Une squatteuse expulsée manu-militari à Bondy Sud-Est, le député Alain Ramadier sollicité

Récemment, un pavillon situé sur le secteur Sud-Est de Bondy a été squatté par une femme et son enfant alors que le propriétaire était parti en week-end. En revenant, le propriétaire a vu que les serrures avaient été changées et la maison occupée.

Le propriétaire a alors averti la police, qui s’est déplacée mais qui est rapidement repartie, prétextant que la dame avait un bail en bonne et due forme. Le bail était pourtant un faux. Malgré plusieurs appels au secours, le Maire de la ville ainsi que le député (Alain Ramadier) alertés, rien y fait, la dame continue son emménagement comme si de rien était.

Excédé, le propriétaire a engagé la manière forte et, avec l’aide de gros bras, a dégagé la squatteuse et son enfant. Celà lui a valu 2 jours de garde à vue, mais il a pu retrouver son bien.

Aujourd’hui, la loi Française protège les squatteurs qui peuvent, sur simple facture d’une commande de pizza, prétexter être chez eux. Pour retrouver leur logement, les propriétaires doivent faire de longs recours à la justice, coûteux, qui peuvent durer plusieurs années. A la fin, le logement est généralement inhabitable, tout est à refaire.

Dans d’autres pays, c’est le propriétaire qui est protégé. Il est peu probable qu’un tel événement puisse se passer dans l’Etat du Texas aux Etats-Unis…

Publié le 10 novembre 2020, dans faits divers, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :