Archives du blog

Vidéo, deux policiers agressés et frappés par une quinzaine d’individus lors d’un contrôle à Aulnay-sous-Bois

Des policiers à moto ont été violemment agressés à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ce dimanche après-midi alors qu’ils procédaient au contrôle de deux hommes.

Un contrôle routier a viré à l’agression dans la cité des 3000 à Aulnay, ce dimanche vers 17 heures. Deux policiers à moto de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de la Seine-Saint-Denis (CSI 93) ont procédé au contrôle de deux hommes qui circulaient eux aussi sur une moto, dans la rue Edgar Degas.

Le conducteur n’avait aucun document sur lui, ni son permis de conduire, ni le certificat d’immatriculation du véhicule. Son passager a proposé aux policiers d’aller récupérer les papiers au domicile du conducteur, situé à proximité selon lui. Plutôt que de ramener les documents, l’homme est revenu avec une quinzaine d’individus pour en découdre.

Ces derniers ont agressé les forces de l’ordre. Les fonctionnaires ont tenté d’interpeller l’un des mis en cause mais ont reçu de nombreux coups, notamment au sol, comme il est possible de le voir sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Sur cette même séquence, d’autres hommes encouragent les agresseurs : « Nique-le ! Shoot dans la tête ! Baise-lui sa mère », peut-on notamment entendre.

Ci-dessous la vidéo de l’agression :

Source : Actu.fr

La tragique histoire du château d’Aulnay-sous-Bois

La construction de ce château est située au XIIème siècle sous le règne du roi Philippe II dit Philippe Auguste. Mais tout est permis pour supposer qu’il existait déjà bien avant sous une autre forme car il y avait déjà des seigneurs d’Aulnay dès le XIème siècle.

Le plus puissant des seigneurs d’Aulnay fut le médecin de Louis XI, Jacques Coitier. Il prit possession du château en 1485. Il adopta son neveu, Jacques le Clerc, qui à sa mort en hérita. La famille de Gourgue devint propriétaire du château quand Isabelle Le Clerc de Coitier épousa Armand Jacques de Gourgue en 1683. Jusqu’à l’aube du XXème siècle c’est cette famille qui y demeura avant sa démolition.

C’est sous Louis XIV dit le roi Soleil, que l’ancienne forteresse fut démolie pour être remplacée par une jolie construction. Au XIXème siècle, on rajouta la partie centrale du château pour unir les deux ailes.

L’entrée se trouvait place de l’église et les bâtiments du château se trouvaient entre l’avenue Anatole France, la rue Marceau, la rue Kléber et la rue Jacques Duclos. Quant au parc il s’étendait jusqu’au boulevard Lefèvre.

Le dernier des de Gourgue meurt en 1893 et le château n’a plus que 14 ans à vivre. Eh oui, en 1907, on décida de le détruire et de faire des lotissements. Les pierres furent utilisées pour construire des habitations. Si un jour vous allez à Livry-Gargan, un immeuble situé allée Deparcieux vous montrera des sculptures qui se trouvaient dans la cour d’honneur ainsi que la porte d’entrée et l’encadrement des fenêtres.

La ville d’Aulnay-sous-Bois vient d’acquérir les armoiries et en collaboration avec le CAHRA les ont fait restaurer. Je ne sais pas encore où on pourra les admirer Je pense, mais c’est un avis tout à fait personnel, qu’on devrait les mettre non loin de l’emplacement où se trouvait le château.

En passant dans la rue Kléber vous pouvez saluer un témoin de cette époque : un cèdre. Mais ne cherchez pas à le faire parler car il se refuse à dire le moindre mot. Il se sent sans doute orphelin de ce château.

Source : page Facebook « Tu es d’Aulnay-sous-Bois quand », Alain R.S.

%d blogueurs aiment cette page :