Archives du blog

Déconfinement, ce qu’il sera possible de faire à partir du 11 mai

Le 11 mai, le quart Nord-Est de la France entrera dans un déconfinement restreint, tandis que le reste du pays entrera dans un déconfinement large.

Le retour à la normale sera progressif. Voici ce qu’il sera possible de faire à partir du 11 mai :

  • Déplacement dans un rayon de 100 km à vol d’oiseau de son domicile. Cette limitation ne s’applique pas pour les déplacements à motif impérieux comme un deuil, un déplacement professionnel impératif ou un retour à son domicile depuis sa résidence secondaire
  • Le transports en commun fonctionneront à 50% de leur capacité (70% en Île-de-France). En Île-de-France, il faudra une attestation d’employeur ou une convocation de justice pour limiter la promiscuité dans les RER et le métro
  • Les rassemblements seront autorisés jusqu’à 10 personnes
  • Certaines plages et piscines pourront rouvrir par décision préfectorale si les conditions sanitaires le permettent
  • Les forêts seront de nouveau accessibles
  • Pour les départements verts, les espaces publics seront rouverts. Pour ceux dans le rouge, il faudra attendre
  • Les cérémonies religieuses restent interdites

Comme vous le voyez sur cette carte, le département de la Seine-Saint-Denis est dans le rouge. Pour accéder aux parcs, il faudra prendre son mal en patience.

Envie de voyager au Canada ? Quelques retours d’expérience…

Que ce soit pour un déplacement professionnel ou pour du tourisme, il faut savoir qu’il y a quelques formalités administratives à couvrir si vous souhaitez vous rendre au Canada. Heureusement, si vous êtes de nationalité française et si vous disposez d’un passeport valide, les démarches sont beaucoup plus simples qu’elles ne paraissent.

Ainsi, pour me rendre au Canada, il ne m’a fallu quelques étapes pour valider mon voyage, à savoir ;

  • Avoir avec moi un passeport valide pour la durée de mon séjour
  • Ne pas avoir une contre-indication médicale liée à ce voyage. C’est en général le cas majoritaire
  • Ne pas avoir eu de passé criminel ou de fraude à l’immigration dans ce pays, ce qui fut pour moi une formalité
  • Avoir un justificatif de domicile et de travail en France pour prouver aux  autorités canadiennes que mon séjour était purement touristique et non pour m’y installer définitivement
  • Avoir une somme d’argent suffisamment conséquente pour subvenir au séjour (attention au Canada, la vie peut être chère notamment à Montréal. Prévoir plusieurs centaines d’euros de subsistance par jour).

Pour obtenir l’aval des autorités canadiennes pour voyager en toute sérénité, il m’a fallut obtenir une Autorisation de Voyage Electronique (AVE) sur avecanada.com. Il s’agit ici d’un visa électronique à destination des citoyens venant de la plupart des pays Européens. C’est une démarche électronique indispensable pour visiter le Canada en tant que touriste ou pour du business. En remplissant le formulaire en ligne et en disposant d’une carte bancaire, le processus ne dure quelques minutes. Le prix payé pour obtenir le précieux sésame est de 44.50 € sur canada-ave.com

Quelques minutes plus tard, la confirmation fut obtenue par email et j’ai donc pu partir en voyage sans me soucier des complications administratives. A notre que le même processus existe aux Etats-Unis.

L’autorisation complétée est valide pour une durée 5 ans, à condition que votre passeport soit encore valide à cette date…

Le Canada est un très grand pays et ses forêts à perte de vue sont parmi les plus belles du monde. Montréal est une ville très dynamique avec ses grandes avenues et ses trains de fret qui font plus d’1 kilomètre de long. Et on y parle autant l’anglais que le français…

Source : témoignage d’un lecteur

%d blogueurs aiment cette page :