Archives du blog

Immunité collective ou campagne vaccinale intense : comparaison entre l’Afrique du Sud et la France

Le variant Omicron a bouleversé la donne concernant la pandémie de Covid-19 dans le monde. Ce variant qui a été détecté en Afrique du Sud est en passe de supplanter pour de bon le variant Delta dans le monde compte-tenu de sa contagiosité. Et bonne nouvelle : le variant Omicron est bien moins dangereux puis que l’Afrique du Sud ne constate pas une surmortalité importante et ce malgré le nombre de personnes contaminées.

Face à Omicron, le gouvernement Sud-Africain a joué un coup de poker puisque malgré la propagation vertigineuse du variant Omicron, aucune restriction supplémentaire n’a été imposée. Au contraire : le gouvernement a choisi de dessérer les vis,
le gouvernement sud-africain a ainsi levé le couvre-feu et les établissements de nuit peuvent reprendre un fonctionnement normal. Si  le port du masque reste obligatoire dans l’espace public et si les rassemblements sont encore limités à 1 000 personnes maximum à l’intérieur (2 000 à l’extérieur), les Sud-Africains respirent. Le variant Omicron a connu un pic sans précédent en 4 semaines puis est retombé aussi vite qu’il était venu. L’immunité collective des Sud-Africain semble avoir fait ses preuves.

Un schéma apparemment impossible en France à cause d’une campagne vaccinale trop élevée

Est-ce que ces bonnes nouvelles en provenance de l’Afrique Australe sont de bonne augure pour la France ? Pas vraiment selon l’aveux de l’épidémiologiste Renaud Piarroux. Dans la vidéo ci-dessous, M. Piarroux rappelle que le taux de vaccination en Afrique du Sud est très faible (moins de 27% de la population vaccinable) et que ce pays a connu plusieurs vagues importantes. Les Sud-Africains ont développé, malgré eux, une immunité collective, ce qui les rend plus robuste face aux nouveaux variants.

En France, la couverture maximale est beaucoup plus importante et ce qu’il s’est passé en Afrique du Sud face au variant Omicron (fin rapide du pic de contamination, surmortalité faible) ne pourra pas être vrai pour la France où les Français seront contraints de se faire vacciner pour mettre fin à la pandémie.

Est-ce que les Sud-Africains ont plus souffert que les Français par rapport à la pandémie à cause d’une mauvaise couverture vaccinale ? D’après le site très sérieux (et non lié à des lobbys politiques) Worldometers, il y a eu un peu plus de 1900 morts pour 1 million d’habitants en France, contre un peu plus de 1500 pour l’Afrique du Sud. L’Afrique du Sud a donc, théoriquement, moins souffert que la France de la pandémie.

Pour terminer, plusieurs spécialistes semblent attristés que l’immunité collective puisse prendre le pas sur la vaccination. Sans rentrer dans le complotisme, la campagne vaccinale génère beaucoup d’argent et de nombreuses personnes auraient eu un grand manque à gagner sans cette vaccination de facto obligatoire. Plusieurs personnalités évoquent même des conflits d’intérêt.

Ci-dessous, une vidéo qui en dit long sur l’état d’esprit de spécialistes en faveur de la campagne vaccinale :

Espérons que d’ici 6 mois cette pandémie soit derrière nous, même si la France devrait mettre plus de temps que l’Afrique du Sud à tourner la page Omicron.

%d blogueurs aiment cette page :