Archives du blog

86 000 habitants à Aulnay-sous-Bois, en route pour la barre des 100 000 habitants ?

Selon les dernières statistiques, la population Aulnaysienne a connu un gain non négligeable de 4% sur 5 ans. La ville compterait désormais 86 683 habitants. Elle perd sa 3ème place au profit d’Aubervilliers dont le dynamique démographique est surprenant.

Notons une forte baisse à Clichy-sous-Bois (-6%) certainement à cause de la rénovation urbaine.

Le tableau ci-dessous montre les statistiques pour toutes les villes du département.

Source : Le Parisien

1 542 761 habitants en Seine-Saint-Denis, 82 538 à Aulnay-sous-Bois

habitants_villes_93La Seine-Saint-Denis compte 1 542 761 habitants selon le dernier recensement (+2,6 % par rapport à 2009). Une évolution inégale : 33 communes ont gagné de la population et 7 en ont perdu

Les chiffres officiels de la population des communes au 1er janvier 2014 viennent de tomber. Basés sur les recensements menés par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) au cours des cinq dernières années, ces chiffres, appelés « population légale 2011 », laissent apparaître une hausse modérée, conforme à la moyenne nationale, mais avec de fortes disparités entre communes.

1 542 761 habitants. C’est la population totale des 40 communes de Seine-Saint-Denis. Elle a progressé de plus de 39000 habitants, soit 2,6%, par rapport aux chiffres publiés en 2009 (population légale 2006). Avec une hausse annuelle de 0,5% par an, la population du 93 croît au même rythme que la moyenne régionale et nationale.

Un trio de tête inchangé. Le classement des 40 villes reste sensiblement identique. Saint-Denis, Montreuil et Aulnay-sous-Bois sont, dans cet ordre, les trois communes les plus peuplées du département. Saint-Denis est même la troisième ville d’Ile-de-France, derrière Paris et Boulogne (92), avec 108907 habitants (10000 habitants de plus en cinq ans). A noter la forte croissance aussi de Saint-Ouen, qui gagne près de 5000 résidants, et passe devant Bobigny au classement (12e).

Sevran, Bobigny et Tremblay en recul. C’est une des particularités de l’année : certaines communes perdent des habitants. En cinq ans, ils sont 1000 de moins à Sevran, 600 à Bobigny et 700 à Tremblay-en-France. « C’est notre choix de faire une ville à taille humaine, avec un développement raisonné, explique François Asensi, maire (Front de gauche) de Tremblay. Cela dit, la croissance va repartir lors des prochaines années avec les constructions de logements en cours. On atteindra tranquillement 40000 habitants d’ici à 2020 ». Bondy, Montfermeil, Le Raincy et L’Ile-Saint-Denis perdent aussi quelques habitants.

Des ressources et des élus en plus. Ces chiffres de population légale ont des conséquences très concrètes pour les communes. Ils servent notamment à calculer la DGF (dotation générale de fonctionnement) versée par l’Etat : des habitants en plus et ce sont des ressources supplémentaires dans les caisses. La population légale sert aussi à calculer le nombre de conseillers municipaux. En franchissant respectivement la barre des 30000 et 40000 habitants, Clichy-sous-Bois et Noisy-le-Sec éliront 4 conseillers municipaux de plus (39 et 43).

Source et image : Le Parisien du 03/01/2014

82 778 aulnaysiens, et moi et moi et moi…

INSEEMalgré une légère baisse de la population (-0,45 %), les dernières études de l’INSEE montrent que la ville d’Aulnay-sous-Bois conserve la 3ème place dans le département, avec 82 778 habitants.

La construction de nouveaux logements (500 au Centre Gare Nord, une centaine dans le Sud de la ville, plusieurs milliers dans le cadre de l’aménagement des chemins de Mitry-Princet…) devrait permettre à la ville de gagner un nombre d’habitants substantiel.

Mais le cap des 100 000 habitants semble encore loin…

%d blogueurs aiment cette page :