Archives du blog

10 évangélistes dont une femme enceinte intoxiqués au monoxyde de carbone à Aulnay-sous-Bois

L’intoxication s’est produite ce lundi après-midi à Aulnay-sous-Bois. Les dix victimes ont été transportées dans des hôpitaux du secteur, dont trois (une femme enceinte et deux enfants) en urgence absolue.

Dix personnes ont été intoxiquées au monoxyde de carbone ce lundi après-midi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), dans les locaux d’une association évangélique, sur l’avenue Dupuis.

Selon les premières constatations des pompiers, c’est un défaut d’évacuation des gaz d’une chaudière qui a touché simultanément un groupe de personnes, aux alentours de 15h30.

Les victimes ont été transportées dans plusieurs hôpitaux du secteur, dont trois en urgence absolue : une femme enceinte et deux enfants, dont les âges n’ont pas été communiqués.

Source et article complet : Le Parisien

Un couple et son bébé à deux doigts de la mort à cause du monoxyde de carbone !

Le drame a été évité de justesse et peut s’apparenter à un véritable miracle : dans la commune de Villeparisis en Seine-et-Marne, un jeune couple trentenaire s’était évanoui après avoir inhalé du monoxyde de carbone en provenance d’un chauffe eau défectueux. Un bébé se trouvait dans une pièce voisine mais n’a été que partiellement atteint.

C’est un membre de la famille, à savoir le frère de l’homme qui s’est évanoui, qui, par hasard, a découvert ce qu’il se passait et a sauvé la petite famille. Plus que jamais, faites réviser votre chaudière ou votre chauffe eau !

Une mère à Drancy sauve ses 3 enfants de la mort avec intoxication au monoxyde de carbone

@Le Parisien

C’est une histoire qui finit bien mais qui aurait pu être dramatique : un équipement défectueux, à savoir une chaudière dont les résidus de gaz n’étaient plus évacués via la VMC, a bien failli intoxiquer 3 enfants à Drancy. C’est la mère qui a eu le réflexe qui sauve en évacuant ses enfants alors que ceux-ci présentaient les symptômes d’une intoxication au CO : nausées, maux de tête…

Le monoxyde de carbone est un gaz qui n’a pas d’odeur et qui est invisible. On peut l’inhaler sans crier garde, ce qui a pour conséquence une intoxication et la mort. Aux premiers signes de maux de tête ou de nausées, mieux vaut prendre la poudre d’escampette.

Monoxyde de carbone : attention aux risques d’intoxication

monoxydeMaux de têtes, nausées, vertiges… Attention, il s’agit peut-être des premiers signes d’intoxication au monoxyde de carbone (CO). Incolore et inodore, le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant qui peut être mortel en moins d’une heure. Le ministère des affaires sociales et de la santé fait le point sur les risques d’intoxication.

Des appareils de chauffage mal entretenus et une mauvaise aération des locaux peuvent provoquer ce type d’intoxication. La présence de ce gaz résulte en effet d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. En cas de doute sur la présence de monoxyde de carbone, il est nécessaire d’aérer les locaux, d’évacuer les lieux sans attendre et d’appeler les secours en composant le 15 (Samu), le 18 (pompiers) ou encore le 112 (numéro d’urgence européen).

Pour éviter les intoxications, il est recommandé :

  • de vérifier les installations de chauffage et les conduits de fumée,
  • de veiller à une aération et à une ventilation correctes des lieux,
  • de s’assurer de l’installation et du fonctionnement d’un appareil de chauffage ou au gaz récemment achetés avant toute mise en service,
  • de ne pas utiliser pour le chauffage des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, braséro…),
  • de ne jamais placer de groupes électrogènes à l’intérieur des bâtiments.

Avec une centaine en moyenne de décès par an, le CO est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France.

Aulnay-sous-Bois : Huit personnes intoxiquées au monoxyde de carbone

intoxication-MDC« Jeudi à 22h10, à Aulnay-sous-Bois, huit personnes ont été victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. Le dysfonctionnement d’une chaudière au gaz semble être à l’origine de l’incident. Les victimes transférées à l’hôpital sont hors de danger. Elles se trouvaient dans un pavillon de la rue Bernard-Palissy lorsqu’elles ont été prises de malaise.

Elles ont pu donner l’alerte à temps et éviter une issue fatale.« 

 

Source : Le Parisien

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :