Archives du blog

Jean-Ludwig Malard du Parti Animaliste ne donne aucune consigne de vote au 2nd tour

Nous parvenons à faire 1,83% sur la circonscription malgré une abstention record et une dynamique NUPES contre la Majorité Présidentielle significative.

Nous progressons partout et multiplions par 4 notre résultat national des législatives 2017. C’est très encourageant !

Pour le 2nd tour, je ne donnerai aucune consigne de vote entre Nadège Abomangoli (NUPES) et Alain Ramadier (LR).

Nous tenons à rester transpartisans et indépendants, surtout sur les scrutins nationaux.

Nos électeurs sont libres de leur choix.

Nous invitons les électrices et électeurs à se renseigner sur https://www.politique-animaux.fr/

Je me donne le devoir de suivre le/la prochain(e) député(e) sur la question animale !

Source : Jean-Ludwig Malard

Législatives 2022, interview de Jean-Ludwig Malard candidat Parti Animaliste 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis

La rédaction a interviewé Jean-Ludwig Malard, candidat du Parti Animaliste dans la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois / Les Pavillons-sous-Bois / Bondy Sud-Est).

Lors de cette interview, M. Malard est revenu sur son parcours professionnel, son investissement au sein du Parti Animaliste, ses priorités et son combat pour la protection animale. Il se dit opposé à l’abattage rituel, à l’utilisation des animaux dans les cirques, et pour une diminution de la consommation de viande en général.

Pour visionner l’interview, cliquer sur l’image ci-dessous :

Communiqué, Jean-Ludwig MALARD est candidat aux élections législatives 2022 pour le Parti animaliste

Jean-Ludwig se présente dans les communes d’Aulnay-sous-Bois, Bondy (Sud-Est) et Les Pavillons-sous-Bois dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis.

Je me porte candidat car j’estime que la question animale est une question politique. Elle doit être posée en tant que sujet de société et ne peut être résolue que par la modification et l’adoption de normes juridiques.

La question animale renvoie à la notion de justice et à notre rapport à l’autre. Elle nous oblige à nous interroger sur les droits que l’on s’octroie sur autrui.

Ainsi, nous devons étendre le champ de notre considération et ne plus considérer les animaux comme de simples ressources à notre disposition.

84% des françaises et français jugent la protection des animaux importante (sondage IFOP de 2021 pour Woopets).

86% souhaitaient que les candidats à l’élection présidentielle de 2022 présentent des mesures visant à améliorer la condition des animaux (sondage IFOP de 2022 pour la Fondation Brigitte Bardot).

Ne pas intégrer, ni travailler sur la condition animale dans son programme politique est aujourd’hui un déni de démocratie majeur.

Je ferai tout le nécessaire pour obtenir le meilleur résultat possible sur ma circonscription et ainsi inviter les autres partis politiques à dorénavant se positionner, car mépriser les animaux ne peut que faire perdre des voix !

Notre programme « Sauver les animaux et nous sauver nous-mêmes » apporte les solutions et vise à apaiser notre société.

C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité rejoindre les candidates et candidats déjà investis par le Parti animaliste, bien conscient que les élections législatives sont un enjeu politique majeur pour les animaux !

Source : communiqué de Jean-Ludwig Malard

Jean-Ludwig Malard défendra le Parti Animaliste dans la circonscription d’Aulnay-sous-Bois

Jean-Ludwig Malard se présente aux législatives 2022 dans la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois / Les Pavillons-sous-Bois / Bondy Sud-Est). Ce parti souhaite améliorer la condition de l’animal et mettre fin à certaines pratiques comme la corrida.

%d blogueurs aiment cette page :