Archives du blog

Les riverains de la rue Blanqui à Aulnay-sous-Bois interpellent le Maire sur les algues dans le caniveau

Monsieur le Maire,

Une dizaine de mois après le démarrage des travaux au 28 rue Auguste Blanqui, la situation ne s’est pas améliorée, et les nuisances ne font qu’augmenter.

Jugez-en par vous-même. Nous vous avons alerté par courrier en juin et juillet 2021. Contrairement à ce qui nous a été affirmé dans un courrier d’août 2021 de l’élu de la ville à la voirie, Monsieur El Kouradi, le pompage de l’eau ne s’est pas arrêté en novembre. Ainsi l’eau d’exhaure continue à s’écouler dans le caniveau avec de nouvelles conséquences.

Cet écoulement répété et abondant provoque maintenant par endroits la fixation d’algues et à d’autres une détérioration du caniveau (couleur indiquant des dépôts et une atteinte de l’imperméabilité des matériaux). Des photos et les témoignages des riverains en font foi. Et que se passerait-il par temps de grosse pluie ? N’y aurait-il pas un risque d’engorgement du caniveau, provoquant un débordement des eaux qui finirait par inonder les caves avoisinantes ?

De plus, la rue se trouve barrée de façon répétée sans qu’il y ait eu au préalable d’information. Ainsi les ambulances et les véhicules de service à la personne se trouvent entravées dans leur mission.

Vous comprendrez que la patience des riverains arrive à saturation. Le nombre de signatures traduit l’énervement des riverains. Nous commençons tous à douter de la prise en considération de nos remarques. Est-ce à nous de rappeler les règlements en matière d’urbanisme en particulier l’interdiction d’un pompage permanent ?

« Dans l’hypothèse de la construction de niveaux inférieurs au terrain naturel (cave, parking…), il sera étudié les variations de niveaux des eaux souterraines afin d’éviter leurs intrusions dans les sous-sols et prévoir si nécessaire, un cuvelage étanche. Les installations pérennes dédiées au rabattement d’eaux de nappe ne sont pas autorisées. » (Plan Local d’Urbanisme – Article 4/2.1 « eaux claires » concernant notre zone UG).

Quelle est la raison d’une telle inaction des pouvoirs publics ? Dans l’attente d’une réponse à la hauteur des faits,

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération distinguée.

Source : collectif de riverains

12 et 12 bis Rue Blanqui : des nouvelles du chantier à Aulnay-sous-Bois

Apres un radier sous la nappe phréatique (voir remarque ci-dessous), le chantier continue d’avancer. Des panneaux de chantier sont apparus !

Pourtant certains services municipaux avaient expliqué aux riverains incrédules que l’absence de panneau étaient due à des vols qui se seraient réalises à 5 reprises

Force est de constater que ces vols ont cessé, Certains esprits chagrins y verront l’action de la police municipale conjuguée aux caméras de vidéosurveillance !!

Néanmoins, en examinant les panneaux, on constate qu’il n’y a pas de numéros de permis, ni de surface de terrains et de surface construite.

La raison est simple : il n’y a pas de permis de construire affiché en mairie à la date du mardi 14 décembre 2021  

Pourtant le code de l’urbanisme (article R424-15) permet une publication par voie électronique. Pourquoi donc la mairie ne mettrait donc pas en place une telle publicité

Les surface s n’apparaissent pas car les parcelles cadastrales : (268 et 269 feuille 000AJ01) ne sont toujours pas cohérentes avec les construction en cours

Enfin que devient l’article 13/3.1 du le plan local d’urbanisme (PLU) : – La superficie des espaces verts doit être au moins égale à 40% de la superficie de l’unité foncière. La totalité de ces espaces doit être laissé en pleine terre.

Remarque : le radier sous la nappe phréatique obligera l’occupant à un pompage permanent : cette disposition semble pourtant interdite par le PLU article 4/2.1 : Les installations pérennes dédiées au rabattement d’eaux de nappe ne sont pas autorisées.

Depuis la photo prise le samedi 11 décembre, les murs sont maintenant à une hauteur de 1m.

Source : Christian

%d blogueurs aiment cette page :