Publicités

Aulnay-sous-Bois : Des tirs de pétard sèment la panique au collège Christine de Pisan

medium_petards« Suite aux incidents du 29, il n’y aura pas classe, ni cantine jeudi 30 mai ». C’est par un SMS émanant de la vie scolaire, que les parents d’élèves du collège Christine-de-Pisan, à Aulnay-sous-Bois, ont appris que les cours ne seront pas assurés aujourd’hui. En revanche, l’établissement reste ouvert. Un accueil sera effectué ce matin de 9 heures à midi.
Hier, vers 10 heures, des tirs de pétards à l’intérieur des locaux ont créé un vent de panique parmi les élèves. La direction a décidé dans un premier temps de regrouper les collégiens dans la cour de récréation. C’est alors qu’une deuxième série d’explosions a retenti dans la cour, semant un peu plus la confusion. « La direction a choisi de prévenir les parents, qui sont venus chercher les enfants, et de fermer l’établissement jusqu’à la fin de la matinée », explique-t-on à l’inspection académique.

Réunion avec les parents ce soir

Les tirs de pétards seraient le fait d’un petit groupe d’élèves scolarisés dans l’établissement. Affolés par le bruit, « des enfants se sont mis à pleurer », raconte l’un des collégiens. Aucun n’aurait été blessé. En revanche, l’événement a déclenché une crise d’asthme chez une fillette, incommodée par la fumée.
Mokhtaria Kebli, conseillère municipale d’Aulnay chargée de l’action éducative, s’est émue de la situation. « Je viens tout juste d’apprendre la nouvelle, déclare-t-elle, alors que j’ai passé l’après-midi avec des habitants du quartier. Nous avions parlé de tout autre chose. C’est le signe que pour eux ces phénomènes sont devenus banals. »
Ce collège réputé difficile accueille 600 élèves pour la plupart issus de la cité de l’Europe. Il est classé en ZEP (zone d’éducation prioritaire). L’élue ne s’avoue pas totalement surprise par ces débordements : « La situation sociale est devenue explosive dans ces quartiers où la paupérisation va croissante et où les moyens humains donnés aux établissements diminuent. »
Une réunion d’information avec les parents est prévue ce soir à 18 heures au collège.

Source : Le Parisien du 30/05/2013

Publicités

Publié le 30 mai 2013, dans Education, faits divers, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Alors là j’aurais tout entendu… Au Collège Le Parc aussi des pétards explosent dans la cour de temps en temps et on ne ferme pas le collège pour autant ! Que de cinéma, que de sensationnalisme.

  2. Inimaginable: une élue socialiste concernée, Mme Sino certainement? n’est pas surprise de ces débordements: »la situation sociale est devenue explosive dans ces quartiers où la paupérisation va croissante et où les moyens humains donnés aux établissements diminuent ». Qui est à l’origine de ces quartiers, de ces grands ensembles ?
    On croit rêver; donc si on lit entre les lignes, tous les faits de violence, les exactions… sont possibles, sont excusables en raison de la situation sociale? Quelle belle démagogie, la politique désormais menée sur la ville où l’on constate que les actes délictueux s’étendent sur tous les quartiers d’Aulnay…pas de jaloux.
    Au fait, qu’a fait cette élue et son équipe depuis 2008 pour améliorer la situation de ces quartiers? Certainement pas grand chose sinon de faire croire aux électeurs, de créer beaucoup de buzz, d’agitation à travers les médias…(chaque jour un article sur Aulnay dans le parisien) pour quels résultats au bout de 5 ans?
    Et qui gère aujourd’hui les collèges, le conseil général …socialiste, le ministre de l’ ED…socialiste, pour quelles améliorations au bout d’un an?
    Quelle est la solution mais réaliste de cette élue? Toujours pas dévoilée au bout de 5 ans.

  3. Oui ça doit sûrement être ça!! En attendant des élèves auraient pu être piétiné voir pire… Ça doit être du sensationnalisme… Avez vous déjà enseigné à de pissan?? Sûrement non…

  4. On dénonce régulièrement les pétards (de plus en plus gros et dangereux) et les rodéos à moto et quad depuis des mois, voire des années et la seule réponse reçue est : il ne faut pas intervenir par peur d’émeute… donc continuons comme cela et on verra bien lorsqu’il y aura eu des bléssés ou des morts…

  5. Vous n’avez surement pas vu ce qu’il c’est passer. En tant qu’élève, je trouve sa juste pas possible. De gros  » pétards  » ( si on peu appeler sa comme sa ) on exploser. C’était vraiment dangereux

  6. Il y a plusieurs années, des bombes acides ont explosé dans ce collège. Tous les ans des pétards, des bombes lacrymo, jetées dans les couloirs ou dans la salle des profs. Et le gouvernement n’était pas socialiste lorsque j’y enseignais… Le « sensationnalisme », ce sont les médias qui le créent en ayant attendu plusieurs années pour s’émouvoir de ce qui se passe à de Pisan et ailleurs…

  7. J’ai de la chance d’avoir déménager !!!!!! Car cet année je passe en 6éme !!!!!!!!! mes pauvres amis!!

  8. Sachez que je suis dans ce college est franchement sa a changer (peut etre qui a quelque problème) mais rien de plus.Alors tout ce qui critique ce collège allez vous faire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :