Publicités

Le proviseur du lycée Jean Zay à Aulnay-sous-Bois aurait fait pleurer une enseignante enceinte, le personnel se révolte

femme_enceinteL’assemblée générale des enseignants du Lycee Jean Zay d’Aulnay Sous Bois, qui a réuni une soixantaine d’enseignants ce matin et des représentants de 4 sections syndicales (CGT, FO, SNEs, Sud), a décidé de ne pas reprendre les cours à 10h35, en raison des agissements maltraitants du proviseur de l’établissement, qui mettent gravement en cause la santé et l’intégrité physique et psychologique de certains personnels de l’établissement.

En effet, vendredi, le proviseur s’est acharné sur une jeune enseignante enceinte, au point de la faire pleurer et de continuer à l’accabler alors même qu’elle lui avait signifié qu’elle ne pouvait mener la discussion. Elle est depuis en arrêt de travail.

C’est le dernier incident en date d’une longue série, qui conduit le proviseur à mettre régulièrement en cause les compétences et l’engagement professionnel des enseignants.

Nous souhaitons pouvoir reprendre nos cours cet après-midi dans un climat apaisé et demandons l’intervention en urgence d’un proviseur vie scolaire ce jour-même ainsi qu’une audience avec la Rectrice dans les prochains jours.

Nous déposons ce jour un préavis de grève à partir du jeudi 3 novembre, dans l’attente d’une solution.

Motion votée à la majorité des présents, soutenue par les organisations syndicales CGT, FO, SNES, SUD

Source : communiqué Education 93

Publicités

Publié le 19 octobre 2016, dans Education, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Un proviseur aux méthodes managériales brutales et contestables, ne respectant pas son personnel, est-il digne d’occuper ses fonctions ? Cette vision du management n’est-elle pas archaïque, moyenâgeuse, et surtout apte à engendrer une souffrance inutile pour une efficacité plus que douteuse ? De tels comportements sont anormaux et déviants et doivent être classés dans les pathologies du management.

  2. Oiseau-de-Pluie

    Cela me rappelle un souvenir. Je ne sais pas s’il s’agit du même proviseur étant donné que j’étais scolarisée dans ce lycée il y a plusieurs années et que cet anecdote date de janvier 2011, mais il m’avait également fait pleurer. Il m’avait parlé d’une façon impoli, sur un ton extrêmement brutal et le pire du pire : il avait nié mes problèmes de santé.
    Bien sûr, il est normal qu’un proviseur réprimande un élève qui s’absente trop souvent et / ou qui a de mauvais résultats scolaires, mais lorsqu’il le fait en manquant de respect à l’élève en question et / ou en niant ses problèmes de santé, cela devient extrêmement grave.
    Et puis, contrairement à ses dires, il y a des profs très compétents dans ce lycée.
    Je souhaite un bon rétablissement à l’enseignante en question.

    Et je suis d’accord avec votre commentaire Catherine Medioni.

  3. Merci Oiseau-de-Pluie pour votre soutien à la teneur de mon commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :