L’adolescent qui prétend avoir été malmené par des policiers à Aulnay-sous-Bois a peut-être menti

Alors que des jeunes accusent la police de violences, le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour tentative de vol avec effraction.

Pour les familles des adolescents qui ont annoncé avoir saisi l’IGPN, l’affaire est pliée. Elles affirment qu’un jeune de 15 ans a fait l’objet de violences de la part de policiers lors d’une interpellation, jeudi soir à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Selon le témoignage de la victime présumée, publié dans Le Parisien, lui et cinq amis ont aperçu une ombre dans une maison vide et y sont entrés « par le portail ouvert ».

L’enquête a depuis établi la présence de traces de pesée sur la porte d’entrée du pavillon, indiquant une effraction. Même si rien n’accuse formellement à ce stade les adolescents d’en être à l’origine. En revanche, selon une source judiciaire, la fuite de trois des jeunes à l’arrivée de la police remet en cause leur intrusion fortuite.

Course poursuite

En outre, une photo de la victime présumée – et principale accusatrice – par les policiers au parquet de Bobigny ne montre aucune trace de violences sur le visage, où un policier lui aurait asséné un coup de poing. Aucune trace n’est visible sur les vêtements malgré la balayette qui l’aurait renversé au sol.

Jeudi 18 juillet, trois policiers avaient été appelés via le 17 vers 20 heures pour une suspicion de « vol par effraction commis par cinq individus [ils sont 6 en réalité, NDLR] encore sur place », peut-on lire dans le rapport d’intervention rédigé immédiatement après les faits. La patrouille arrive rapidement devant le pavillon et trois des adolescents obtempèrent rapidement à la vue des uniformes. Trois autres prennent la fuite. L’un se ravise, les deux autres continuent leur course. Les gardiens de la paix parviennent à en rattraper un, non sans mal. Un policier reste avec les quatre interpellés. Les deux autres, l’un à pied, l’autre en voiture, mettent fin à la fuite du dernier adolescent en plaçant le véhicule de police en travers de sa route.

Source et article complet : Le Point

 

Publié le 24 juillet 2019, dans faits divers, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Je conseille au journaliste du point de prendre conseil auprès de son collègue du Parisien qui a pu constater de visu l’état du visage du jeune ainsi qu’au médecin qui lui a donné 4 jours d’ITT;

  2. Dans notre belle république, un policier doit être présumé innocent jusqu’à son jugement.
    A Aulnay, un policier est d’emblée coupable, surtout si l’individu plaignant est un jeune de cité – et probablement issu de l’immigration.

    Dernier exemple en date : l’« affaire » Théo Lukaka, que tout le monde a cru, chef d’Etat de l’époque inclus, lorsqu’il a accusé des policiers de l’avoir violé.

    Qu’il ait bénéficié de 4 jours d’ITT prouve-t-il que le policier (ou les policiers) a/ont défoncé la gueule de ce jeune ? Non.
    Merci, fermez le ban.

  3. Ce n’est pas à vous à ordonner d’ouvrir ou fermer le ban! Je connais bien plus que vous sur cette histoire étant proche de la maman de Noam. J’ai fait mon maximum pour que ces faits soient médiatisés. Vous pensez qu’il s’est cogné tout seul? Le journaliste ici n’est que le relais de la position des policiers. Contrairement à celui du Parisien, il n’a pas été sur place. Votre position idéologique est de même nature.Qu’importe les faits, seul compte la défense de la police… On vit cela depuis longtemps. C’est ainsi qu’arrive les dictateurs.

  4. JLK, ce policier doit-il être considéré, pour l’instant en tout cas, et jusqu’à ce qu’un jugement soit émis à son encontre, comme présumé coupable ou présumé innocent, selon les lois en vigueur dans notre pays ?

  5. PS :

    Site gouvernemental rappelant le principe de la présomption d’innocence.

    https://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/justice/definition/garanties/qu-est-ce-que-presomption-innocence.html

    « La présomption d’innocence possède de nombreuses implications concrètes : il s’agit tout d’abord d’un principe qui vient limiter la liberté d’expression, et qui autorise toute personne non encore condamnée mais présentée dans la presse comme coupable, à obtenir une rectification publique. (…)
    Surtout, la présomption d’innocence vient garantir au prévenu qu’en l’absence de démonstration probante par l’accusation de sa culpabilité, le doute devra nécessairement lui profiter. »

    Et c’est vous qui parlez de dictature, alors même que vous bafouez ici l’un des principes sur lequel repose notre justice républicaine ?…

  6. Et c’est vous qui parlez de présomption d’innocence ?

  7. C’est vous qui osez palabrer sur la présomption d’innocence? Les paroles des enfants, les témoignages valent celles d’un policier. C’est ainsi que cela ( doit ou devrait ) être.

  8. Dans les années ’90, un élève a accusé un prof d’attouchements sexuels.
    La ministre de l’Education de l’époque, S. Royal, avait apporté son soutien à l’enfant.
    Le prof s’est suicidé. Il s’est avéré que l’élève avait menti.

    J’insiste, la présomption d’innocence doit bénéficier à ce policier, et il ne peut donc être publiquement présumé coupable.
    Je ne suis pas l’auteur des lois, interpellez votre député pour qu’il modifie la loi en votre faveur.

  9. Bien triste pour ce prof et pour l’élève qui doit se sentir responsable. Ce ne sont pas les lois qui sont à remettre en cause mais la manière dont certains s’en servent, la différence de traitements et de sanctions selon qui vous êtes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :