Un migrant Afghan dort dans les rues du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Un jeune migrant Afghan dort depuis plusieurs jours dans les ruelles du quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois, précisément à proximité de la place du marché. De nombreux Afghans échouent en France, en Allemagne ou tentent de rejoindre le Royaume-Uni, utilisant des réseaux de passeurs ou s’appuyant sur des Organisations Non Gouvernementales (ONG).

Bien que des zones de conflit existent toujours en Afghanistan (une guerilla Talibane subsiste à plusieurs endroits), ce pays n’est pas reconnu comme un pays à risque et des centaines d’Afghans sont expulsés par an d’Europe.

Publié le 26 novembre 2020, dans Actualité, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. @ Azim | 26 novembre 2020 à 21 h 46 min

    Qui se cache derrière un prénom à consonance arabo-musulmane ?

    Un soutien de l’extrême droite qui cherche à alimenter par la provocation, le rejet des personnes qui ont obtenu le droit d’asile, qui se sont établies ou qui sont nées en France ?

    Un musulman qui cherche à faire comprendre aux non musulmans qu’ils n’ont plus droit de cité dans leur propre pays et qui doivent accepter de vivre désormais sous la loi islamique et la charia qui cherchent insidieusement à s’infiltrer et à s’imposer dans les lois de la république qui pourtant ne reconnait aucune injonction faite par les religions ?

    Les femmes françaises de longue date se sont battues pour ne plus se voir imposer des règles sexistes, misogynes, inégalitaires et discriminatoires imposées par les hommes, les politiques, le clergé et les religions sans que jamais leur soit accordé voix au chapitre, alors qu’il s’agit de leur corps, de leur souveraineté sur leur corps et de leurs droit inaliénables et imprescriptibles à la liberté de choix, de décision, de conscience, d’expression et de pensée.

    Ce n’est pas pour accepter aujourd’hui sans réagir ni protester, de voir se profiler et s’insinuer dans notre société laïque, un retour en arrière et une régression culturelle, sociale et anthropologique sans précédent, qui se manifeste jusque dans les coutumes cultuelles et les tenues vestimentaires.

    Les femmes françaises laïques n’acceptent pas ni n’adhèrent au fait que leurs consœurs qui se revendiquent musulmanes et qui vivent dans notre pays, fassent le choix de se soumettre à la loi islamique d’un autre âge, imposée et entretenue majoritairement par les hommes musulmans. !

    Nous ne vivons plus au temps de Mahomet ( VII ème siècle de notre ère tout de même ! ) où les femmes étaient infériorisées et considérées comme des objets et des défouloirs sexuels uniquement dédiées sans broncher aux désidératas et plaisirs égoïstes, injustes et inégalitaires des hommes, mais au XXI ème siècle !

    Les femmes françaises qui ont milité tout au long de l’histoire pour la libération de la tutelle des hommes, ( père, mari ou obédience religieuse ), pour des droits équivalents aux hommes, ainsi que pour leur émancipation de toutes les croyances limitantes, de toutes les règles genrées machistes, liberticides, sexistes et patriarcales ont le droit et la légitimité de poser ce postulat.

    Il est dit que la liberté s’arrête là où commence celles des autres ! Un pays d’accueil n’a pas vocation à accepter d’adopter les modes de vie qui portent atteinte à toutes leurs libertés individuelles si durement conquises et encore à conquérir, et n’a pas davantage l’obligation d’adopter les mœurs liberticides de ceux qu’il accueille sur son territoire !

    Les femmes féministes refusent de vivre sous les lois et les coutumes archaïques et régressives de leurs sœurs et consœurs musulmanes qui ne respectent pas la laïcité ! Par conséquent un peu d’humilité, de respect, de reconnaissance et de gratitude de la part de ceux qui sont accueillis en lieu et place de toute provocation comme celle qui trône en image plus haut, serait profondément bienvenu !

    Sous le prétexte fallacieux de préserver  » leur pudeur  » du regard lubrique des hommes et des appétits non maitrisés de leurs impérieuses montées de testostérone, les femmes musulmanes devraient se libérer du carcan du voile, des burkas, des Hijabs et autres tenues vestimentaires avec lesquelles jamais Allah ne les a fait naitre, et qui étouffent et entravent leurs mouvements, leurs libertés d’être et de vivre, surtout en temps de canicule.

    Il appartient aux hommes de maitriser leur libido et il ne revient absolument pas aux femmes de se camoufler sous des oripeaux d’épouvantails à moineaux pour se protéger de leurs appétits lubriques incontrôlés et primitifs !

Répondre à Azim Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :