Sylvie Billard s’adresse à Sabrina Bousekkine, Secrétaire Générale de la Démocratie Représentative, sur le thème de la corruption

Madame la secrétaire générale de Démocratie Représentative,

Par votre lettre ouverte, vous interrogez l’ensemble des élu.e.s sur leur rôle dans la lutte contre la corruption notamment à Aulnay-sous-Bois. Je vous en remercie.

La corruption, mais aussi la fraude, l’évasion fiscale et l’utilisation abusive de fonds publics doivent être combattues sans relâche, car c’est du vol, du vol de l’argent sacré des habitants de ce pays, un viol démocratique, social et économique. Combien ces délits coûtent-ils à la France et aux français.e.s ? Combien de points de PIB en moins ? De chômeurs en plus ? De vies brisées, broyées, perdues ? Ces délits doivent être combattus partout, y compris à Aulnay-sous-Bois, surtout qu’ils en appellent d’autres comme les violences physiques et les menaces de mort.

Vous relatez d’ailleurs dans votre courrier des faits d’une extrême gravité qui seraient commis par un proche collaborateur du maire : menaces et séquestration, malversations liées à des attributions de logement HLM, vente par sous-évaluation d’un bien public « le Château », conflits d’intérêts. Vous expliquez toutes les actions que vous avez menées pour alerter et obtenir des réponses auprès des élu.e.s d’Aulnay-Sous-Bois, du préfet de Seine – Saint-Denis, du procureur de la République, de la police nationale, du défenseur des droits et qui sont restées sans réponse. Cette absence de réponse est anormale, la lenteur de la justice tout autant compte tenu de la gravité des faits que vous évoquez.

Je tiens pour ma part à relater les dérives suivantes touchant également des proches du maire : Durant les élections municipales de mars 2020, un de mes colistiers assesseur a été -à proximité de son bureau de vote- frappé, jeté au sol puis menacé de mort par des agents municipaux identifiés. Son jardin a ensuite été souillé et les freins de sa voiture sabotés. Un colistier d’une liste concurrente se plaint également de faits de violence. Bien que le tribunal administratif ait rejeté le recours en annulation de ces élections, le rapporteur public a déclaré que ces faits sont :

  • « déplorables et révéleraient un climat tendu»,
  • « condamnables (…) et le cas échéant constitutifs d’une infraction pénale ».

Une action au pénal est d’ailleurs en cours. Le procureur de la république a été saisi au titre de l’article 40. Une des listes au moins interjettera appel. L’autre saisira le conseil d’Etat prochainement. Je soutiens toutes ces actions judiciaires. L’affaire est donc loin d’être clause.

Moi-même, j’ai subi des dérives condamnables : un agent du maire est intervenu auprès d’AulnayCap pour faire supprimer mes lettres ouvertes au maire.

Le maire, informé de ces dérives, les a-t-il condamnées ? A-t-il diligenté des enquêtes administratives ? A-t-il pris les sanctions qui s’imposaient ? Vous connaissez la réponse.

Pour ma part en tant qu’élue au service des aulnaysien.ne.s, je condamne publiquement ces dérives et en matière de lutte contre la corruption, j’ai fait à plusieurs reprises en conseil municipal des propositions concrètes issues des bonnes pratiques promues par l’OCDE. Elles ont toutes été refusées et ma lettre ouverte au maire les reprenant n’a pas reçu de réponse.

Je continuerai cependant à dénoncer les dérives, à faire des propositions et à être au côté des aulnaysien.ne.s qui souhaitent les combattre. J’approuve d’ailleurs pleinement l’action du collectif « stop corruption à Aulnay-sous-Bois » qui met à disposition la boite mail « stopcorruptionaaulnaysousbois@gmail.com » sur laquelle les aulnaysien.ne.s pourront déposer leur témoignage -à la condition qu’il soit accompagné de preuves sérieuses- qui sera étudié en lien avec des associations spécialisées.

Ensemble, luttons contre la corruption et contre toutes les violences !

Ensemble, luttons pour la liberté d’expression et pour que vive la démocratie !

Source : Sylvie Billard, L’élue citoyenne de tou.te.s les aulnaysien.ne.s

Publié le 7 décembre 2020, dans Justice, Politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je ne comprends pas ce qu’elles veulent ces dames , lol

    Pourtant le maire élu à 19% des Aulnaysiens en 2020, avaient été clair en 2014.
    Peut-être qu’il avait perdu ce magnifique programme de publicité qui s’est avéré une publicité mensongère pour ne pas dire une arnaque en 2014, n’ayons pas peur des mots.

    C’est donc pour cela que les Aulnaysiens l’ont plébiscité à près de 60% cette fois 😂😂😂

    Petit rappel pour les clowns méchants rencontrés sur les marchés

    Cliquer pour accéder à MUN93600-2014-programmeAulnayRespectueuseAulnayGagnante.pdf

    Et c’est publié sur 936001fake.fr

  2. @ Samuel L 7 décembre 2020 à 12 h 56 min

    Moins de 60 % de 30 % d’électeurs, ce n’est pas franchement ce que l’on peut appeler un plébiscite en faveur de Bruno Beschizza, loin s’en faut ! Au contraire c’est la preuve formelle et factuelle d’une ville incroyablement divisée et clivée, dirigée par une caste égoïste minoritaire accrochée à ses prérogatives de nantis qui ne travaille absolument pas pour l’intérêt du plus grand nombre.

    Je soutiens pleinement et totalement l’action des élus d’opposition qui luttent contre toutes les formes de corruption et qui ont absolument raison d’exiger de l’actuelle municipalité qu’une charte soit signée et respectée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :