L’association des Amis de la Majorité Municipale à Aulnay-sous-Bois attaque l’opposition sur l’angle de la théorie du genre

La première fois que l’on avait entendu parler de la théorie du genre, c’étant en 2013 en pleine campagne des municipales un peu partout en France. Cette rumeur voulait que le gouvernement de l’époque, mais aussi de nombreux Maires de Gauche, incitait les enfants à détruire le modèle traditionnel hétérosexuel en les encourageant dans la voie de l’homosexualité et la transsexualité. Cette théorie voulait que les enfants, dès la maternelle, pouvait recevoir des cours sur la sexualité et la masturbation tout en minimisant les différences d’un corps féminin et d’un corps masculin.

Cette théorie avait été propagée par l’Extrême Droite et certains milieux islamistes pour toucher les communautés catholiques et musulmanes. La « Droite Républicaine » avait dès lors surfé sur la vague avec, à la clé, plusieurs villes gagnées en 2014.

Aujourd’hui encore, la théorie du genre est utilisée comme épouvantail dans les tracts de l’association « A2M » (Amis de la Majorité Municipale) à Aulnay-sous-Bois.  On ignore si le groupe « Aulnay En Commun » souhaite appliquer stricto-sensu cette théorie à l’ensemble de la population d’Aulnay-sous-Bois (si c’est le cas, c’est se tirer une balle dans le pied) ou s’il s’agit d’une cabale à quelques mois des élections régionales.

Sur d’autres registres factuels, A2M se rie des difficultés de son principal groupe d’opposition Aulnay En Commun (départ forcé de Sylvie Billard qui affirme que les élus du groupe d’opposition agissent de manière autoritaire et peu démocratique, un comble pour un groupe qui crie haut et fort son désir de démocratie). Egalement, force est de constater que l’écriture inclusive semble une priorité pour Aulnay En Commun, là où de nombreux Aulnaysiens ont du mal à joindre les deux bouts et ne peuvent pas partir en vacances. A chacun ses priorités…

Publié le 18 décembre 2020, dans Actualité, Politique, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Cette. Association, mais quelle est-elle ?
    Sportive, culturelle, politique…? Comment le Maire peut-il l’utiliser à des fins de propagande,, qui est son Président ? Touche-t-elle une subvention de la mairie ? Ressemble-t-elle à la franc-maçonnerie avec ses rites ? On ne nous dit pas tout.

  2. Jean-Louis KARKIDES

    La priorité de cet article n’est-il pas de critiquer un groupe d’opposition locale qui a bien d’autres priorités que l’écriture inclusive?

  3. L’association qui soutient le maire pratique la désinformation à outrance et surfe sur les désaccords naturels et sains qui ont pu survenir au cours des processus démocratiques. Il est tout de même plus honorable de se retirer d’un collectif pour être fidèle à ses valeurs, plutôt que de jouer les béni-oui-oui par lâcheté ou intérêt personnel….

    L’association A2M Aurait-elle oublié que le maire n’a pas lui-même échappé au désaveu de plusieurs de ses adjoints ? C’est tout de même étrange de faire les choux gras d’une soi-disant  » opposition qui se déchire  » alors que la majorité actuelle est loin de donner l’image d’une véritable unité en son sein. Nous devinons aisément toutes les compromissions et les couleuvres que certains acceptent d’avaler pour ne pas perdre leur place ni ternir cette illusoire image d’unité qui ne dupe aucun administré !

    Justement la démocratie, c’est l’expression de toutes les sensibilités dans le respect des opinions et des uns et des autres. Ce n’est pas la caution donnée à une seule vision, unique et réductrice de la gestion d’une ville ou d’un pays, comme nous l’observons avec consternation à Aulnay sous bois depuis que Bruno Beschizza s’y est fait parachuté puis élire !

    Jamais Aulnay en commun n’a fait la promotion de l’homosexualité ou même de la transsexualité ! En revanche, le groupe d’opposition milite pour la tolérance et l’inclusion des personnes qui font un autre choix que l’hétérosexualité. Cela suppose en effet d’informer, d’éclairer, d’expliquer des choix différents qui existent au sein de la société humaine et qui ne devraient jamais conduire à du rejet, à des agressions autant physiques que verbales, à de la discrimination, à des moqueries ou même au meurtre de ces personnes parce que leur sexualité sortirait de la norme imposée par le plus grand nombre.

    Le respect du libre arbitre de chacun est ici une notion fondamentale qu’aucun être humain n’a le droit d’entraver. Par conséquent, ce n’est pas en forçant les homosexuels à devenir des hétérosexuels qu’ils ne seront jamais, ni en entravant leur droits à vivre leur sexualité comme bon leur semble, que l’on parviendra à construire une société plus fraternelle, inclusive et tolérante.

    Ce n’est pas non plus en criminalisant l’homosexualité et la transsexualité, ni en les déclarant contre nature ou assimilables à une déviation ou à une maladie, ou en la recouvrant de préceptes moraux d’un autre âge comme ose encore le faire la majorité municipale, que la paix pourra s’installer durablement entre les êtres humains !

    Étrangement, nous venons d’apprendre ce jour avec une incroyable synchronicité, qu’une lycéenne qui avait fait le choix d’être transsexuelle s’est donné la mort…. Quelle tristesse et surtout quel échec dans notre capacité à incarner réellement la tolérance, l’inclusion et une fraternité terriblement mise à mal par tout ceux qui comme A2M et la majorité municipale cherchent à imposer l’hétérosexualité comme seule et unique norme sociale ! !

    Ce suicide est le résultat d’une société qui se construit sur le jugement et le rejet de l’autre, de sa différence et de ses choix ! Mais qui sommes-nous donc, nous les hétérosexuels, pour décréter que seule notre pratique hétérosexuelle doit être la norme et imposée à ceux qui ne se reconnaissent ou ne s’épanouissent pas dedans ?

    Il serait bon de se souvenir que nous ne sommes pas Dieu sur la terre et qu’aucun d’entre nous n’a le droit de décider, de choisir et d’imposer aux autres ce que nos frères et sœurs humains n’ont pas choisi de vivre pour eux-mêmes.

    Carton rouge absolu pour A2M et pour la majorité municipale qui cumulent tous les travers d’une société du rejet et de la discrimination !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :