Alstom fait un pied-de-nez à la région Île-de-France, la RATP et la SNCF en refusant d’honorer le contrat de rénovation du RER B

Les usages du RER B devaient découvrir, fin 2025, des rames rénovées avec la commande de 146 trains modernes, plus confortables pour un coût de 2,5 milliards d’euros. Cet appel d’offres gagné par le Canadien Bombardier devait mettre fin à des années de galère sur cette ligne.

Hélas, Bombardier a été racheté par le français Alstom et ce dernier, jouant sur une situation de quasi monopole sur le territoire Français, annonce ne pas vouloir honorer le contrat pour des raisons financières. Le géant français estime en effet que le projet ne serait pas viable.

En attendant, les usagers vont devoir attendre des mois – voire des années – pour avoir de nouvelles rames. A moins qu’Alstom s’appuie sur sa position dominante pour exiger davantage. Ce serait principalement les contribuables qui devront passer à la caisse.

Publié le 3 février 2021, dans Transports, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :