Archives du blog

Le Maire d’Aulnay-sous-Bois maintient sa confiance envers Pierre Chassat malgré sa condamnation en première instance

Dans le cadre de l’affaire Bygmalion, Pierre Chassat a été reconnu coupable d’abus de confiance et de complicité de financement illégal de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy.

Pierre Chassat, adjoint au maire de Levallois-Perret, Directeur de cabinet du Maire à Aulnay-sous-Bois et directeur de la communication du parti de Nicolas Sarkozy à l’époque des faits est condamné à trois ans de prison dont deux ans avec sursis et aménagement de peine avec bracelet électronique. Il se voit privé de droit d’éligibilité pour cinq ans selon Actu.fr.

Cependant, il a fait appel et il est sursis à l’exécution du jugement de première instance. Le Maire d’Aulnay-sous-Bois garde sa confiance et ne souhaite procéder à aucune sanction comme l’en atteste le communiqué ci-dessous :

Catherine Médioni : Bygmalion, trois mis en examen, dont le directeur de la campagne Sarkozy en 2012

bygmalionTrois anciens responsables de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, dont son directeur, Guillaume Lambert, ont été mis en examen vendredi dans l’enquête sur un système de fausses factures lié à cette campagne, a appris l’AFP de source judiciaire.

Outre M. Lambert, actuel préfet de Lozère, ont été mis en examen le député UMP Philippe Briand, qui était trésorier de la campagne, et un avocat du parti, Philippe Blanchetier, lui aussi impliqué dans son suivi financier.

Ils sont mis en examen pour usage de faux, escroquerie, recel d’abus de confiance et complicité de financement illégal de campagne électorale.

AFP   3 avril 2015 18h30.   Information proposée par Catherine Medioni

Vidéos du dernier grand Meeting à Aulnay-sous-Bois de Jean-François Copé le 11 juin 2014

Beschizza_Cope_Aulnay

Vidéo

Environ 400 personnes s’étaient déplacées salle Chanteloup hier pour écouter le discours de Jean-François Copé, président démissionnaire de l’UMP suite à l’affaire Bygmalion. Sympathisants et militants venus de toute la région Ile-de-France sont venus soutenir celui qu’ils considèrent comme président légitime de ce parti. Les Médias étaient venus en masse et un service de sécurité impressionnant quadrillait le quartier (Police Municipale d’Aulnay notamment). La circulation fut même bloquée un instant pour laisser passer la « voiture officielle ».

Bruno Beschizza a ouvert le bal avec un discours tonique et teinté d’ironie. « Qu’est-ce que vous foutez là ?« , dit-il en s’adressant aux médias qui n’ont cessé de salir l’image de Jean-François Copé, selon lui. Il est ensuite revenu sur le rôle important des militants et a taclé l’élite politique énarque dont fait partie certains cadres de l’UMP. Au passage, le Maire d’Aulnay-sous-Bois attaque l’opposition municipale qui s’étaient levée contre la dénomination de la place Jean-Paul 2. La Gauche Aulnaysienne aurait ainsi dit en plein Conseil Municipal que le Pape aurait défendu les pédophiles et que la religion catholique serait mêlée à la Mafia.

Cope_Aulnay

Vidéo

Jean-François Copé, quant à lui, a affirmé son intégrité était totale et que son départ était une lourde épreuve personnelle. Il a réaffirmé qu’il n’était au courant de rien dans l’affaire Bygmalion et regrette que sa politique de la main tendue envers ses adversaires au sein de l’UMP n’ait pas porté ses fruits.

Finissant sur une anecdote sur Molière, Jean-François Copé quitta la salle sur une ovation et une marseillaise.

Pour voir les deux vidéos prises par la rédaction, cliquer sur les images.

 

%d blogueurs aiment cette page :