Archives du blog

Bruno Beschizza élu Vice-Président de l’établissement public foncier d’Ile-de-France

Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois et conseiller régional, et Marie-Christine Cavecchi, présidente du département du Val d’Oise ont été élus vice-présidents de l’Epfif (Etablissement Public Foncier d’Île-de-France). C’est Jean-Philippe Dugoin-Clément, chef de file de l’UDI en Essonne et allié de Valérie Pécresse au conseil régional d’Ile-de-France qui en obtient la présidence.

Présent dans plus de quatre cents communes, et doté d’un budget annuel de 600 millions d’euros, l’Epfif permet notamment la construction de près de 7.000 logements sociaux par an, sur des terrains dont il assure le portage foncier (source : Les Echos).

Lutte contre les marchands de sommeil : l’EPF Ile-de-France crée un site web dédié

 A l’initiative de son président Geoffroy Didier, l’Epf Ile-de-France a lancé un site dédié à la lutte contre les marchands de sommeil.

L’objectif de ce site :  www.luttecontrelesmarchandsdesommeil.fr

est de  » valoriser les initiatives locales en donnant la parole aux élus locaux et contribuer au débat en matière de lutte contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil ».

Source : EPF Ile-de-France

Des pavillons sous-loués à Aulnay-sous-Bois bientôt préemptés pour construire des immeubles ?

logement_insalibre_aulnayGeoffroy Didier vient de succéder à Valérie Pécresse à la tête de l’EPF Ile-de-France. Cet organisme porté par la région permet aux communes de faciliter la construction d’immeubles en définissant des zones à « redynamiser ». Gérard Ségura avait ainsi en son temps utilisé l’EPFIF pour construire des logements (avec un minimum de 30% de logements sociaux, c’est la règle). Plusieurs projets avaient été mis sur pied, notamment au niveau du quartier de la Croix Blanche et du Soleil Levant. Cela avait suscité l’émoi de plusieurs centaines d’habitants et des élus d’opposition de droite, qui ne souhaitaient pas densifier les secteurs alors principalement pavillonnaires.

Changement de majorité mais pas forcément changement d’objectif : l’EPFIF pourrait être utilisé cette fois-ci pour lutter contre les marchands de sommeil et les pavillons découpés illégalement en appartements, enrichissant des propriétaires peu scrupuleux.

L’EPF Ile- de-France va ainsi expérimenter des acquisitions de pavillons touchés par ce phénomène sur les communes d’Aulnay-sous-Bois, Montfermeil et Clichy-sous-Bois. De quoi densifier des quartiers tout en luttant contre le logement insalubre. Là aussi, il faudra prévoir au minimum 30% de logements sociaux.

Source : Businessimmo.com

%d blogueurs aiment cette page :