Archives du blog

André Cuzon : « LAUDATE SI’ » : « Loué sois-tu »… une révolution écologique ? !

Andre_Laude_DessinAndré LAUDE c’est une vie en poésie dans le refus de tout compromis mais sans cesser d’exercer une lucidité planétaire et l’art de l’exprimer avec des œuvres majeures comme « dans ces ruines campe un homme blanc » dès 1968.

Évidemment cette « poévie » de révolutionnaire lui fit rencontrer à 17 ans André Breton, puis René Depestre et Gérald Bloncourt les révolutionnaires haïtiens de 1946, comme Georges Amado le brésilien ou Kateb Yacine l’algérien ou Ted Joans le beatnik noir…

Sans parler des français de Prévert à Vian de Doisneau à Cartier Bresson qui fit son portrait au trait (joint).

La vérité du poète je pourrais la développer mercredi soir à 20 heures au foyer DUMONT : sa fin, ses doutes, son combat de SDF avec les SDF mérite notre respect profond.

Voici un de ses derniers poèmes inédits :                                                                            

« Dans ma maison
le repas du soir n’a pas été servi
De toute façon
dans ma maison
il n’y a pas de table
il n’y a ni couverts
ni poivre et sel
ni femme fidèle
De toute façon
Il n’y a pas de maison

Ma maison est un rêve
un rêve en carton
déchiré à chaque instant
par la meute des vents

ceux qui viennent de Russie
et ceux qui viennent du Horn.

Dans ma maison
cette nuit je ne dormirai pas.
Je dormirai sur l’aile
d’un grand goéland
qui vole lentement
au-dessus des quarantièmes hurlants.

Je dormirai
Sur le dos d’une baleine bleue
Comme un petit enfant
en proie à la fièvre des légendes

Dans ma maison
La caresse de minuit
Sera une absence cruelle
Une larme de sang
Sur un imaginaire oreiller.

Pardonnez oui pardonnez le poète
S’il se répète
De toute façon
Il n’y a pas de maison

Je dormirai dans la nuit du monde
sans jamais fermer les yeux
écoutant sonner les peurs, les heures, les minutes, les secondes.

 

                                                                              André Laude »

Source : hommage d’André Cuzon à André Laude

Les amis d’André Laude commémorent les 20 ans de sa disparition le 24 juin à Aulnay-sous-Bois

Andre_LaudeLes Amis d’André Laude vous invitent à honorer sa mémoire le 24 juin 2015, jour anniversaire de sa mort en 1995, à 20 heures au foyer Dumont, près de la gare d’Aulnay-sous-Bois (boulevard Galliéni)

Les élèves du Lycée Jean Zay qui ont rendu hommage à André Laude à l’espace Prévert le 21 mai seront présents avec les anciens amis d’André Laude. Ils veulent partager des poèmes, des témoignages d’hier et d’aujourd’hui et des valeurs de résistance au « désordre établi ».
La soirée se terminera par un pot offert par l’association.

Chacun pourra librement s’exprimer.

L’association rappelle que sur son site des films, des textes sont présents.

En particulier « Liberté Couleur d’Homme » biographie fantasmée qui raconte entre autres l’histoire de « L’Orphéon » dans les années 50, à l’initiative de SERGE WELLENS né à Aulnay en 1927 et qui était venu à Aulnay en 1996 avec son épouse.

Annie Wellens sera présente et présentera son livre « genèse de ton absence » sur les derniers jours de SERGE. Annie fera aussi une dédicace à la librairie « folies d’encre » à 18 heures.

Nous aurons une table de presse avec l’édition complète des poèmes d’André Laude à la « Différence », les cahiers que nous avons édités, et le dernier livre d’André Laude édité par François Vignes et Jean-Claude Tardif : « la légende du demi-siècle »

Source : communiqué des Amis d’André Laude

Annie Wellens à la librairie Folies d’Encre d’Aulnay-sous-Bois le 24 juin

foliesdencre-4La librairie « folies d’encre » et l’association des « amis d’andré laude » vous invitent à rencontrer Annie Wellens qui dédicacera son livre : « GENESE DE TON ABSENCE », le Le mercredi 24 juin 2015 à 18 heures.

Lieu :

Librairie Folies D’encre
41 Boulevard de Strasbourg
93600 Aulnay-sous-Bois

Annie Wellens fait le récit en 7 jours de la disparition de son mari Serge Wellens poète né à Aulnay, libraire à Aulnay et fondateur de  « L’Orphéon »

%d blogueurs aiment cette page :