Archives du blog

Quand Thierry Pech dédouane les agressions sexuelles de Cologne prétextant chômage et frustrations

thierry_pechLes agressions de Cologne du nouvel an en Allemagne (plus de 600 plaintes rien que pour cette ville, dont un grand nombre pour dénoncer une agression sexuelle) ne cessent de faire couler de l’encre Outre-Rhin. Si la mafia Marocaine est pointée du doigt (notamment celle située dans une ville voisine, Düsseldorf), les policiers Allemands affirment que la majorité des agresseurs sont des migrants, des clandestins venant du Maghreb et de Syrie.

Alors que la Police Allemande avait essayé d’étouffer l’affaire (le responsable de la police de Cologne a ensuite été congédié), ces agressions mettent à mal toute une société qui avait l’an dernier prôné une ouverture totale aux migrants alors pour partie bloqué dans les Balkans et en Hongrie. Angela Merkel subit de plus en plus de pression de la part de son parti et de ses partenaires. Les sociaux-démocrates du SPD critiquent même cette politique jugée intenable sur le long terme. Des partis d’extrême gauche, pourtant pro-migrants, ont même tiré le signal d’alarme.

En France, le sujet a fait polémique et de nombreux analystes, politiques et intellectuels se sont posés la question sur la capacité à l’Allemagne d’intégrer un si grand nombre de réfugiés ou migrants, sur l’impact sur l’Europe et l’espace Schengen, et sur la question de l’accueil de ces personnes.

Récemment, dans l’émission Esprit Public sur France Culture, plusieurs spécialistes et intellectuels étaient invités pour débattre de la question, des sanctions à prendre contre les migrants indélicats, et sur l’impact politique en Allemagne, avec la montée de l’Extrême-Droite. Un certain Thierry Pech faisait partie des animateurs, qui n’est autre que le Directeur Général du think-tank Terra Nova, proche du Parti Socialiste français.

Des propos consternants

Certains propos (nous vous invitons à écouter l’émission via le lien donné plus haut) sont très surprenants, voire très choquants. Monsieur Thierry Pech indique ainsi :

  • Les agresseurs de Cologne ont toujours connu chômage et misère sexuelle, c’est pour cela qu’il ne faut pas les juger hâtivement

Non seulement ces propos sont indignes pour toutes les femmes qui ont été victimes des attouchements sexuels à Cologne, Hambourg, Zurich et Helsinki, mais en plus, ils donnent un gage à ces individus en prétextant qu’ils ne peuvent faire face à une pulsion d’origine naturelle issue d’un contexte social défavorable.

Je me rappelle d’un débat organisé par le Parti Radical il y a quelques années sur la condition féminine, où une personne du public affirmait haut et fort que les hommes étaient des prédateurs sexuels en puissance, incapables de se contrôler et qui ont comme proies les pauvres femmes innocentes qui ont le seule défaut d’être un peu trop séduisantes. Ce en quoi un animateur l’avait remarquablement recadrée, en indiquant que ces propos justifieraient les actes de viols et ne seraient condamnables, puisque les hommes ne peuvent se soustraire à une pulsion biologique interne.

Avec cette déclaration, Thierry Pech donne ici carte blanche à ces individus, en les dédouanant. Il existe pourtant, en France, de nombreux Geek (passionnés d’informatique et de mangas), sans emploi, et qui n’ont pas une libido fantastique. Sont-ils des violeurs en puissance, attouchent-ils les femmes dans le métro ? Cela est bien moins sûr…

Autre propos :

  • C’est l’émancipation des femmes du monde musulman qui explique la frustration des hommes musulmans. Le raidissement patriarcal et machiste dans les pays arabes est la conséquence de l’émancipation des femmes

Là aussi, Thierry Pech inverse les rôles : les hommes qui agressent sexuellement des femmes deviennent les victimes et les femmes trop libérées responsables de ces actes. Pourtant, sauf erreur de ma part, jamais les anglais à la fin du 19ème siècle n’ont commis d’agressions sexuelles en masse (1 000 à 2 000 personnes organisées) sur les ladies féministes qui souhaitaient les mêmes droits que leur mari. Des propos insensés ou mal formulés qui méritent des explications.

Ces agressions méritent beaucoup plus de fermeté que de compassion. Ces personnes originaires du Maghreb et du Moyen-Orient, qui ne connaissent pas forcément le concept d’égalité homme-femme, ne doivent-ils pas accepter les us et coutumes de leur pays hôte, pays dans lequel ils ont souhaité s’y réfugier ? Si tous les agresseurs de Cologne n’étaient pas des migrants ou des clandestins, les premiers rapports de police montrent que la proportion est anormalement élevée.

Alors que la justice du Maghreb et du Moyen-Orient est implacable et n’aurait pas toléré le 1/4 de ce qui n’est passé à Cologne, la justice française (mais aussi suédoise, allemande…) relâche des individus qui n’hésitent pas à tabasser des couples dans les bus, et qui amochent fortement les femmes (comme cette sinistre histoire d’agression à Vélizy, où 3 agresseurs qui ont violemment agressé un couple ont de suite été relâchés sans être inquiétés).

Le sentiment d »impunité et de minimisation des actes délictueux est un très mauvais signal, ce qui risque d’aggraver la situation sécuritaire dans l’espace Schengen, et qui, comme à Cologne, permettra aux groupes mafieux d’utiliser les migrants et clandestins pour des actes de viols, vols et pressions sur les populations.

%d blogueurs aiment cette page :