Archives du blog

Malgré une situation financière délicate, Bruno Beschizza n’augmentera pas les impôts à Aulnay-sous-Bois, selon une adjointe

pinheiro_budgetLe nouveau tract de Bruno Beschizza qui indique une situation financière catastrophique à Aulnay-sous-Bois laissait présager le pire en termes d’augmentation d’impôts. C’est en effet l’un des leviers possibles de l’actuelle majorité municipale pour éviter droit dans le mur. Cependant, les contribuables Aulnaysiens peuvent se réjouir, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts sous la mandature de Bruno Beschizza.

Amélie Pinheiro, adjointe ayant en charge la jeunesse, a informé sur le réseau social Facebook qu’il n’y aurait en effet aucune augmentation d’impôts. Son message est explicite :

« Ne lisez pas entre les lignes quelque chose qui n’y est pas. Nous nous sommes engagés à ne pas augmenter les impôts, nous ne le ferons pas. Les sacrifices dont nous parlons ce ne sont pas l’augmentation des impots, juste que nous allons devoir nous serrer la ceinture, comme vous, si demain au lieu d’avoir 1200€ par mois pour vivre, il vous en restait plus que 500…« 

Bonne nouvelle ? Pas forcément, puisque Bruno Beschizza devra trouver d’autres leviers pour boucler son budget 2016. Cela peut aller de la baisse des frais de fonctionnement au transfert de compétence de certaines activités. Les décisions seront certainement très vite annoncées dans Oxygène.

Aulnay-sous-Bois doit économiser 20 millions d’euros d’ici à 2019 pour éviter la tutelle

argentLe cabinet d’audit Mazars qui a vérifié les comptes de la ville estime qu’Aulnay devra trouver d’ici 2020 environ 20 millions d’euros pour éviter la tutelle. Les baisses de dotation de l’Etat et l’augmentation des charges de fonctionnement mettent la ville dans un grand danger.

Face à cela, plusieurs solutions sont possibles :

  • Trouver de nouvelles recettes (impôts ou développement économique)
  • Baisser les charges de personnel
  • Abaisser les frais de fonctionnement liés aux actions culturelles

C’est ce dernier point que Bruno Beschizza semble se tourner.

Si rien n’est fait, la tutelle pourrait menacer dès 2016…

%d blogueurs aiment cette page :