Publicités

La révolution est en marche estime que la police ne doit pas poursuivre les chauffards en délit de fuite

En juillet dernier, un père de famille sur un scooter est mort en percutant un poteau sur la rue du Sausset à Aulnay-sous-Bois. Celui-ci avait vraisemblablement grillé un feu rouge. Alors que la police lui a demandé de s’arrêter, celui-ci s’est enfui. Il y a eu course poursuite, ce qui a provoqué la mort de l’individu.

La révolution est en marche estime que la police ne devrait pas poursuivre les chauffards en fuite, notamment les deux-roues. On peut se demander dès lors comment interpeller les deux-roues ou les voitures avec de fausses plaques d’immatriculation, si ce n’est en installant des caméras à chaque coin de rue pour pister le contrevenant. Celles et ceux qui se prennent des prunes à 135 € pour quelques kilomètres par heure trop élevés vont apprécier.

Ci-dessous le message de la révolution est en marche, avec en gras ce qui nous a interpellé :

« Les différentes forces de polices ont reçu pour Consigne de ne surtout pas engager de poursuites « inconsidérées »avec les 2 roues en infraction qui refusent de se soumettre à une sommation de s’arrêter et pour cause, cela engendre la plupart du temps des accidents mortels comme celui-ci.

Preuve: la police n’a pas suffisamment considéré la réalité et la gravité de ces consignes puisque ce 14 juillet 2017 ce jeune père de famille a perdu la vie SUITE à une course poursuite « sans relâche » et à trois reprises : excès de zèle, actes de bravoure qu’ils vont pouvoir proliférer au péril de la vie de nos jeunes. CETTE CONSIGNE a été pourtant régulièrement Rappelée aux policiers nationaux et municipaux de la police française et gendarmes et dès qu’un 2 roues ce retrouve impliqué dans un accident de la voie publique, le 1er réflexe SEMBLE être de rechercher si un méchants policiers n’étaient pas dans le secteur pour trouver d’éventuelles responsabilités et proférer avec suffisance leurs actes du devoir.

Il s’agit là d’un tableau sommaire de la situation à l’origine de cette tragédie ; non par esprit polémique mais pour tenter de répondre à une sempiternelle question que se posent policiers et gendarmes : faut-il se lancer à la poursuite de véhicules dont le conducteur a commis une infraction, la réponse est nette : C’est NON. En France, les consignes sont d’éviter les courses-poursuite (particulièrement les 2 roues), les conséquences pouvant être disproportionnées par rapport à l’infraction commise, comme dans ce cas là du 14 juillet 2017 pour ce jeune homme dont la Famille sera endeuillée à vie.

Un vieux principe que l’on doit encore enseigner dans les écoles de police : le trouble causé par une intervention sur la voie publique ne doit pas être SUPÉRIEUR au trouble qu’il est supposé faire cesser.

LA RÉVOLUTION EST EN MARCHE

SEUL ON VA VITE ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN« 

Publicités

Publié le 17 septembre 2017, dans circulation, faits divers, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. La tolérance zéro doit s’abattre impitoyablement sur ces méprisables individus qui s’arrogent le droit de faire du rodéo sur la voie publique.
    Il devrait en être de même avec toute forme de délinquance du reste; banaliser cette délinquance, lui trouver des circonstances atténuantes, des excuses, renoncer à la combattre, et c’est laisser ces individus pourrir des quartiers entiers, comme c’est désormais le cas ici à Aulnay nord, et sûrement ailleurs.

    Un individu juché sur un engin motorisé et faisant du rodéo sur la voie publique constitue une véritable menace pour la sécurité publique; il ne devrait donc même pas y avoir débat, son interpellation doit être une priorité.

    Les forces de l’ordre traquent, et pourchassent, les individus véhiculés dans des berlines puissantes (chauffards sur l’autoroute, ou même go-fast), et des moyens toujours plus puissants sont mis à disposition de ces forces de l’ordre, avec force publicité lorsqu’un véhicule survitaminé est remis aux forces de l’ordre pour leur permettre de pourchasser, et arrêter, ces chauffards ou ces trafiquants.

    L’argument de la mort potentielle des chauffards juchés sur leur deux-roues pétaradant est donc grotesque puisque les chauffards en berline puissante risquent, eux aussi, la mort lorsqu’ils tentent de fuir les contrôles.
    Les autorités ont surtout peur des conséquences de la mort éventuelle de ces individus adeptes de rodéos, à savoir échauffourées locales voire émeutes étendues à plusieurs cités.

    Tolérance zéro donc, comme celle qui s’abat déjà sur les conducteurs de véhicule à quatre-roues.

  2. L’anarchie est en marche… les idées de ce partie sont nauséabondes, y compris le fait qu’il porte un nom proche de la république en marche et peut donc prêter à confusion. Une infraction routière peut aussi tuer nos enfants, il est normal de les pénaliser. Ne pas agir sous prétexte que ça serait trop dangereux permet à tout individu motorisé de faire ce qu’il veut en toute impunité, y compris tuer. Ce n’est pas de cette manière qu’on améliorera le vivre ensemble et le respect de son prochain. Le risque pris par celui qui essaye d’échapper à la police n’engage que lui.

  3. Si je souhaite m’associer à « La Révolution est en marche » pour lutter contre un certain nombre d’inégalités, j’aimerais être sûr que ses animateurs ne justifient pas l’inégalité de traitement entre ceux qui ont intégré le respect des lois et de l’autorité et ceux qui croient légitime de s’en affranchir, ceux qui s’arrêtent lorsqu’on leur commande et ceux qui accélèrent. Cette information sur les consignes données à la police est très instructive (elles répondent à une certaine logique), mais j’aurais aimé que cette contribution soit accompagnée d’une exhortation à la responsabilité individuelle : on ne doit pas mettre sa vie et celle des autres en danger pour échapper à une simple amende !

  4. Nik les racistes. On ait des victimes. Si on traffic zarma sait par ceke on veux pas la fronce quon travaye. Sait pour doner au povre
    On naît povre nik la fronce raciste. [NDLR : partie modérée]
    [NDLR : partie modérée, merci JLK]

  5. Il est intolérable qu’un blog laisse au travers d’un commentaire fait sous un pseudo faire planer une suspicion sur une communauté et un réseau social. Aulnaycap, ressaisissez vous!

  6. C’est quoi la « révolution en marche » un groupe ou une association ? Rien que l »article L 233-1 du Code de la route oblige l’agent à déclencher la poursuite dans le contexte d’aujourd’hui.

  7. La révolution est en marche

    On a raison d’être méfiants et critiques à l’égard des journalistes car certains font vraiment mal leur travail . L’article ci-dessous du journal Le Parisien, illustre parfaitement ce journalisme de piètre qualité. Les informations qui y sont divulguées ne sont pas vérifiées, pas croisées. Nous avons beaucoup d’éléments qui permettent aujourd’hui d’avoir de réels doutes sur ce qui est avancé par ces journalistes de pacotille.

    http://www.leparisien.fr/…/aulnay-taux-tres-eleve-de-cocain…

    Hier nous avons eu une réunion avec le frère du défunt, ses proches et ses amis proches. Tous s’accordent pour dire que YACINE n’a jamais consommé de drogues dures.

    Sans vouloir pointer du doigt le travail de la police, il y a toutefois de nombreuses zones d’ombres à relever dans ce qui s’est passé ces dernières heures :

    – tout d’abord le lieu du crime n’a pas été mis sous scellés ce qui est totalement contraire aux procédures habituelles.
    – la famille du défunt a souhaité porté plainte. Or, cette plainte n’a pas été enregistrée par les autorités de police qui n’ont pas jugé cela nécessaire.
    – la famille et les proches ont le sentiment que l’enquête est bâclée.
    – des taches de sang ont été remarquées dans la cave. Or celles-ci ne figurent aucunement dans les procès verbaux. C’est pourtant un élément clé notamment dans l’éventualité d’un homicide.
    – plusieurs diagnostics ont été communiqués en 24 heures sur la cause du décès : le premier concluait à une crise cardiaque, le second à une overdose. Là aussi les éléments sont confus.
    – Des amis et proches du défunt, qui étaient en sa présence avant les faits, n’ont pas étaient auditionnés. Leur témoignage est de toute évidence important mais il a été totalement occulté.
    – la famille n’a pas pu voir les vidéos de la police municipale…. La liste est longue.

    La famille souhaite que toutes institutions concernées puisent être mobilisées et saisies afin que la vérité soit faite le plus vite possible. La mère de Yacine, forcément très affectée, a rappelé que sans cette vérité, le travail de deuil serait impossible.

    De toute façon une contre expertise et une contre-enquête seront menées, soutenues notamment par un des proches de la famille de Adama TRAORÉ tué par la police dans des circonstances qui n’ont toujours pas été élucidées.(voir article le figaro).

    http://www.lefigaro.fr/…/97001-20160801FILWWW00298-mort-d-a…

    Nous allons de notre côté activer nos contacts, nos relations, notamment les journalistes plus intègres afin de les alerter sur ce qui ressemble à une enquête bâclée.

    Lorsqu’un habitant des quartiers, notamment un jeune, perd la vie, certains ont tendance un peu vite à mettre cela sur le dos de la délinquance, du trafic de drogues. C’est facile et cela correspond à l’inconscient collectif qui veut que les jeunes des quartiers sont tous des délinquants. cela arrange tout le monde.

    Le mépris patent avec lequel sont traités les familles et les proches est inacceptable dans une république et une démocratie. C’est comme si l’histoire était écrite par avance et que les enquêtes se bornaient à confirmer les préjugés et les idées reçues qui sont nourries par tous ceux qui jour après jour nous stigmatisent et nous marginalisent .

    Nous ne savons pas ce qui s’est passé et les raisons du décès de Yacine. Nous savons juste que l’enquête n’a pas suivi les procédures normales et habituelles.

    Nous demandons la vérité et que les habitants de nos cités soient traités à égalité qu’ils soient morts ou vivants.

  8. Comme par hasard le dealer ou trafiquant a un nom [NDLR : partie modérée, merci d’éviter une généralisation]. Jamais ces gens qu’on a accueilli travaillent honnêtement? [NDLR : partie modérée, c’est quoi le rapport avec l’histoire ?]

  9. absolument rien à voir avec cet article.Faut pas tout melanger

  10. Révolution etc, vous vous êtes trompés d’article, là, il s’agit des individus s’arrogeant le droit de faire du rodéo sur la voie publique.

    Ils doivent être poursuivis; tant pis s’ils perdent le contrôle de leur véhicule et meurent en percutant débilement un poteau ou autre. Du reste, régulièrement, certains de ces individus meurent sans que la police ne soit dans les parages. Darwin l’emporte toujours.

    Il n’y a en tout cas pas lieu de réclamer des forces de l’ordre qu’elles s’abstiennent d’intervenir pour arrêter ces gens.

  11. La révolution est en marche

    Oui, erreur d’article, en effet…..Les instructions données par les supérieurs doivent être respectées…….Ce n’est pas vous qui allez dire le contraire 😉

  12. Je suis d’accord avec le long commentaire de  » la révolution est en marche  » ! Il ne peut pas y avoir des procédures bâclées et déjà orientées, ni des enquêtes menées à deux vitesses ! D’autre part, il n’appartient pas non plus à la police de décider si le dépôt de plainte d’une famille est justifié ou non ! Tous les citoyens ont le droit d’accéder à la justice s’ils s’estiment lésés et les policiers n’ont pas a faire obstruction à ce droit !

  13. Attention VME et ses copines vont pas être d’accord , pour eux rien ne doit etre sanctionné par la Police car ce sont des vilains petits canards, eux seuls savent tout et on t toutes les solutions à tout même aux probleme s de toute la Terre….

  14. Jean Louis KARKIDES

    Le mojito ne vous réussit pas…Votre vision est déformée….La police a des droits et des devoirs comme tout citoyen, ni plus, ni moins….VME, La révolution est en marche, Aulnay Environnement et bien d’autres n’ont pas la science infuse mais font leur part, ni plus, ni ,moins et agissent, militent à visage découvert. Bonne biture 😉

  15. Ce week-end dans une cité de Blanc-Mesnil, un individu roulant habituellement sans casque sur sa moto-cross a d’abord percuté une jeune fille, puis le bitume.
    La jeune fille est dans un état grave – trente jours d’ITT – et l’individu est décédé.

    A noter que l’origine de la moto-cross devait être douteuse, puisqu’elle avait disparu lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur place.

    http://www.leparisien.fr/le-blanc-mesnil-93150/le-blanc-mesnil-il-fauche-une-ado-et-se-tue-a-moto-18-09-2017-7269603.php

    Implacable loi de la nature : le bitume l’emporte toujours. Darwin, encore.
    Bon courage à la jeune fille pour son rétablissement.

    D’où l’intérêt d’empêcher ces individus de rouler comme des abrutis sur la voie publique. Pour la sécurité de tous, y compris eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :