Archives du blog

Des jeunes d’Aulnay-sous-Bois font du rodéo de scooters sur le périphérique !

Dans la nuit de vendredi à samedi, une quarantaine de scooters roulant à vive allure ont fait irruption sur le périphérique parisien à hauteur de la porte de Saint-Cloud. Certains d’entre eux slalomaient entre les automobiles qui roulaient normalement, d’autres se lançaient dans des roues arrière – wheeling – sur plusieurs centaines de mètres.

Ces personnes viennent essentiellement d’Aulnay-sous-Bois, mais aussi de Dugny, toujours en Seine-Saint-Denis. Ces jeunes délinquants ont roulé en sens inverse sur l’autoroute A1 et ont foncé sur les policiers qui tentaient de les intercepter. Dans la cohue, un policier a été gravement blessé et 3 personnes interpellées pour mise en danger d’autrui.

Ci-dessous, un exemple de rodéo sauvage à ne pas faire et très dangereux !

Vidéo : Un policier au Blanc-Mesnil encerclé par des individus agressifs tire et blesse l’un des assaillants

Illustration

Un banal contrôle routier a failli tourner au drame : des policiers de Drancy ont tenté d’interpeller un homme en scooter hier, mais ce dernier n’a pas voulu obtempérer et a tenter de fuir.

Sur la commune du Blanc-Mesnil, le fuyard percute un policier qui se retrouve aussitôt au sol. C’est alors que plusieurs individus surgissent de nulle part et foncent sur le policier au sol, et commencent à lui asséner des coups de pied.

C’est alors que, pour se sortir de cette situation désespérée, qu’il use de son arme, blesse l’un des lascars, provocant la fuite des autres.

L’homme en scooter (qui a été confisqué) est toujours en fuite. La vidéo ci-dessous explique les faits :

Des malfrats volent un scooter à Aulnay-sous-Bois et agressent son propriétaire, avis de recherche

Un deux-roues de type Scoot Burgman 650 gris foncé de 2013 a  été volé au domicile avec agression du propriétaire.
Les faits se sont déroulés le 14 mai.
N’hésitez pas à aller témoigner au commissariat si vous avez des éléments d’information.

La révolution est en marche estime que la police ne doit pas poursuivre les chauffards en délit de fuite

En juillet dernier, un père de famille sur un scooter est mort en percutant un poteau sur la rue du Sausset à Aulnay-sous-Bois. Celui-ci avait vraisemblablement grillé un feu rouge. Alors que la police lui a demandé de s’arrêter, celui-ci s’est enfui. Il y a eu course poursuite, ce qui a provoqué la mort de l’individu.

La révolution est en marche estime que la police ne devrait pas poursuivre les chauffards en fuite, notamment les deux-roues. On peut se demander dès lors comment interpeller les deux-roues ou les voitures avec de fausses plaques d’immatriculation, si ce n’est en installant des caméras à chaque coin de rue pour pister le contrevenant. Celles et ceux qui se prennent des prunes à 135 € pour quelques kilomètres par heure trop élevés vont apprécier.

Ci-dessous le message de la révolution est en marche, avec en gras ce qui nous a interpellé :

« Les différentes forces de polices ont reçu pour Consigne de ne surtout pas engager de poursuites « inconsidérées »avec les 2 roues en infraction qui refusent de se soumettre à une sommation de s’arrêter et pour cause, cela engendre la plupart du temps des accidents mortels comme celui-ci.

Preuve: la police n’a pas suffisamment considéré la réalité et la gravité de ces consignes puisque ce 14 juillet 2017 ce jeune père de famille a perdu la vie SUITE à une course poursuite « sans relâche » et à trois reprises : excès de zèle, actes de bravoure qu’ils vont pouvoir proliférer au péril de la vie de nos jeunes. CETTE CONSIGNE a été pourtant régulièrement Rappelée aux policiers nationaux et municipaux de la police française et gendarmes et dès qu’un 2 roues ce retrouve impliqué dans un accident de la voie publique, le 1er réflexe SEMBLE être de rechercher si un méchants policiers n’étaient pas dans le secteur pour trouver d’éventuelles responsabilités et proférer avec suffisance leurs actes du devoir.

Il s’agit là d’un tableau sommaire de la situation à l’origine de cette tragédie ; non par esprit polémique mais pour tenter de répondre à une sempiternelle question que se posent policiers et gendarmes : faut-il se lancer à la poursuite de véhicules dont le conducteur a commis une infraction, la réponse est nette : C’est NON. En France, les consignes sont d’éviter les courses-poursuite (particulièrement les 2 roues), les conséquences pouvant être disproportionnées par rapport à l’infraction commise, comme dans ce cas là du 14 juillet 2017 pour ce jeune homme dont la Famille sera endeuillée à vie.

Un vieux principe que l’on doit encore enseigner dans les écoles de police : le trouble causé par une intervention sur la voie publique ne doit pas être SUPÉRIEUR au trouble qu’il est supposé faire cesser.

LA RÉVOLUTION EST EN MARCHE

SEUL ON VA VITE ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN« 

Un motard se tue à Aulnay-sous-Bois alors qu’il cherchait à fuir la police

Nouveau drame de la route à Aulnay-sous-Bois : un homme d’une trentaine d’année s’est tuée en scooter à Aulnay-sous-Bois, au niveau de la rue des Saules. Il aurait perdu le contrôle de son véhicule alors qu’il fuyait la police.

Cet homme avait en effet grillé un feu rouge. Pris en flagrant délit, les policiers ont tenté de le contrôler, mais il a pris la fuite. Via une course poursuite de plusieurs minutes, l’individu s’est faufilé au niveau du quartier de la Rose des Vents puis des Etangs, avant de connaître un tragique destin rue des Saules.

La police municipale et la police nationale le suivaient à une centaine de mètres.

Selon Le Parisien, le motard a eu le temps de donner son identité. Il a ensuite perdu connaissance, avant de décéder vers 22h00 le 13 juillet. Il était âgé de 35 ans…

Un chauffard percute violemment un scooter rue de Nonneville à Aulnay-sous-Bois

Un homme a scooter a été violemment percuté mardi soir sur l’avenue de Nonneville à Aulnay-sous-Bois par un automobiliste. Ce dernier a pris la fuite. Le pilote du scooter souffre de multiples fractures et a été transporté dans un été critique à l’hôpital.

Plusieurs morts en Seine-Saint-Denis cette semaine suite à des exécutions et des règlements de compte

KalachnikovRien que cette semaine, au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessés dans ce qui ressemble à des exécutions rondement planifiées et des règlements de compte.

Un homme a été tué aux Lilas lors d’une rixe, et un autre a été tué au Blanc-Mesnil dans un restaurant, au milieu de l’après-midi. A chaque fois, les auteurs ont réussi à prendre la fuite en scooter. Plusieurs blessés ont été signalés, dont 1 aux Pavillons-sous-Bois, blessé par balle.

Si rien n’est encore établi et si les motifs restent incertains, le trafic de drogue serait l’une des pistes privilégiées.

Vidéo : le magasin Scooter à O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

scooter_parinor

Vidéo

En ce mois d’août plutôt calme nous vous invitons à découvrir une vidéo du magasin scooter situé à O’Parinor en cliquant sur l’image ci-contre.

Il s’agit d’un magasin de bijoux.

Vidéo : une moto incendiée dans le quartier de Mitry à Aulnay-sous-Bois

moto_incendie_aulnay

Vidéo

Hier matin, plusieurs lecteurs sont venus alerter la rédaction qu’une moto (ou scooter) avait soudainement pris feu dans le quartier de Mitry. Notre correspondante Aurore Buselin est allée sur les lieux pour prendre connaissance du sinistre. Si rien n’est confirmé jusqu’à présent, tout porte à croire qu’il s’agit d’un acte criminel ou volontaire.

Pour prendre connaissance du reportage vidéo réalisé par Aurore Buselin, cliquer sur l’image ci-contre.

Un policier roué de coups à Saint-Denis en amnésie partielle, dents et nez cassés

PoliceUn autre fait divers qui rend tristement célèbre notre département s’est déroulé le week-end dernier à Saint-Denis, à deux pas de la basilique.

Alors qu’une patrouille de la brigade anti-criminalité effectuait une mission de routine de contrôle routier, un conducteur de scooter a voulu se soustraire à une vérification et a pris la fuite. Il était alors 22h45. La patrouille laisse alors tout seul un policier pour effectuer une ronde et quadriller le secteur, à la recherche du fuyard.

Profitant de son isolement, 3 individus ont alors foncé sur l’agent et l’ont roué de coups. Celui-ci a perdu conscience suite à la violence des coups. Ses collègues l’ont ensuite extirpé et ont appelé les secours, qui l’ont amené à l’hôpital. Verdict : amnésie partielle, dents cassés et nez fracturé.

Alors que l’armement de la police municipale fait débat, la sécurité des quartiers sensibles et les conditions de travail des policiers sont de plus en plus préoccupants. Le fuyard a été retrouvé et interpellé, les responsables de la bastonnade courent toujours…

 

%d blogueurs aiment cette page :