Hadama Traoré s’adresse au premier ministre concernant Mickaël Harpon et la gestion dramatique de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Bonjour Mr Le premier ministre,
Je m’appelle Hadama TRAORÉ et je suis le co-fondateur d’un mouvement citoyen et politique nommé « La révolution est en marche ». Je le décris comme un mouvement philosophique basé sur la « métaphysique politique ».

Depuis janvier 2018, nous alertons le président de la république sur la gestion dramatique de la ville d’Aulnay-Sous-Bois, par le Maire LR, Mr Bruno BESCHIZZA. 

Suite à la réponse négative du président de la république, nous nous sommes tournés vers vous en votre qualité de chef du gouvernement. Je vous ai notamment sollicité au sujet des agissements de certains policiers en désaccord avec le code de déontologie et l’exemplarité que requiert le métier. Je vous avais transmis des propositions à mon sens élaborées, afin de travailler sur un rapprochement police – population. Vous m’avez répondu et je vous en remercie.

Lors de l’affaire « Mickaël HARPON », le mouvement LREEM a été contacté par la « communauté des sourds et malentendants ». Ils nous ont certifiés que Mickaël HARPON n’était pas une personne radicalisée. Nous avons rencontré plusieurs de ses proches, dont une policière en activité à la préfecture de police de Paris. Très proche de lui, elle nous a confirmé ce que les sourds disent à propos de Mickaël HARPON et notamment son mal être à cause du traitement qu’il subissait au travail.

Au vu des éléments que nous avions en notre possession,  mais également compte tenu de notre encrage sur le territoire Français et de l’attente des personnes sourdes et malentendantes que nous accompagnons depuis 3 ans, nous nous devions de prendre position. Nous avons choisi d’intervenir au nom de la liberté d’expression. J’ai souhaité mettre en place une mobilisation qui nous a été interdite. Et pourtant les motifs en avaient été clairement exprimés auprès de la préfecture et ce n’était en rien pour défendre un crime.

J’ai par la suite été interpellé à tort le mercredi 8 octobre 2019 vers 18h pour apologie du terrorisme devant mes proches.

À ma sortie de garde à vue, j’ai été atteint psychologiquement. Noirci, dénigré et calomnié par tous nos partenaires. S’en est même suivi des désaccords avec mes proches. Pour me relever j’ai dû puiser dans ma croyance aux valeurs de la nation française mais également dans la force du droit.

Le 30 octobre 2019, Jean-Charles Brisard, directeur du Centre d’analyse du Terrorisme, annonce que la piste d’un attentat terroriste est exclue. Je vous ai alors sollicité afin d’être réhabilité. Vous m’avez répondu en m’affirmant que le ministre de l’intérieur Mr CASTANER sera mis au courant. Cette demande a bien été portée auprès de Mr CASTANER et de nouveau je tiens à vous en remercier.

Cependant, la réponse de Mr CASTANER n’était pas à la hauteur du préjudice que j’ai subi. Elle est même pour moi incompréhensible. Mr CASTANER disposait en sa possession de tous les éléments prouvant notre véritable intention. Mr CASTANER en date du 8 octobre 2019, s’était permis d’effectuer un message incendiaire lourd de conséquence. Mon avocate Maître SCEMAMA a renvoyé une lettre dans le but d’avoir une audience avec Mr CASTANER. Il était question de discuter des répercussions de son message sur Facebook.

Depuis Mr Jean MESSEHA, le porte-parole du Rassemblement National s’est permis de me qualifier de criminel. Mr Bruno BESCHIZZA le Maire de la ville d’Aulnay sous-bois en pleine campagne électorale pour les municipales, où j’étais candidat, a fait allusion au fait que j’ai été arrêté pour apologie du terrorisme.

Je sais que vous êtes actuellement près des français et françaises afin que nous sortions d’une crise sanitaire sans précédent. Malheureusement, je suis dans l’obligation de vous solliciter car j’ai besoin d’être réhabilité politiquement pour me présenter à la présidentielle 2022. J’en appelle à votre vœu de protéger l’ensemble des Français que ce soit dans le cadre d’une crise sanitaire ou suite à la désinformation politique. 

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire en l’expression de ma haute considération.

Ps : Le lien amazone de mon livre écrit suite à ma mise en garde à vue pour apologie du terrorisme. Mon livre se nomme « je les accuse de désinformation » :

https://www.amazon.fr/BANLIEUES-ACCUSE-DESINFORMATION-HADAMA-TRAORE/dp/B084DGX144

Publié le 7 avril 2020, dans A vous la parole, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :