Publicités

Archives du blog

Édouard Philippe propose une prime de 10.000 euros aux fonctionnaires restant cinq ans en poste en Seine-Saint-Denis

Édouard Philippe propose une prime de 10.000 euros aux fonctionnaires restant cinq ans en poste en Seine-Saint-Denis.

Source : BFM TV

Publicités

A Aulnay-sous-Bois, le renouveau de la friche industrielle passe par la logistique

@Le Parisien

Le Premier ministre Edouard Philippe était en visite ce lundi sur le nouveau site d’ID Logistics pour rencontrer les professionnels du secteur.

Edouard Philippe en personne était en visite ce lundi à Aulnay-sous-Bois. A cette occasion, Eric Hémar, PDG d’ID Logistics et Patrick Daher, président du groupe éponyme, ont remis au Premier ministre un rapport pour améliorer la compétitivité de la France dans le secteur de la logistique.

Le chef du gouvernement a annoncé la tenue d’un comité interministériel en début d’année prochaine, pour répondre aux multiples doléances, notamment sur la formation.

Les entrepôts ont remplacé l’usine PSA

Ce n’est pas par hasard si Edouard Philippe a choisi les entrepôts d’ID Logistics, inaugurés en avril dernier sur l’ancien site de l’usine PSA. « Le Premier ministre était très intéressé par notre projet : une ancienne friche industrielle convertie en entrepôts », confie Eric Hémar.

Son entreprise a racheté 15 ha sur les 160 que comptaient les terrains PSA pour construire deux entrepôts flambant neufs de plus de 90 000 m2.

100 camions chargés chaque jour

« Nous sommes très fiers de cette implantation, ajoute-t-il. Nous nous sommes intéressés à ce site dès la fermeture de l’usine, nous avons même fait des propositions de reclassement de personnel. » L’usine emblématique PSA a fermé ses portes en 2013.

Avec 136 quais, 100 camions chargés et 1 200 palettes expédiées chaque jour, le site d’ID Logistics utilisé par l’enseigne Carrefour marque le renouveau de la friche industrielle.

Source et article complet : Le Parisien

Édouard PHILIPPE, Premier ministre, à Aulnay-sous-Bois, lundi 16 septembre 2019

Le secteur de la logistique, qui organise et gère les flux de marchandises, est un déterminant essentiel de la compétitivité française. Il représente 10% de notre PIB et 1,8 million d’emplois.
Le Premier ministre et les ministres se rendront sur le site ID Logistics d’Aulnay-sous-Bois, une plateforme majeure d’Ile-de-France, afin de rencontrer des professionnels du secteur et d’échanger sur les besoins identifiés.
A cette occasion, deux personnalités reconnues du secteur, Eric Hémar et Patrick Daher, qui ont été chargées par le Gouvernement de recommander des solutions pour améliorer la compétitivité de la chaîne logistique en France, remettront au Premier ministre leur rapport. Le Premier ministre annoncera des mesures destinées à répondre aux besoins du secteur et à faire de la France un carrefour logistique stratégique.

Déroulé prévisionnel :

  • 15h45 Visite de l’entrepôt
  • 16h00 Remise du rapport  » Pour une chaîne logistique plus compétitive au service des entreprises et du développement durable
  • 16h05 Table ronde avec des acteurs de la logistique
  • 16h45 Annonces du Premier ministre

Source : Presse Agence

Le premier ministre Edouard Philippe au chevet des urgences de l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Dans « L’émission Politique » hier soir sur France 2, Edouard Philippe était invité et a débattu sur différents sujets. Lors de petits reportages, on y voit Edouard Philippe à la rencontre du personnel de l’Hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois.

La situation dans l’établissement est critique, le premier ministre a annoncé vouloir lancer un plan hôpital et desserrer la contrainte financière.

Non, M. Philippe ! EuropaCity n’est pas amendable !

A peine Nicolas Hulot parti du gouvernement, les masques tombent sur le dossier EuropaCity : selon un article paru dans le Monde daté du 30 août, l’Etat est sur le point de renouveler un protocole d’accord avec le promoteur Alliages et Territoires, détenu par Auchan et le conglomérat chinois Wanda, tout en exigeant qu’il corrige «certaines composantes du projet ».

On peut gager que le gouvernement va dire désormais : « Voilà la preuve que nous nous soucions de l’emploi mais aussi de l’environnement ». En réalité, ce pseudo-compromis passe totalement à côté des véritables enjeux. Mêlant une piste de ski artificielle, un parc aquatique climatisé, des hôtels et des 500 boutiques, EuropaCity va déstabiliser le commerce local et se traduire par la destruction de 80 hectares d’excellentes terres agricoles sur le Triangle de Gonesse (et à terme de 300 hectares). Ce sont ces terres qu’il faut sauver : le reste n’est qu’enfumage et opération de communication.

« Pour la énième fois, il est demandé aux promoteurs d’EuropaCity de ‘revoir la copie’, afin qu’elle soit compatible avec des exigences en matière économique, sociale et environnementale, déclare Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse. Mais, même revu à la baisseun centre commercial nécessite d’immenses halls, des parkings, des espaces climatisés, des galeries marchandes, donc l’artificialisation des sols ».

Au moment où la communauté scientifique s’inquiète d’une accélération du réchauffement climatique, l’urgence est à la préservation de ces terres agricoles. On l’a vu cet été avec la canicule : la proximité d’un sol végétalisé refroidit l’atmosphère des zones urbaines alentour. Et le reste de l’année, les terres retiennent l’eau, captent le CO2 et, aménagées en zone maraîchère, peuvent nourrir les habitants des environs en produits sains.

Voilà pourquoi, alors que le protocole Etat-Auchan est désormais soumis à l’arbitrage de Matignon, nous interpellons le Premier ministre : Non, M. Philippe, Europacity n’est pas amendable. On ne peut pas détruire le climat et prétendre le sauver en même temps. Ca ne marche pas ! C’est un tout autre projet qu’il faut pour l’Ile-de-France.

Cet autre projet existe déjà : conçu par un groupe d’urbanistes et d’économistes, le plan CARMA (Coopération pour une ambition agricole rurale et métropolitaine d’avenir) propose d’installer sur le Triangle de Gonesse un vaste espace dédié au maraîchage et à la transition écologique, qui créera des emplois dans l’agriculture urbaine, la rénovation énergétique des bâtiments, les énergies renouvelables et les déplacements non polluants.

Ce samedi 1er septembre, à partir de 16 heures, le Collectif pour le Triangle de Gonesse organise un pique-nique de rentrée, l’occasion d’apprécier sur place les importants enjeux de ces terres fertiles.

Source : Communiqué du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Le Premier Ministre répond à Bruno BESCHIZZA concernant la réalisation du Grand Paris Express

En février dernier, Bruno BESCHIZZA

​Président de Paris Terres d’Envol et les sept autres ​maires du ​t​erritoire ont écrit un courrier à Edouard Philippe, Premier ministre,​ ​afin de lui faire part de leurs inquiétudes concernant la réalisation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express, et en particulier sur le calendrier de mise en service de ces lignes.

Les élus du territoire ont tenu à rappeler l’aspect « primordial » de ces lignes « pour toute la Seine-Saint-Denis, notamment dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. » Pour les Maires, le « report de ces projets […] entraverait profondément le développement de nos territoires et continuerait à engendrer des difficultés d’accès aux transports en commun » pour les habitants.

Suite à ce courrier, le Premier Ministre s’est engagé dans une lettre à « articuler le phasage de réalisation du Grand Paris Express […] en une mise en service au plus tard à l’horizon 2024 […] des lignes qui bénéficient au plus grand nombre de Franciliens [comme] le tronçon commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis-Pleyel et Le Blanc-Mesnil [mais aussi] la ligne 16 entre Le Bourget RER et Clichy-Montfermeil, qui est un axe de cohésion majeur pour la métropole du Grand Paris et pour le désenclavement des territoires de la banlieue Est. »

Pour le territoire, le nouveau métro automatique du Grand Paris Express, c’est : 

  • Une nouvelle gare avec la ligne 15 à Drancy-Bobigny
  • Deux nouvelles gares au Blanc-Mesnil et à Aulnay-sous-Bois, ainsi que la desserte de trois gares déjà existantes au Bourget RER, à Sevran-Beaudottes et à Sevran-Livry sur la ligne 16
  • Deux nouvelles gares au Bourget Aéroport et au Parc des Expositions de Villepinte, ainsi que la desserte de la gare déjà existante du Bourget RER sur la ligne 

Source et article complet : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Force Ouvrière communaux d’Aulnay-sous-Bois s’adresse au premier ministre Edouard Philippe

Monsieur le Premier Ministre,

LES ADHERENTS FO de la ville d’Aulnay-sous-Bois réunis en Assemblée Générale, à la bourse du travail DÉNONCENT le décret n° 2017-1137 qui modifie les conditions d’attribution de la prime spéciale d’installation et aura pour conséquence LA SUPPRESSION PURE ET SIMPLE DE CETTE PRIME pour certains agents.

Les agents contractuels de notre ville qui auront la chance d’être titularisés, souvent après un parcours du combattant et de nombreuses années à cumuler les CDD, NE PERCEVRONT PLUS CES 2000 EUROS !!!

C’EST INACCEPTABLE !!!

Monsieur le Premier Ministre, nous sommes curieux et avons hâte de lire vos explications.

VOUS DEVEZ VOUS EXPLIQUER !!!

Un exemple pour dénoncer avec la plus grande fermeté cette mesure injuste :

Après un long combat, FO a obtenu que le service de la restauration reste en régie municipal.

Nous avons aussi obtenu 28 titularisations en deux cessions, une en 2017 l’autre en 2018.

COMMENT ALLEZ VOUS EXPLIQUER À NOS OFFICIÈRES QUE LES 16 AGENTS NOMMÉS STAGIAIRES EN 2018 NE TOUCHERONT PAS CETTE PRIME DE 2000 EUROS CONTRAIREMENT AUX NOMMÉS DE 2017 ?

CERTAINES D’ENTRE ELLES NE GAGNENT QUE 1000 EUROS NET MENSUEL !

Monsieur le Premier Ministre, il n’est pas trop tard FO AULNAY vous demande de renoncer à cette mesure injuste, inéquitable et intolérable.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre haute considération.

Source : communiqué FO Communaux d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :