Bruno Beschizza condamne les émeutes à Aulnay-sous-Bois et préfère ne pas répondre sur le sujet

Madame, Monsieur,
 

Depuis le début de la crise sanitaire à laquelle notre pays fait face, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens ont fait preuve d’une exemplarité sans faille. Au-delà des systèmes d’entraide entre voisins, des actions de solidarité tant envers nos personnels soignants qu’envers les plus fragiles ont été mises en place.

La Ville d’Aulnay-sous-Bois et ses agents ont pris toute leur part dans ce combat afin de permettre aux habitants de passer ce cap difficile dans les meilleures conditions. Livraison de repas à domicile pour nos anciens, distribution de masques et gel hydroalcoolique aux soignants, aux commerçants et personnels exposés, mise en place d’un accueil du lundi au dimanche pour les enfants de personnels soignants mais aussi d’un accueil sécurisé et ludique pour les enfants atteints de trouble du spectre autistiques…

Le confinement, bien que difficile, a été respecté partout, dans tous les quartiers. Bien plus que la peur du gendarme, c’est surtout cet esprit de responsabilité qui s’impose collectivement. Chacun a bien intégré que respecter ce confinement est nécessaire pour assurer la protection des personnes les plus à risque de développer des formes graves, et notamment nos anciens. Nous l’avons constaté depuis le début de la crise : ce qui se passe sur le terrain est tellement éloigné des caricatures. Le confinement est bien mieux respecté dans nos villes de banlieue populaires que dans certains quartiers chics de la capitale.

Depuis quelques jours, certains individus irresponsables, dans plusieurs communes d’Île-de-France mais aussi de province, se livrent à des actes de dégradations. Ils jettent le discrédit sur ceux qui depuis des semaines respectent le confinement.

Plusieurs journalistes m’ont fait part de leur volonté de m’interroger sur cette question mais aussi sur l’évolution de cette situation, créant un lien de causalité entre confinement et ces dégradations.

Ma priorité, c’est ma villeMa priorité, c’est d’être, tôt le matin comme tard le soir, aux côtés de nos agents volontaires pour assurer la continuité du service public local. Ma priorité, c’est de prendre soin de ceux qui ne peuvent pas prendre soin d’eux-mêmes à cause de l’âge ou de la maladie.

Je refuse donc l’ensemble des sollicitations. Je refuse que l’on jette le discrédit sur 85.000 habitants à cause d’une infime minorité d’individus irresponsables, tant pour eux que pour leurs familles.

Source : Bruno Beschizza

Publié le 22 avril 2020, dans Actualité, Politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Il sait que sur l’insécurité, c’est un échec cinglant et qu’il est complètement dépassé par les émeutes alors il nous sort de son chapeau qu’il est proche des Habitants pour nous cacher son incompétence alors que notre Ville en soirée est un véritable champ de bataille !

    Il n’a pas de réponse, il joue la carte du Coronavirus et dire que c’est un Maire Élu par 8000 personnes, c’est à dire, même pas la moitié des Habitants des 3000 !!!

Répondre à samy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :