Lettre ouverte n°8 : Pour aider nos commerçants et nos artisans, écoutons-les et mobilisons les ressources existantes

Monsieur le Maire,

Je viens d’apprendre qu’un de vos collaborateurs était intervenu auprès d’AulnayCap pour qu’ils ne me publient pas.  Je suis très honorée de toutes ces tentatives de censure. Comme je ne suis pas de celle que l’on muselle, j’y réponds par une nouvelle lettre ouverte.

Vos messages de soutien à nos commerçants et à nos artisans sont insuffisants s’ils ne s’accompagnent pas d’actes concrets. Les aides et allègements de charges durant les confinements sont nécessaires et indispensables, mais ce que veulent les commerçants et les artisans, c’est vivre de leur travail.

Qu’a fait votre majorité durant son premier mandant pour que les commerçants et artisans ne subissent pas aussi durement les confinements ? La réponse est : pas grand-chose. Certes, le covid 19 ne pouvait être prévu. Mais les investissements qui auraient permis à nos commerçants et nos artisans de pouvoir maintenir leur activité n’ont pas été entrepris, alors que :

  • leurs propositions et celles de leurs chambres consulaires sont nombreuses,
  • les solutions numériques, les dispositifs d’accompagnement et les aides financières existent,
  • les collectivités locales disposent du cadre juridique pour agir.

Pour que le confinement ne profite pas aux GAFAM au détriment des commerçants et des artisans qui apportent vie et convivialité à nos centres-villes et nos quartiers, la ville doit développer le numérique dans le cadre d’une stratégie globale d’attractivité de la ville (voir ensemble des propositions dans le manifeste « Servir Aulnay-sous-Bois »).

Les propositions suivantes -extraites du manifeste « Servir Aulnay-sous-Bois »- sont issues d’échanges en 2018 avec des représentants de la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat du 93, de chefs d’entreprises aulnaysiennes et de Paris Terres d’Envol, le maire-adjoint en charge du développement économique de M. Beschizza et d’habitant.e.s. Elles sont complétées par l’actualité.

Faute d’anticipation, il convient de mettre en place rapidement une plateforme mutualisée de commerce en ligne, pour les commerçant.e.s et artisan.e.s en règle avec leurs obligations sociales et fiscales en temps normal, qui offre aux aulnaysien.ne.s le même niveau de services que ceux des géants du web : paiement en ligne, le « cliquer-récupérer », la livraison à domicile, avec possibilité d’échange/retour, remboursement…

Ces investissements dans le numérique sont le plus souvent hors d’atteinte pour un artisan ou un commerçant seul. Pour les restaurateurs, il existe des plateformes marchandes de livraison à domicile qui prennent des commissions importantes et précarisent leurs livreurs. C’est pourquoi la puissance publique en général et la ville d’Aulnay en particulier peuvent et doivent intervenir pour mutualiser les efforts et veiller au respect de la dignité et à la protection de chacun.

Dans le cadre du plan de relance, des aides, des solutions numériques et un guide d’aide aux choix et d’accompagnement existent :

Afin d’anticiper la fin du confinement, il faut également gérer la mobilité compte tenu des contraintes de stationnement pour permettre à des habitant.e.s de quartiers excentrés et sans moyen de locomotion de faire leurs courses. Des villes financent des dispositifs de taxis à tarifs réduits, des plateformes de covoiturage, des navettes, des vélos en partage. Aulnay doit travailler à renforcer cette mobilité.

A moyen terme, il faudrait réfléchir à l’introduction d’une monnaie locale complémentaire(reconnue par la loi relative à l’économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014) pour favoriser la consommation locale.

Puisque votre majorité n’a rien anticipé à Aulnay-sous-Bois pour nos commerçants et nos artisans, il serait souhaitable -avec eux et pour eux- de mobiliser rapidement toutes les ressources existantes pour les aider non pas simplement à survivre, mais à se développer en s’adaptant aux nouvelles modalités d’achat des clients et à prospérer même en cas de confinement puisque rien ne nous garantit que celui-ci ne va pas se prolonger et qu’il n’y en aura pas d’autres ultérieurement.

Cordialement,

Source : Sylvie Billard, Elue de gauche, écologiste et citoyenne

Publié le 18 novembre 2020, dans A vous la parole, commerces, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1.  » Monsieur le Maire,

    Je viens d’apprendre qu’un de vos collaborateurs était intervenu auprès d’AulnayCap pour qu’ils ne me publient pas.  »

    De quel droit dans une démocratie, un maire cherche à museler la parole d’une élue de la république, comme celles d’ailleurs de tous ses opposants politiques et de ses administrés contradicteurs qui ont tout le même le droit d’exprimer leur opinion et même de la diffuser ?

    En tant que simple citoyenne de la société civile engagée et administrée Aulnaysiennne qui a eu à subir en 2013 et sans aucune justice la transgression de plusieurs lois qui la protégeait, je tiens absolument à entendre tous les points de vue sans qu’ils soient filtrés ni censurés dès leur émission par ceux qui sont au pouvoir, ou par ceux qui cherchent à peser de toute leur influence en faisant jouer dans l’ombre leurs appuis….

    Vos comportements Monsieur le Maire, donnent exactement l’image d’un maire non démocrate qui craint tellement le débat démocratique et les remises en cause de ses choix et de sa gestion, qu’il pense assez naïvement faire taire ses contradicteurs et opposants en les attaquant systématiquement en justice pour des chefs d’accusation infondés, abusifs et calomnieux, tandis que cette instrumentalisation excessive de la justice coûte très cher à la nation entière et aux contribuables Aulnaysiens qui par ailleurs constatent depuis 2014 la dégradation continuelle et parfois la destruction pure et simple des services publics dont la population bénéficiait auparavant, notamment sous Gérard Gaudron.

    Je puis tout à fait comprendre que les propos tenus ci dessus ne plairont ni au maire ni à ses soutiens, et que cela me vaudra comme à l’accoutumée des commentaires infamants et hors la loi de trolls et autres soutiens  » courageux  » d’anonymes qui ne s’aviseraient jamais de tenir les mêmes propos sous leur identité complète comme je le fais, mais de mon point de vue, les observations que je fais des comportements du maire m’apparaissent plus que pertinents et en cohérence avec ce que nous subissons depuis la prise de la mairie par Bruno Beschizza en 2014.

    Cela étant dit et bien que ma sensibilité politique m’incline à être plutôt de gauche, je peux rassurer les soutiens du maire qui votent toujours à droite, que j’ai combattu férocement en 2014 la réélection de Gérard Ségura, qui avait fait tant de mal à la ville et à ses habitants par son autoritarisme insupportable, ( il coupait les micro à ses opposants ou aux contradicteurs de sa liste dans les conseils municipaux ) son absence d’écoute des administrés qui le sollicitaient, son clientéliste imbuvable et scandaleux qui lésait d’autres personnes, son penchant manifeste à favoriser ses soutiens et à écarter ceux qui avaient pour seul tort de lui reprocher ses mauvaises actions de monarque auto-proclamé, et les libertés qu’il a prises avec ses obligations de 1er magistrat de la ville en s’abstenant de suivre scrupuleusement les lois, les statuts, les circulaires et les décrets qui ont pourtant en droit français, valeur d’obligation !

    Alors voyez-vous chers soutiens de Bruno Beschizza et de la droite en général, je ne suis pas assez stupide ni  » moutonne  » pour donner quitus par mon vote à un maire de gauche qui a échoué à rassembler les Aulnaysiens et qui a mes yeux a donné un exemple déplorable de ce qu’est la politique et que l’on voit malheureusement proliférer dans tous les partis. IL a été éjecté de son strapontin et je me suis réjouis que d’autres électeurs l’aient fait avec moi.

    Cela étant dit, ce sens critique et ce discernement que je m’efforce de toujours avoir pour ne pas rejeter bêtement des idées de droite qui seraient intéressantes et utiles, ou pour au contraire condamner celles de gauche quand je ne les approuve pas, fait de moi une personne libre et non inféodée, ni à une étiquette, ni à un parti.

    Par conséquent j’approuve toutes les initiatives et les démarches qui informent les Aulnaysiens, telles que le font Sylvie Billard, Aulnay en Commun, Aulnay plus fière plus forte, tous les partis comme le PS, le PC, LFI, l’UDI, les LR, le RN et toutes les personnalités locales qui s’impliquent à titre individuel dans leur ville et dans les combats qui leurs tiennent à cœur.

    Toutes ces personnes sont respectables et doivent être respectées pour leur engagement même si nous ne sommes pas toujours d’accord avec ce qu’elles défendent. Je tiens absolument à connaitre leur point de vue car il peut faire évoluer le mien et me faire changer d’avis lorsqu’il me manquait des éléments pour avoir un jugement éclairé.

    Cette pluralité de points de vue est indispensable à la démocratie et je refuse catégoriquement que l’obstruction au droit d’expression de chacun par quelques moyens que ce soit, soit pratiqué par ceux qui disposent de tous les pouvoirs.

  2. Merci d’avoir retiré le passage qui accusait faussement les blogueurs de MonAulnay.com d’avoir fait pression sur AulnayCap contre Sylvie. Sylvie avait été trompée par une fausse information émanant d’AulnayCap. Nous ne sommes jamais intervenu dans la ligne éditoriale de nos confrères, Aurore Buisselin peut le confirmer. Nous considérons que la liberté d’expression d’un-e élu-e est une chose précieuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :