Les antivax covid 19 sont-ils responsables de l’engorgement des hôpitaux et de la reprise épidémique ? 2/3

Suite du billet proposé par Sylvie Billard.

Les comparaisons internationales en termes de lits d’hôpitaux en général et de lits de soins intensifs en particulier ne sont guère plus flatteuses pour la France.

Alors que la France a longtemps pu se targuer d’avoir l’un des meilleurs systèmes de soins au monde, la comparaison internationale du nombre de lits d’hôpitaux sur le temps long permet de prendre conscience du plongeon qu’a connu la France depuis les années 80.

Au-delà des destructions de lits décidées par le politique, 20 % des lits ferment faute de personnels soignants, soit parce qu’ils ont été suspendus, car ils refusaient la vaccination (15 000 en pleine pandémie), soit parce qu’ils ont quitté leur profession écœurés par les conditions de travail, soit parce qu’ils sont en arrêt maladie pour ne pas dire en burnout.

 

Le commentaire ci-contre d’Aurore Bergé illustre à lui seul l’effondrement intellectuel et moral de nos soi-disant élites responsables de cet effondrement programmé.

Cela fait longtemps que l’État prédateur vend patiemment la France à la découpe dans le domaine sanitaire, comme dans tous les autres d’ailleurs, préparant ainsi leur privatisation. Les deux titres en « Une » des Échos du 31 décembre 2021 sont à ce titre révélateurs, l’un expliquant l’autre.

 

 

 

En tout cas, affirmer que les non-vaccinés sont responsables de l’engorgement des hôpitaux est un mensonge de plus à l’actif du gouverne-ment et de ses nervis. D’autant plus que tous les chiffres communiqués par ce gouverne-ment sont faux comme l’attestent la Cour des comptes, l’INED (Institut National des Études Démographiques), l’ATIH (Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation) et Santé Publique France.

La Cour de comptes dans son rapport de septembre 2021 sur le fonctionnement des services hospitaliers durant la période de gestion de crise a pointé « les nombreuses incertitudes ou imprécisions qui entourent le système de collecte et les remontées d’informations servant de fondement aux décisions stratégiques nationales, tant sur la comptabilisation des malades que sur celle des capacités disponibles ».

La cour pointe notamment à la page 58 de son rapport que le chiffre de « taux d’occupation des réanimations » présenté par les autorités publiques est « opaque », et ce à trois égards :

  • d’abord, « il ne s’agit pas de réanimations, mais de l’ensemble des soins critiques »,
  • ensuite, « il s’agit des lits occupés par des patients Covid, à l’exclusion des autres patients ». On ne sait, dès lors, si la référence est celle des « capacités en soins critiques (ou en réanimation ?) d’avant crise ».
  • Enfin, toujours selon la Cour des comptes, « le nombre de lits de réanimation effectivement autorisés et armés n’est jamais publié ».

Par ailleurs, loin des 121 000 morts du COVID affirmés par la propagande gouvernementale, l’INED en mars 2021 a estimé à 68 000 décès supplémentaires imputables à l’épidémie de Covid-19 en 2020. Cela est déjà beaucoup trop et s’explique par les décisions gouvernementales de :

  • Réduire drastiquement le stock stratégique de protections sanitaires (masques, blouses…),
  • Priver les patients de traitements précoces, les obliger à rester chez eux et à prendre du Doliprane,
  • Interdire aux cabinets libéraux et aux cliniques privées de prendre en charge les patients COVID, alors qu’ils souhaitaient prendre leur part dans la gestion de la crise.

Enfin, l’analyse de l’activité hospitalière COVID 19 de l’ATIH en 2020 comptabilise « 218 000 patients hospitalisés pour prise en charge de la COVID 19, soit 2 % de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année », ventilés comme suit par spécialité :

  • 71 % en MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique),
  • 14 % en MCO et SSR (Soins de Suite et Réadaptation),
  • 9 % en SSR,
  • 5 % en HAD (Hospitalisation A Domicile).

« 1 patient hospitalisé pour COVID en MCO sur 4 a été pris en charge en soins critiques » où « la proportion de patients avec comorbidités s’élève à 82 % ».

En attendant, le rapport 2021 de l’ATIH, Santé Publique France nous apprend que les hospitalisations COVID 19 atteignent en 2021 sensiblement le même niveau qu’en 2020.

Source : Sylvie Billard, l’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s

Publié le 2 janvier 2022, dans A vous la parole, Actualité, Santé, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Ecoutez bien quelle est la raison au fond de toute cette Politique mise en place :
    C’est grave. 1h de vidéo

  2. Bonjour,

    Quelques remarques sur votre article :

    – Le nombre de décès liés au Covid.
    Le nombre de 121 000 cas que vous citez fait référence au nombre de personnes décédées « avec » le covid pas forcément « du Covid ». Cette précision a été donné au début de l’épidémie. Je vous l’accorde elle n’est palus assez rappelée maintenant.

    Les données de l’INED dont vous parlez 68 000 et qui feraient référence aux décès « supplémentaires imputables au covid en 2020 » sont proche de ceux de l’INSEE qui lui a constaté une augmentation de la mortalité entre 2019 et 2020 de 56 000 cas.
    Je rappelle que les années précédente l’augmentation des décès n’était que de 3 000 à 8 000 cas.
    Grâce à vous on cessera peut être de lire sur ce blog que le Covid 19 n’est que très peu léthal. Merci donc pour cette précision importante.

    – Je trouve la comparaison que vous faites des données de SPF concernant les hospitalisations plutôt rassurante. En effet, alors que nous avons eu moins de jours de confinements et des confinements moins strictes en 2021 par rapport à 2020, et que depuis Juin dernier nous vivons avec le variant Delta beaucoup plus contaminant, la situation apparait stable.
    Peut être la vaccination a t’elle fait son effet ?

    – Enfin, je ne vois pas le lien entre votre titre et le corps de l’article ?
    Si vous cherchez à vérifier l’incidence de la vaccination sur l’activité des hôpitaux, je vous conseille les données de la DREES.
    elles viennent d’être actualisées au 19 décembre.

    – Personnes déclarées positives pour 100 000 personnes :
    * non vaccinés 1127
    * vaccinés avec rappel 102,
    *vaccinés – 6 mois sans rappel 426,
    *vaccinés + 6 mois sans rappel 437.

    – Personnes en « soin critiques » pour 1 million de personnes :
    *non vaccinés 182,
    * vaccinés avec rappel 5,
    * vaccinés – 6 mois sans rappel 10,
    * vaccinés + 6 mois sans rappel 23.

    Les données sont claires :
    – Le vaccin protège de la contamination (environ 3 fois mieux même sans rappel).
    – Le vaccin protège contre les effets grave du covid, (9 fois mieux dans le pire des cas).

    Ces données sont appelées à évoluer avec l’arrivée du nouveau variant.
    A suivre.

    • Bonjour Patrice,
      Je vous remercie de votre lecture attentive et de vos compléments d’information pertinents que j’apprécie de lire.
      Cet article est une réponse aux attaques ad nauseam contre les non vaccinés dans la presse et certains commentaires sur ce blog, la désignation de bouc émissaires étant destinée à masquer les mensonges de ce gouverne-ment et l’échec de sa politique sanitaire.
      Le vaccin protège surtout les personnes de plus de 65 ans avec comorbidités.
      Bien à vous,
      Sylvie Billard

    • Mme Billard,

      Malheureusement, des « attaques ad nauseam » il n’y en a pas que contre les « non vaccinés », et il ne faut pas aller bien loin pour les trouver…..

      Sur quelle étude vous basez vous dire que le vaccin protège essentiellement les plus de 65 ans ?
      – Avec les données de la DREES nous avons accès au lien entre « soin critiques » et vaccination (voir mon commentaire précédent),
      – Avec les données de SPF nous avons accès également au nombre de personnes en « soins critiques » par tranche d’âge. A ce titre, 2% des personnes en « soins critiques sont des jeunes de moins de 20 ans, et 35% sont des adultes entre 20 et 60 ans.
      – avec les données de SFP nous avons également accès à des donées par région et par département. Il faut à ce titre noter que la Bretagne qui est sans doute la région la plus vaccinée a 81 personnes en « soins critiques » alors que la région PACA une des moins vaccinées, en a 495.

      Je ne suis pas en mesure de croiser ces données pour savoir si le vaccin protège essentiellement les personnes de + 65 ans avec comorbidité.
      Si c’est votre cas, merci de nous en dire plus.

      Cordialement

    • Mme Billard,

      Pour information, ci dessous un extrait d’un article du Monde que je viens de lire .

      « A l’hôpital Nord, comme dans tous les hôpitaux du Sud-Est, les patients contaminés par le coronavirus saturent les réanimations. En cette dernière journée de l’année 2021, ils sont 31 sur les 44 lits, tous occupés, au premier étage de cette grande barre qui surplombe l’autoroute. Sur l’ensemble des sites des hôpitaux universitaires de Marseille (AP-HM), leur nombre grimpe à 75. Dont 86 % ne sont pas vaccinés. »

      Sans doute à intégrer dans votre réflexion sur l’importance de la vaccination.

      Cordialement.

  3. Catherine Medioni

    @ Papang | 2 janvier 2022 à 15 h 12 min

    Merci pour vos contributions qui dévoilent l’envers du décor, les coulisses d’une machination machiavélique contre les populations que nos élites veulent occire ou à minima réduire leur espérance de vie avec ces injections délétères et mortelles sur certains d’entre nous :

  4. Catherine Medioni

    @ Sylvie Billard

    Merci de rétablir les faits et les vérités qui nous sont cachées. Merci d’avoir démontré comment l’on manipule l’opinion publique au travers de chiffres tronqués et biaisés, de faux reportages et des dissonances cognitives énormissimes, tout cela avec le concours des médias qu’il faut désormais nommer Merdias !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :