Archives du blog

Est-ce encore un droit d’écrire et de commenter de manière anonyme ?

A plusieurs occasions, la rédaction a été interpellée pour avoir laissé passer des articles ou des commentaires rédigés par des personnes voulant préserver leur anonymat. Ceux qui sont favorables à l’anonymat mettent en avant la liberté d’expression tandis que les détracteurs estiment que les anonymes manquent de courage et de conviction.

La loi en France est claire : elle autorise l’anonymat comme principe lié à la liberté d’expression. On peut lire ainsi :

« L’anonymat est un concept essentiel de la protection de la liberté d’expression ainsi que du droit au respect de la vie privée. … De ce fait, une activité peut être anonyme tout en étant publique« 

Quelles sont les limites que l’on devrait imposer ?

Jusqu’au début des années 2000, tous les sites – ou presque – autorisaient de commenter de manière anonyme ou masquée. Mais peu à peu, certains ont abusé de ce droit pour faire des attaques en règles contre des personnes ou des groupes de personnes, glissant parfois vers le racisme, l’antisémitisme ou le complotisme. Si bien que la plupart des sites ont interdit le commentaire anonyme, privilégiant les « pseudos ».

Sur Aulnaycap, certaines personnes témoignent à visage découvert et assument leurs propos. D’autres ne souhaitent pas être visibles de peur de représailles sur leur lieu de travail ou dans la vie privée. On constate cependant l’apparition de ce que l’on appelle « trolls » qui consistent à lancer des débats sans fond, qui ne font rire qu’eux.

Pour le moment, Aulnaycap a choisi de maintenir la liberté d’expression en autorisant le témoignage anonyme, même si cela ne fait pas l’unanimité auprès de nos lecteurs.

Des attaques et et peaux de bananes avec des sanctions qui apparaissent comme inutiles

Bien entendu, l’anonymat ragaillardit les commentateurs qui n’hésitent pas, en fonction de leur bord politique, d’attaquer la majorité municipale ou l’opposition. Acte lâche pour certains, droit fondamental pour d’autres, ce témoignage anonyme ou via pseudo permet soit de taquiner une personne, soit de régler ses comptes à moindre risque.

Que faire contre les trolls anonymes ou sous pseudo ? Pas grand chose, puisque le bannissement est purement inutile et chronophage : il suffit de changer d’IP ou de pseudo et le tour est joué. Un collégien serait capable de faire ce tour de passe-passe. Alors que faire ? Il y a plusieurs solutions :

  • Laisser passer les commentaires « trollesques » pour montrer la débilité de certains propos tout en louant les calembours et les jeux de mots recherchés ?
  • Ne pas publier ces commentaires en espérant une lassitude de leurs auteurs ?
  • Modérer les commentaires en expliquant la raison de la modération ?

Les avis divergent chez Aulnaycap.

Christian Picq : trop c’est trop !

Christian_Picq_InterviewAssocié auprès d’Arnaud KUBACKI depuis plusieurs années, tout d’abord à MONAULNAY et ensuite à la création du blog AULNAYCAP, j’ai toujours souhaité lui apporter mon soutien, souvent discret,  dans ses diverses activités aulnaysiennes, reconnaissant en lui un « garçon » particulièrement actif et passionné par tout ce qui peut toucher à la communication.

Aujourd’hui, il semble que ce blog créé seulement en 2012 est désormais le plus consulté des blogs aulnaysiens par rapport d’une part aux nombres d’articles d’information paraissant  chaque jour et d’autre part à la multitude de commentaires rares ailleurs, tout au moins, à ceux qui donnent la parole à ses lecteurs…

Mais en corollaire, je pense que le blog et  qu’ Arnaud sont victimes de ce succès. En effet, ainsi que je le rappelais dans un précédent article et dont je ferai de nouveau référence ci-dessous, que ce soit le rédacteur en chef et ses quelques collaborateurs, ce  petit monde consacre du temps à se déplacer, à utiliser son propre matériel, à écrire, à transmettre… totalement bénévolement, sans aucun défraiement financier, et c’est très bien ainsi mais ce qui entraîne aussi l’impossibilité temporelle de contrôler systématiquement les commentaires 24 h sur 24, 7 jours sur 7 . Or, se voulant très ouvert à la liberté d’expression et l’on ne peut que le féliciter, Arnaud ne souhaite pas « censurer » certains commentaires qui comme de nombreux lecteurs en ont constaté les excès et le dénoncent d’ailleurs de plus en plus.

Pour revenir donc à mon article diffusé voilà environ deux mois, j’avais tenté d’appeler ces commentateurs (certes peu nombreux et souvent les mêmes…) en accord d’ailleurs avec Arnaud , à davantage de modération, de correction, voire même de politesse, on ne peut pas ainsi calomnier, insulter, injurier…, enfin presque tout y passe, gratuitement, sous prétexte d’avoir  la possibilité de pouvoir ainsi s’exprimer librement, et pourtant quelle chance …

Que néni, aucun effet sur ces « individus », chacun jugera !

Présent à la création du blog,  y apportant mon soutien, y collaborant de temps à autres, après ces tentatives infructueuses,  je ne peux plus apporter ma caution à de telles dérives à travers ces commentaires et en même temps à de tels  « personnages ». Un média tel que ce blog local ne peut pas être le défouloir de « certains » afin de déverser leur haine, d’exprimer de façon totalement  inconséquente une hostilité malheureusement peu maitrisée… , air du temps de tout dénigrer, je ne sais ? Que l’on soit mécontent, que l’on soit révolté par son environnement politique, religieux ou autres, on peut le concevoir, j’en suis aussi, mais  pas de cette manière, inacceptable.

Aussi, après avoir suffisamment échangé avec Arnaud envers qui pourtant je conserve toute mon estime et réciproquement d’ailleurs, je tiens à me désolidariser officiellement d’Aulnaycap, certes à regret, blog que je continuerai à lire chaque jour…, mais sans ces commentaires, à moins que la nouvelle année 2016 puisse apporter un peu plus de sérénité, j’en doute malheureusement ?

Bonne continuation

Christian PICQ

Réaction d’un rédacteur à certains commentaires outranciers

cropped-aulnay-sous-bois_parc_du_sausset1.jpgSuite aux problèmes rencontrés ces derniers temps au sujet de certains commentaires qui frisent l’indécence, ce qui a été rappelé récemment par le rédacteur en chef Arnaud KUBACKI , je souhaite, sous sa responsabilité, apporter quelques précisions à ce sujet.

Il semble déjà essentiel de rappeler, si besoin est, que les rédacteurs du blog Aulnay cap sont tous des bénévoles qui s’investissent afin de le faire vivre. Ils sont là pour tenter de vous fournir un maximum d’informations locales dans la plus grande neutralité possible, pour vous qui le lisez et vous qui le commentez.

Que certains articles ne correspondent pas toujours aux attentes des lecteurs, que d’autres soient parfois oubliés dans le foisonnement des informations d’une ville de 83 000 hab. et de ses alentours, c’est certainement un constat que nous-mêmes nous regrettons parfois, sachant aussi que nous ne sommes pas des professionnels.

Chaque article demande un investissement qui n’est peut-être pas toujours reconnu : des contacts préalables, des déplacements sur place, la rédaction du texte et sa diffusion… , et tout cela sur son temps et ses deniers personnels…

Or, contrôler en plus chacun des commentaires, 24h sur 24, 7 jours sur 7, paraît totalement impossible pour les bénévoles que nous sommes. Donc quelles solutions, autres que la bienséance de chacun afin de conserver à ce blog toute la décence nécessaire ?

En effet, selon l’explication formulée par le rédacteur en chef, il n’est plus possible d’accepter la teneur de certains commentaires qui sont parfois injurieux, calomnieux, diffamants…et tout cela gratuitement !
Or le blog ne peut pas représenter un simple défouloir pour certains qui souhaitent peut être formuler leur désaccord sur un événement, un fait, une information….Bien entendu, pourquoi pas, toute position contraire peut s’exprimer, on peut naturellement argumenter mais pas selon les modèles que nous constatons, d’autant plus que le blog et les auteurs de tels excès peuvent être poursuivis en justice. Les rédacteurs refusent de prendre de tels risques, d’où notre réflexion sur la nécessité ou non de supprimer définitivement ou provisoirement les commentaires ? 

Un simple exemple parmi tant d’autres à titre personnel : j’ai éprouvé le besoin de rédiger un hommage aux victimes du 13 novembre qui venait du cœur, tant j’(nous, je l’espère) ai été touché, sans imaginer qu’il pouvait susciter la controverse, et heureusement d’ailleurs ! Il permettait aussi d’associer à cet événement douloureux, notre blog d’Aulnay-sous-Bois le jour de la commémoration aux Invalides. Comment aurait-on pu imaginer le contenu de certains commentaires qui aurait certainement dû appeler davantage au recueillement, à la solidarité qu’à la polémique ? Oui, c’est sans commentaire !!!

En guise de conclusion, l’ensemble des rédacteurs espèrent ainsi que ces précisions permettront à chacun de réfléchir sur l’utilité de conserver à notre blog, à votre blog un média devenu aujourd’hui incontournable à Aulnay-sous-Bois, l’expression libre actuelle mais dans les meilleures conditions possibles, ce qui en assure aussi tout son intérêt. Nous le souhaitons très sincèrement.

Cordialement

Christian PICQ , rédacteur Aulnaycap

Proposition de désactivation des commentaires sur Aulnaycap pendant une semaine, pour ou contre ?

cropped-aulnay-sous-bois_parc_du_sausset1.jpgChères lectrices, chers lecteurs,

Le site Aulnaycap, fondé en décembre 2012 un soir d’une froide nuit d’hiver, a connu de multiples péripéties, des arrivées et des départs, mais n’a cessé de devenir l’un des médias les plus populaires à Aulnay et même en Seine-Saint-Denis.

Cette popularité se caractérise non seulement par une très forte hausse de l’audience, mais aussi par un très grand nombre de commentaires sur plusieurs de nos articles. Si la majorité de ces commentaires apparaissent comme intéressants, qui complètent pour certains l’information véhiculée par l’article, certains individus ont de leur côté utilisé ce moyen de communication comme défouloir, s’attaquant à des élus, à des personnalités politiques, voire d’autres commentateurs de la vie locale.

La rédaction d’Aulnaycap, composée de 5 membres permanents et d’une dizaine de contributeurs indépendants, s’interroge sur la viabilité de laisser s’exprimer l’ensemble des forces vives, avec la menace permanente de procès suite aux excès de zèle de certains.

Pour rappel :

  • Toute diffamation est interdite : supposer que des hommes politiques soient corrompus est passible d’une amende. Dans de nombreux commentaires, des personnalités locales et nationales sont accusés de corruption et d’abus de pouvoir, sans preuve ni jugement (seule la justice peut se prononcer sur de tels cas)
  • Les insultes sont interdites. Si ce cas est moins grave, la personne incriminée peut porter plainte, non seulement à l’encontre de celui ou celle qui insulte, mais aussi à l’encontre du site
  • Les propos racistes, antisémites ou anti-musulmans : si nous sommes favorable à la liberté d’expression et au débat d’idées, ces propos sont comme faisant partie des délits passibles de sanction judiciaire. Critiquer une religion, un dogme ou une philosophie est acceptable, mais qualifier tout un groupe d’individus de propos déshonorants et insultants ne l’est pas

Pour rappel, même les commentaires anonymes ou postés au travers d’un Proxy ou d’un VPN ne suffit pas à protéger l’auteur du commentaire. Nous serons obligés de collaborer avec la justice si celle-ci nous demande des renseignements contre les commentateurs qui ne respectent pas les lois de la république.

Certains membres de la rédaction propose de désactiver momentanément les commentaires. A ce jour, seule une personne a la charge de lire / modérer / modifier les commentaires. Sachant qu’il y a souvent entre 20 et 40 commentaires par jour, cela ne parait pas viable sur le long terme si personne n’essaye de mettre un peu d’eau dans son vin…

Aulnaycap étant avant tout un média fait par et pour les lecteurs, nous vous invitons à réfléchir sur cette proposition et nous faire un retour exclusivement sur ce fil de discussion. Si des volontaires souhaitent participer à la vie d’Aulnaycap, notamment pour modérer les commentaires, qu’ils nous fassent signe rapidement.

%d blogueurs aiment cette page :