Archives du blog

Antony, décédé 10 jours après une injection d’Astrazeneca

Proposé  le  12  Avril  2022  par  Catherine  Medioni

Décédés après leurs injections ! Encore !

La dépopulation est bien en marche et malheureusement, elle ne fait que commencer ! Depuis cet été je vous informe des effets indésirables de ces injections nocives et inefficaces à protéger du virus et de sa transmission. Nos dirigeants nous mentent et nous manipulent avec le concours des médias pour que nous nous soumettions à ces vaccins dangereux dont les bénéfices sont inférieurs aux risques que l’on vous cache délibérément et qui vous exposent à la dégradation irréversible de votre santé, voire même à la mort. Que de familles dévastées et meurtries depuis le début des vaccinations ! Certains non vaccinés témoignent qu’ils ont contracté le virus et que ce n’était pas plus grave qu’un rhume…. ou une rhinopharyngite ! Pourquoi risquer autant sa vie et sa santé avec un vaccin qui ne protège pas, n’arrête pas les contaminations et engendre autant d’effets graves diversifiés ?

Il ne s’agit pas d’un décès, mais de l’ablation d’un bras suite à une thrombose post injection :

Les prospectives prophétiques de Jacques Attali formulées en 1981 sont actuellement en cours de réalisation et se poursuivront jusqu’à temps qu’une masse importante de citoyens se réveille de l’hystérie collective qui va les conduire à une mort prématurée ou à tout le moins à des maladies invalidantes qui enrichiront une fois de plus les firmes pharmaceutiques qui ont tout intérêt à ce que vous tombiez malades.

Jacques Attali dans  » l’avenir de la vie  » publié aux éditions Seghers en 1981 : Nous trouverons quelque chose ou nous le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise économique réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux ou les gros, peu importe, les faibles y succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités. Nous aurons pris soin d’avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution.

 » La sélection des idiots se fera ainsi toute seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir. »

Collecte  et  Article  rédigé   par  Catherine  Medioni  le  4  février  2022

Ce sportif est décédé  14 jours après son injection

https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-pass-vaccinal-

https://www.mesopinions.com/petition/sante/pass-vaccinal/165440

Quel Gâchis ! Quel massacre ! Qu’attendons nous pour l’arrêter ? Nous n’avons pas à accepter l’obligation vaccinale ! Nous devons la combattre et traduire les responsables de cette folie collective devant les tribunaux ! Condoléances aux parents et à ses proches.

Collecté  le  31  Décembre 2021  par  Catherine  Medioni

L’innocuité de L’astrazeneca  démentie par les données d’Eudravigilance avec  6.070 décès et 408.312 réactions indésirables au 13/11/2021

  •  Troubles du sang et du système lymphatique dont 246 décès et 4.787 non récupérés.
  • Troubles cardiaques : 685 décès et 4.253 cas non résolus.
  • Troubles congénitaux, familiaux et génétiques dont 7 décès et 67 non récupérés.
  • Troubles de l’oreille et du labyrinthe dont 3 décès et 5.412 non récupérés.
  • Troubles endocriniens dont 4 décès et 250 non récupérés
  • Troubles oculaires dont 29 décès et 6.475 non récupérés
  • Troubles gastro-intestinaux dont 312 décès et 21.929 non récupérés.
  • Troubles généraux et troubles du site d’administration dont 1.450 décès et 70.400 non récupérés.
  • Troubles hépatobiliaires : 59 décès et 276 cas non résolus.
  • Troubles du système immunitaire dont 28 décès et 863 non récupérés.
  • Infections et infestations dont 407 décès et 7.177 non récupérés.
  • Blessures, empoisonnements et complications procédurales dont 175 décès et 2 665 non récupérés.
  • Investigations dont 147 décès et 4.983 non récupérés.
  • Troubles du métabolisme et de la nutrition dont 89 décès et 3 365 non récupérés.
  • Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif dont 92 décès et 46 384 non récupérés.
  • Tumeurs bénignes, malignes et non spécifiées (y compris kystes et polypes) dont 22 décès et 184 non récupérés.
  • Troubles du système nerveux dont 948 décès et 58.962 non récupérés.
  • Grossesse, puerpéralité et conditions périnatales : 12 décès et 71 cas non résolus.
  • Problèmes liés aux produits, dont 1 décès et 68 non récupérés.
  • Troubles psychiatriques dont 58 décès et 5.353 non récupérés.
  • Troubles rénaux et urinaires dont 58 décès et 1.109 non retrouvés
  • Troubles de l’appareil reproducteur et du sein dont 2 décès et 7.424 non récupérés.
  • Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux dont 722 décès et 11 185 non récupérés.
  • Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés : 48 décès et 14.633 non récupérés.
  • Circonstances sociales dont 6 décès et 470 non récupérés.
  • Procédures chirurgicales et médicales dont 25 décès et 300 non récupérés.
  • Troubles vasculaires dont 435 décès et 7.180 non récupérés.

Nous sommes très loin, avec tous ces vaccins, de l’innocuité revendiquée par L’OMS dont le principal et important financeur est Bill Gates,  Le faux philanthrope qui veut vacciner toute la planète sans l’assentiment des citoyens eux-mêmes ! Le nombre effrayant de décès et d’effets indésirables graves devraient inviter à l’arrêt de cette vaccination dangereuse pour la santé et la vie humaine et à l’interdiction absolue de toute obligation !

Article  rédigé  le  22  novembre  2021  par  Catherine  Medioni

L’innocuité du vaccin Moderna démentie par les données Eudravigilance avec  8 385 décès et 155 793 réactions indésirables au 13-11-2021

  • Troubles du sang et du système lymphatique dont 94 décès et 2 977 non récupérés.
  • Troubles cardiaques : 895 décès et 3 504 cas non résolus.
  • Troubles congénitaux, familiaux et génétiques dont 6 décès et 52 non récupérés.
  • Troubles de l’oreille et du labyrinthe dont 2 décès et 2 401 non récupérés.
  • Troubles endocriniens dont 3 décès et 160 non récupérés
  • Troubles oculaires dont 29 décès et 2 197 non retrouvés
  • Troubles gastro-intestinaux dont 324 décès et 7 467 non récupérés.
  • Troubles généraux et troubles au niveau du site d’administration dont 2 944 décès et 31 159 non récupérés.
  • Troubles hépatobiliaires : 40 décès et 192 cas non résolus.
  • Troubles du système immunitaire dont 15 décès et 650 non récupérés.
  • Infections et infestations dont 769 décès et 3 864 non récupérés.
  • Blessures, empoisonnements et complications procédurales dont 156 décès et 1 201 non récupérés.
  • Enquêtes dont 136 décès et 1 883 non récupérés.
  • Troubles du métabolisme et de la nutrition dont 204 décès et 1 048 non récupérés.
  • Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif dont 170 décès et 14 145 non récupérés.
  • Tumeurs bénignes, malignes et non spécifiées (y compris kystes et polypes) dont 65 décès et 193 non récupérés.
  • Troubles du système nerveux dont 810 décès et 18 937 non récupérés.
  • Grossesse, puerpéralité et conditions périnatales : 7 décès et 121 cas non résolus.
  • Problèmes liés aux produits, dont 2 décès et 5 non récupérés.
  • Troubles psychiatriques : 140 décès et 2 118 cas non résolus.
  • Troubles rénaux et urinaires dont 164 décès et 587 non récupérés.
  • Troubles de l’appareil reproducteur et du sein dont 7 décès et 3 554 non récupérés.
  • Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux dont 900 décès et 5 291 non récupérés.
  • Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés : 76 décès et 6 658 non récupérés.
  • Circonstances sociales dont 35 décès et 802 non récupérés.
  • Interventions chirurgicales et médicales dont 77 décès et 268 non récupérés.
  • Troubles vasculaires dont 315 décès et 2 788 non récupérés.

Comme on peut malheureusement l’observer sur tous ces tableaux récapitulant décès et graves effets indésirables, ces vaccins sont très loin de remplir les objectifs d’innocuité pourtant légitimement attendus par les populations qui subissent ces vaccinations, que ce soit de bon gré ou de force ! Dès lors, il devient insensé et absurde pour se protéger d’un virus qui n’est létal que pour les personnes très âgées et pour celles qui souffrent de comorbidités, d’accepter dans son corps une substance iatrogène qui engendre des désordres sanitaires bien plus importants que le virus lui-même ! Face aux résultats indiqués  par ces données, il devient impératif de laisser la liberté de choix concernant ces injections et de cesser de toute urgence les mesures coercitives et privatives de droits fondamentaux à l’encontre de toutes celles et ceux qui refusent ces injections pour de très bonnes raisons !

Les gouvernements de la planète outrepassent leurs droits et se positionnent dans les excès de pouvoir lorsqu’ils entendent imposer par la force et toutes mesures de chantage et de pression, des médicaments qui démontrent leur toxicité en même temps que leur inefficacité à protéger du virus et de sa transmission ! Comment ne pas envisager ni même soupçonner que derrière cette obligation vaccinale ne se trouvent pas des motifs peu avouables de mise en danger délibérée de la vie d’autrui, pouvant s’interpréter comme un crime contre l’humanité ?

Article  rédigé  le  22  novembre  2021  par  Catherine  Medioni

L’innocuité du Janssen démenti par les données d’Eudravigilance avec 1 793 décès et 37 038 réactions indésirables au 13-11-2021

  • Troubles du sang et du système lymphatique dont 39 décès et 388 non récupérés.
  • Troubles cardiaques dont 154 décès et 517 non récupérés.
  • Troubles congénitaux, familiaux et génétiques dont 0 décès et 18 non récupérés.
  • Troubles de l’oreille et du labyrinthe : 2 décès et 528 non récupérés.
  • Troubles endocriniens dont 1 décès et 36 non récupérés
  • Troubles oculaires dont 7 décès et 598 non récupérés
  • Troubles gastro-intestinaux dont 74 décès et 2 100 non récupérés.
  • Troubles généraux et troubles du site d’administration dont 479 décès et 8 852 non récupérés.
  • Troubles hépatobiliaires : 11 décès et 39 cas non résolus.
  • Troubles du système immunitaire dont 9 décès et 106 non récupérés.
  • Infections et infestations dont 140 décès et 669 non récupérés.
  • Blessures, empoisonnements et complications procédurales dont 18 décès et 262 non récupérés.
  • Enquêtes : 101 décès et 1 778 non récupérés.
  • Troubles du métabolisme et de la nutrition dont 45 décès et 192 non récupérés.
  • Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif dont 42 décès et 5.125 non récupérés.
  • Tumeurs bénignes, malignes et non spécifiées (y compris kystes et polypes) dont 3 décès et 25 non récupérés.
  • Troubles du système nerveux dont 195 décès et 6.390 non récupérés.
  • Grossesse, puerpéralité et conditions périnatales : 1 décès et 8 cas non résolus.
  • Problèmes liés aux produits, dont 0 décès et 1 non récupéré.
  • Troubles psychiatriques dont 16 décès et 445 non récupérés
  • Troubles rénaux et urinaires dont 21 décès et 140 non récupérés
  • Troubles de l’appareil reproducteur et du sein dont 6 décès et 1.059 non récupérés.
  • Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux dont 227 décès et 1 385 non récupérés.
  • Troubles de la peau et du tissu sous-cutané dont 7 décès et 1.131 non récupérés.
  • Circonstances sociales dont 4 décès et 157 non récupérés.
  • Interventions chirurgicales et médicales dont 53 décès et 328 non récupérés.
  • Troubles vasculaires dont 138 décès et 1 222 non récupérés.

Les données de pharmacovigilance ne plaident pas du tout en faveur de l’innocuité du vaccin, bien au contraire…. Voilà pourquoi la propagande appuyée et les mesures coercitives employées par les gouvernements pour contraindre les citoyens à se faire injecter des poisons qui n’empêchent pas d’attraper le Covid, ni de le transmettre devaient se faire moins insistantes et surtout  revenir au bon vieux principe de précaution que la fausse science et la médecine dévoyée  semblent ignorer : «  d’abord ne pas nuire  » !  Malheureusement on est loin de ce principe !

Article  rédigé  le  22  Novembre  2021  par  Catherine  Medioni

L’innocuité du Pfizer démenti par les chiffres  d’Eudravigilance avec un minimum de 14.303 décès et 562.213 cas d’effets indésirables au 13-11-2021

  • Les troubles du sang et du système lymphatique comprennent 200 décès et 12.412 non récupérés.
  • Les troubles cardiaques comprennent 2.095 décès et 10.336 cas non récupérés.
  • Les troubles congénitaux, familiaux et génétiques comprennent 32 décès et 125 non récupérés.
  • Troubles de l’oreille et du labyrinthe : 10 décès et 7.561 non récupérés.
  • Les troubles endocriniens comprennent 5 décès et 512 non récupérés.
  • Les troubles oculaires comprennent 31 décès et 6.636 non récupérés.
  • Les troubles gastro-intestinaux comprennent 573 décès et 25.520 cas non récupérés.
  • Les troubles généraux et les troubles du site d’administration comprennent 4.057 décès et 82.029 cas non récupérés.
  • Les troubles hépatobiliaires comprennent 73 décès et 334 non récupérés.
  • Les troubles du système immunitaire comprennent 74 décès et 1.911 cas non récupérés.
  • Infections et infestations : 1 545 décès et 11.502 cas non récupérés.
  • Blessures, empoisonnements et complications procédurales : 235 décès et 1.915 cas non résolus.
  • Les enquêtes comprennent 440 décès et 7.080 cas non récupérés.
  • Les troubles du métabolisme et de la nutrition comprennent 247 décès et 2.249 cas non récupérés.
  • Les troubles de l’appareil locomoteur et du tissu conjonctif comprennent 177 décès et 45 626 cas non récupérés.
  • Tumeurs bénignes, malignes et non spécifiées (y compris kystes et polypes) : 111 décès et 369 non récupérés.
  • Troubles du système nerveux : 1.532 décès et 60.907 non récupérés.
  • Grossesse, puerpéralité et conditions périnatales : 55 décès et 253 non récupérés.
  • Les problèmes liés aux produits font 2 morts et 26 non récupérés.
  • Les troubles psychiatriques comprennent 172 décès et 6.633 cas non récupérés.
  • Les troubles rénaux et urinaires comprennent 223 décès et 1.213 cas non récupérés.
  • Troubles de l’appareil reproducteur et du sein : 5 décès et 19 918 non récupérés.
  • Les troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux comprennent 1 599 décès et 15 449 non récupérés.
  • Les troubles de la peau et des tissus sous-cutanés comprennent 123 décès et 17.883 cas non récupérés.
  • Les circonstances sociales comprennent 19 décès et 888 non récupérés.
  • Les procédures chirurgicales et médicales comptent 55 décès et 237 cas non récupérés.
  • Les troubles vasculaires comprennent 613 décès et 8.618 non récupérés.

Dans le passé des vaccins ont été arrêtés après seulement 50 décès. Pourquoi avec tant de décès et d’effets indésirables graves les autorités de chaque pays encouragent et imposent cette vaccination manifestement plus nocive que bénéfique ? Comment ne pas soupçonner en poursuivant cette politique vaccinale délétère que nos dirigeants  ne contribuent pas à un génocide  délibéré ? A chacun de se poser les bonnes questions…

Article  rédigé  le  22  novembre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :