Archives du blog

Le prix du carburant flambe, quid des solutions pour éviter un retour du mouvement des gilets jaunes ?

©Illustration/Le Penthièvre

L’augmentation du prix des matières premières comme le carburant a un impact considérable sur la vie des ménages. Celles et ceux qui ne peuvent pas faire autrement que de prendre leur voiture pour aller au travail ou se ravitailler sont durement impactés. Le prix du diesel est désormais largement au-dessus des 1,5 € le litre, du jamais vu !

Pour éviter la grogne des consommateurs et le retour des gilets jaunes, le gouvernement va faire des annonces d’ici les prochains jours. Baisse de taxe, chèque carburant… de nombreux français attendent avec impatience ce petit geste pour les aider à mieux se préparer pour l’hiver.

L’augmentation du carburant est due en grande partie à la reprise économique, mais aussi au refus de l’OPEP+ d’augmenter sa production et à la baisse des investissements dans l’industrie pétrolière américaine suite à l’élection de Joe Biden (Donald Trump était quand à lui un farouche partisan du gaz de schiste et de l’exploitation pétrolière américaine, les USA était redevenus grâce à lui un pays exportateur de pétrole, faisant baisser mécaniquement les prix).

Pénurie de carburant dans plusieurs stations services

essence_jaures_aulnayDe longues files se créent dans les stations services du département de la Seine-Saint-Denis. A Aulnay-sous-Bois, plusieurs stations étaient à sec, notamment de Diesel. Si des problèmes d’approvisionnement sont en partie responsable de la situation (blocage de certains dépôts qui alimentent l’Île-de-France), c’est surtout la panique et la ruée vers les stations qui ont pris de court les gérants de ces stations.

En Île-de-France, contrairement à d’autres régions, il est possible de prendre les transports en commun sans trop affecter le rythme des journées de travail. Sauf que des grèves perturbent aussi les RER et certains Metro.

Cette situation de chaos risque de perdurer au moins jusqu’à la fin juin, les grévistes risquant ensuite de se lasser ou de ne pas impacter leurs vacances d’été.

%d blogueurs aiment cette page :