Archives du blog

Où acheter des pièces poids lourds à Aulnay-sous-Bois ?

Comme vous le savez, Aulnay-sous-Bois est une ville avec de nombreux axes de transit (la RN2 ou le boulevard urbain en est un exemple flagrant, mais il y en a d’autres comme l’ex RN370 et, dans une moindre mesure, la RD115), que ce soit pour les véhicules légers ou les poids lourds. Concernant ces derniers, ils ont supplanté pour de bon les bons vieux trains, les pouvoirs publics et les entreprises privilégiant le tout routier au ferroviaire, il est vrai moins flexible et surtout impacté par la faible qualité de service de SNCF Réseau.

Il y a de grandes zones industrielles à Aulnay-sous-Bois qui ne sont desservies que par les camions : Garonor, Les Mardelles, La Fosse à la Barbière…. Même les nouvelles entreprises implantées sur l’ancienne friche du site de PSA ne sont desservies que par camions. Et qui dit camions dit forcément zones de stationnement adaptées, entretien et réparation.

Pour les entreprises de logistiques implantées sur la ville comme celles de Garonor, il existe des entreprises spécialisées dans la distribution de pièces pour camions de toutes marques, de tous modèles. Et ce n’est pas le Carter Cash situé avenue de Savigny qui va forcément satisfaire les entreprises de location de camion ou celles qui ont leurs propres véhicules pour transporter la marchandise. Pour cela, il existe des sites spécialisés comme 44 Tonnes.com où il est possible de sélectionne le type de camion et la pièce souhaitée. De plus, les camions étant soumis à rudes épreuves avec des parcours sur plusieurs milliers de kilomètres par semaine, des pièces de qualité professionnelle et robustes sont indispensables. Sans oublier qu’un camion est un engin dangereux en cas de panne notamment au niveau des freins.

Avec l’abandon de la voie mère qui desservait autrefois Garonor, PSA, Ikea et quelques entreprises situées sur la zone artisanale de Villepinte à Paris Nord 2, le camion reste aujourd’hui le seul moyen de transport de marchandise pour alimenter les différentes grosses entreprises dans le secteur. Et compte-tenu du manque d’intérêt pour le ferroviaire et l’abandon de l’écotaxe qui aurait pu sauver le train, il est fort à parier que d’ici 20 ans, le transport routier aura toujours le monopole à Aulnay-sous-Bois. Et si pour le transport de personnes, le Grand Paris Express devrait permettre – espérons le – aux personnes actives de laisser la voiture au profit du super métro, les transporteurs ne pourront pas se passer de camions.

En attendant, et pour satisfaire les écologistes les plus extrémistes, il faudra attendre la mise en circulation des camions à hydrogène – et peut-être même électriques – pour respirer mieux dans cette ville entourée d’autoroutes et de zones industrielles. Qui dit nouvelle motorisation dit forcément de nouveaux besoins, de nouvelles pièces et une transformation nécessaire de tout un écosystème pour satisfaire ce changement de technologie. D’ici là, vous continuerez à voir défiler les camions sur les principaux axes de la ville et causer parfois des bouchons monstres sur le carrefour de l’Europe. D’après plusieurs études, la pollution aurait des impacts significatifs comme la baisse de l’espérance de vie ou le développement d’allergies. Vivement l’arrivée de l’hydrogène !

Source : contribution externe

%d blogueurs aiment cette page :