Archives du blog

La diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura enrichit la langue française avec de nouvelles expressions

Pookie (balance), Djadja (menteur) ou encore joli djo (joli gars) : et si ces expressions venaient enrichir le dictionnaire de la langue française ? Aya Nakamura semble faire des émules et rayonne de son talent à l’étranger. Le député LREM Rémy Rebeyrotte fait l’éloge de la diva d’Aulnay-sous-Bois, dont les néologismes semblent porter ses fruits chez les plus jeunes.

Et si Aya Nakamura était la digne remplaçante d’André Malraux pour faire évoluer la langue Française ? Ci-dessous la vidéo où le député met en avant la chanteuse et ses expressions :

La star d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura en reine dans le clip de « Pookie »

« J’crois que c’est l’heure, ding dong ». Elle l’avait annoncé depuis quelques jours : Aya Nakamura vient de dévoiler, ce mercredi 10 avril, le clip de « Pookie », quatrième single extrait de son dernier album, Nakamura. Après le succès des trois précédents, « Djadja », « Copines » et « La Dot », c’est donc un autre morceau qu’elle propulse avec une vidéo toute en paillettes, en tenues colorées et en dorures. Avec ce titre mis en images, la chanteuse d’Aulnay-sous-Bois, qui s’adresse ici à une « pookie », une balance, affirme un peu plus son style.

Dans ce clip, réalisé par Vladimir Boudnikoff, Aya Nakamura apparaît marchant fièrement dans un somptueux château, entourée de nombreux danseurs issus notamment du mouvement voguing, danse devenue symbole émancipateur de la communauté noire LGBT, popularisée en France grâce à des artistes comme Kiddy Smile. Dans ce nouveau clip, Aya Nakamura insiste : la nouvelle reine de la musique urbaine, c’est elle.

Source et article complet : linternaute.com

%d blogueurs aiment cette page :