Archives du blog

La diva d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura enrichit la langue française avec de nouvelles expressions

Pookie (balance), Djadja (menteur) ou encore joli djo (joli gars) : et si ces expressions venaient enrichir le dictionnaire de la langue française ? Aya Nakamura semble faire des émules et rayonne de son talent à l’étranger. Le député LREM Rémy Rebeyrotte fait l’éloge de la diva d’Aulnay-sous-Bois, dont les néologismes semblent porter ses fruits chez les plus jeunes.

Et si Aya Nakamura était la digne remplaçante d’André Malraux pour faire évoluer la langue Française ? Ci-dessous la vidéo où le député met en avant la chanteuse et ses expressions :

Vidéos : les élus sur le perron de la mairie d’Aulnay-sous-Bois pour les diplômes de la langue française

diplome_langue_francaise_aulnay_1

Vidéo

Nous vous faisons part en exclusivité des vidéos prises de la cérémonie de la remise des diplômes de la langue française qui s’est déroulée plus tôt ce mois-ci.

On y retrouve les habituels élus qui siègent régulièrement à la Mairie.

Cliquer sur les images pour découvrir les vidéos.

diplome_langue_francaise_aulnay_2

Vidéo

Vidéo : discours d’Alain Ramadier lors de la remise des diplômes de la langue française à Aulnay-sous-Bois

ramadier_aulnay

Vidéo

Nous vous invitons à découvrir le discours du 4 avril 2015 d’Alain Ramadier, adjoint au Maire, lors de la remise des diplômes de la langue française, en Maire d’Aulnay-sous-Bois, en cliquant sur l’image ci-contre.

Langue française : dire ou ne pas dire

LEL0503292.jpgDit-on de concert ou de conserve ? Des informations confidentielles ont-elles fuité ? Adresse-t-on un problème ? Faut-il répondre asap ? A-t-il scoré deux fois ? Découvrez ce qu’on doit dire et ne pas dire selon l’Académie française.

Pour savoir quels mots et quelles tournures choisir et éviter ainsi les fautes et tics de langage, retrouvez la rubrique « dire, ne pas dire » de l’Académie et notamment sa nouvelle série du mois de janvier 2014 :

  • emplois fautifs (liaisons après les adjectifs numéraux cardinaux, contrôler, informer une décision, d’ailleurs et par ailleurs…),
  • extensions de sens abusives (communauté, visuel, lisible, qualitatif, improbable, carrément, différentiel, opus, tout à coup, génial…),
  • néologismes et anglicismes (touch, déceptif, digital, cash, confusant, outdoor, bashing, friendly, blacklister, challenge, dispatcher, booké, checker, deadline, briefer, fashionista…),
  • bonheurs et surprises (avoir la tête à l’escarpolette, pantalon, lardons, pleuvioter, pleuviner et pleuvasser, closeries, bohême et bohème, maroufle…),
  • bloc-notes (de concert ou de conserve, concordance des temps…).

Fondée en 1635 par Richelieu, l’Académie française a notamment pour mission d’assurer la défense de la langue française.

Pour plus d’information, cliquer ici.

%d blogueurs aiment cette page :