Publicités

Archives du blog

L’opposition LREM à Aulnay-sous-Bois accuse Bruno Beschizza de détournements de fonds publics

La campagne des élections municipales démarre sur les chapeaux de roues à Aulnay-sous-Bois. Plusieurs élus d’opposition – Benjamin Giami (LREM), Mohammed Ayyadi (Agir!) et Leïla Abdellaoui (LREM) – déposent plainte auprès du procureur de Bobigny, contre le maire (LR) Bruno Beschizza. Ils l’accusent de détournements de fonds publics.

En cause : sept publications éditées par la ville entre juillet et septembre – juste avant la date-butoir de début de la campagne pour les élections, qui interdit toute propagande municipale – pour promouvoir l’action de la majorité.

Des publications « aux frais des habitants »

Dans leur plainte, que nous avons pu consulter, les élus citent une lettre aux seniors, une brochure sur les espaces verts, un tract sur la piscine, un autre sur la rénovation d’un quartier, un document sur le cadre de vie et un sur la santé, et enfin, une émission web, tournée par le service communication dont l’édile est l’invité principal.

«Le problème, c’est que dans ce qui s’apparente à une opération de propagande aux frais des habitants, il ne laisse pas la place à l’expression de l’opposition », tonne Benjamin Giami. Qui compare ces publications à la «profession de foi » d’un maire sortant… candidat.

« Rien d’illégal », d’après le cabinet du maire

De quoi irriter au cabinet du maire. «Il n’y a rien d’illégal à ce qu’une mairie communique sur ses réalisations, quand elle le souhaite », juge un proche du maire, qui estime en moyenne à «2 ou 3 par mois » le nombre de publications municipales «pour informer les habitants ».

Source et article complet : Le Parisien

Publicités

Retour sur les commentaires des 4 groupes politiques d’Oxygène de juin 2019 à Aulnay-sous-Bois

 M.LAGARDE, ajointe au Maire déléguée à la démarche qualité , du Parti Républicain de la majorité municipale) écrit :

  • « qu’il fait bon vivre dans notre belle et grande ville »
  • «  de beaux espaces de verdure et de bords fleuris… »

Ils étaient déjà là bien avant 2014 et ne semblent pas concorder avec  les intentions de destruction de 5ha du parc Ballanger, du  parc Modigliani…

  • « une ambiance festive et joviale s’empare de la ville »
  • « l’été arrive avec dans ses valises le soleil… »

Le soleil en été ! quel  scoop peut être grâce à l’équipe municipale.

Ou encore

  • « Aulnay s’impose comme une ville de culture et de fête pour tous »

 « Comme tout cela est bien dit » ainsi le disait le Bourgeois Gentilhomme, mais c’était une comédie du genre humain…

Quelle belle autosatisfaction, non ? Qui ne correspond pas toujours aux véritables préoccupations des Aulnaysiens. Qu’ajoutez à une telle plénitude…. ?

******************

Mme PINHEIRO , adjointe au Maire déléguée aux conseils des  jeunes… du parti UDI de la majorité municipale écrit :

  • « Nous entendons tout et n’importe quoi »
  • «…Les adeptes de la rumeur… »
  • « On dit blanc, ils disent noir » …etc

…en traduisant, si l’on dit blanc, les Aulnaysiens doivent dire blanc… ?

Quelle caricature emprunte  de mésestime envers des Aulnaysiens  le plus souvent soucieux de leur ville, ceux qui suivent …

Ces remarques suffisantes parmi tant d’autres traduisent que  les élus savent, que les élus ont raison mais  que les citoyens aulnaysiens d’ailleurs souvent ceux qui suivent de très près l’évolution de leur ville n’ont pas le droit de s’exprimer.  Car eux,  ils ne savent pas … car ils mentent , ils ne sont « jamais contents » comme le dirait Alain Souchon, avec un tissu de critiques à leur encontre, envers ceux qui ne sont pas encartés au PR/UDI , ceux qui ne sont pas associés aux « amis de la majorité » qui  présenteraient seulement 91 % (9% = 7% PR + 2% UDI, moins que la moyenne nationale) selon les dernières élections … Il est vrai que de 2008 à 2014 les élus de l’opposition UMP de l’époque et UDI ont été des moutons bien dociles… ! Les critiques, les esclandres en conseil municipal ….déjà oubliées ?

Mme PINHEIRO a certainement appris que dans des moments difficiles, l’attaque était la meilleure  défense .

Ah, j’oubliais, pendant combien de temps vous justifierez vos nombreuses constructions en évoquant la responsabilité de  l’ancien Maire  qui lui n’a jamais évoqué les responsabilités de M .Gaudron ou de M.Abrioux

Ah, j’oubliais, pendant combien de temps vous justifierez vos manques de moyens en évoquant les restrictions budgétaires de l’état. ( sauf pour des travaux de très grande ampleur, trop, pourtant financés en partie par les pouvoirs publics,  sinon qui paierait la dette ?)

En fait, circulez, la participation citoyenne diversifiée n’est pas dans notre programme  !

******************

Par contre, ces élus de la majorité municipale ont totalement occultés(volontairement) les véritables problèmes d’actualité  qui préoccupent les Aulnaysiens , heureusement rappelés parmi tant d’autres par les Membres des partis de l’opposition

Mme BEZZAOUYA, du groupe des socialistes, Radicaux et Républicains qui évoque les problèmes, les inquiétudes de l’immense projet Val Francilia, sans véritable concertation suite à l’opacité si bien décrite par M.Cannarozzo : « …non négociable… », super ! , suite aussi au choix des élus majoritaires de faire disparaître 5ha du parc Ballanger qui a mis 50 ans à se réaliser…etc.

M.GIAMI, Président du Groupe «Rassemblement pour Aulnay » qui évoque le fiasco de l’étude sur la circulation mise en place depuis 3 ans, le bilan en est affligeant , sans oublier le manque de prévision du futur Aulnay :  

« …Bruno Beschizza qui construit sans concertation, dans la précipitation et sans mesurer l’impact que cela aura dans ces prochaines décennies sur les habitants »

Source : un électeur mécontent

%d blogueurs aiment cette page :