Article du Parisien : Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, porte plainte

Madame, Monsieur,

À quatre jours du 1er tour des élections municipales, Le Parisien publie un article intitulé « Aulnay : enquête ouverte sur la vente du château appartenant à la ville ».

Cet article affirme que la ville aurait revendu un bien en sous-estimant volontairement sa valeur pour faire un cadeau à l’acheteur parce qu’il est entrepreneur de la ville.

Cet article n’est qu’un tissu de mensonges uniquement destinés à salir.

  1. Quand elle achète ou vend un bien, la ville est tenue de consulter les services de « France Domaines », organisme d’Etat, placé sous l’autorité du préfet. Ces services évaluent, eux, la valeur du bien.
  2. Les services de la ville ont strictement respecté toutes les procédures légales et règlementaires.

Les Domaines ont fixé le prix à 281.000€. Ils ont réalisé cette estimation au regard de plusieurs éléments :

  • « Le pavillon principal est inoccupé et abandonné depuis plusieurs années. Par le passé il fut squatté et dégradé par cette occupation sauvage. Une réhabilitation complète doit être entreprise avant toute habitation paisible : menuiserie, isolation, plomberie, chauffage, électricité, toiture, sanitaire… »
  • « Ce bien a subi une dépréciation importante de sa valeur en raison de son état d’abandon. De plus, ce pavillon est identifié comme bâtiment remarquable au titre de l’article L137-7 du Code de l’Urbanisme.

En conséquence, il doit être réhabilité malgré son état actuel de dégradation. »

Le bien a été vendu à l’acquéreur qui a fait la meilleure offre à 290.000€, avec obligation « de ne pas diviser le terrain, de ne pas démolir cet ensemble immobilier, de préserver les arbres protéger au PLU, d’entretenir le patrimoine bâti ». Nous avons protégé le patrimoine historique d’Aulnay.

  •  Toutes ces opérations ont été officialisées dans une délibération du 23 septembre 2015 adoptée à l’unanimité du Conseil municipal.
  • Pour rappel : dans une délibération du 27 septembre 2012, présentée par mon prédécesseur, ce bâtiment était évalué à 290.000€.
  • L’ensemble des éléments administratifs et juridiques du dossier ont été communiqués au journaliste qui n’a pas voulu en tenir compte.

Dans cette campagne électorale, rien ne me sera épargné : insultes, menaces, tracts anonymes…
Vous me connaissez. Je suis un mari et un père de famille. Je suis un homme d’engagement. J’ai consacré ma vie au service de mon pays, la France. D’abord à l’armée, ensuite au sein de la Police nationale et maintenant en tant qu’élu, maire de notre belle ville d’Aulnay-sous-Bois. Je me suis toujours consacré avec passion au service de mes concitoyens.

Je suis un homme de convictions. Vous connaissez mes valeurs. Les valeurs d’un homme de droite, d’un républicain, qui aime son pays. Un homme qui croit au mérite, à la générosité, à l’autorité, à la liberté, à l’équité… Un homme qui croit à la loyauté, à la fidélité.

C’est sans doute cela qui doit déplaire à ce journaliste qui accorde du crédit à un ex-agent de la ville que j’ai fait révoquer et condamner. Pourtant, en janvier dernier, il écrivait que cet individu « était poursuivi pour apologie du terrorisme dans l’affaire Harpon », l’assassin de la Préfecture de Police de Paris. Cherchez l’erreur !

Je pose la question : pour qui roule ce journaliste du Parisien ? Ce journaliste dont les articles sont systématiquement salués par l’opposition. Ce même journaliste qui prend parti sur les réseaux sociaux contre des élus de la majorité. Ce journaliste s’est visiblement senti investi d’une mission de premier opposant politique au mépris du seul arbitre qu’est le suffrage universel.

Une campagne des municipales n’autorise pas tout. Je ne resterai pas sans réagir face à des allégations mensongères et diffamantes, exhumées opportunément à quelques jours du premier tour de l’élection municipale.

Je ne laisserai pas salir la ville, la mairie, la probité de ses agents. Je ne laisserai pas salir mon honneur. J’ai décidé de saisir la justice et d’engager des poursuites pour mettre un terme à ces calomnies.

Soyez assurés de ma détermination à poursuivre mon action à votre service. Ensemble, nous allons continuer à faire de grandes et belles choses pour Aulnay.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations distinguées.

Bruno BESCHIZZA
Maire d’Aulnay-sous-Bois

Publié le 11 mars 2020, dans Justice, Politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Les voleurs, c’est comme les enfants qui sont prit la main dans le pot de confiture, ils te diront toujours qu’ils n’ont rien touché même si ils en ont plein autour de la bouche !
    Cette histoire, Beschizza se sait perdant mais il veut faire croire quand déposant plainte, ça nous mettra le doute mais sachez qu’il y a d’autres dossiers au parquet de Paris impliquants des hautes personnalités concernant la corruption et je peux vous annoncer que quand ça sortira, certains seront automatiquement mis en examen !
    Des affaires explosives et compromettants bien plus grave que le scandale du Château !

  2. Cela fait longtemps samy que vous dénoncez des irrégularités, et en plus vous n’êtes pas le seul ! C’est tout le monde politique qui est atteint par ces actes de corruption à tous les niveaux et que nous, citoyens de la société civile, nous ne supportons plus !

    Il n’y a pas de fumée sans feu et de nombreux Aulnaysiens se demandent comment certaines transactions peuvent être consenties à des tarifs aussi désavantageux pour le budget communal ! les administrés se sentent grugés et refusent de considérer que Bruno Beschizza et son équipe gère nos impôts et notre ville en  » bon père de famille  » !

    Revendre des biens communaux à un prix inférieur au prix acheté et aux prix du marché, n’est pas une gestion en bon père de famille, mais une vente à perte sèche pour les Aulnayseiens. et dire que l’on nous serinne à longueur de temps qu’il n’y a plus d’argent !!! Mais de l’argent il y en a pour tous ceux qui cumulent les mandats alors que le temps d’une journée ne fait que 24 heures ! On est berné, spoliés grugés sur toute la ligne !

    Il serait intéressant de découvrir à qui profite ces ventes à perte…. et les liens qui les relient aux décideurs…. Où sont les contrôles de légalité pour protéger les administrés de cette manifeste mauvaise gestion ? Que fait la justice pour s’assurer que les règles et les lois ont été respectées ?

    Il se murmure sur les marchés que certains élus, leurs proches, mais également certaines entreprises choisies et travaillant pour la mairie, bénéficient d’avantages qui ne sont jamais accordés aux Aulnaysiens lambda, parfois au mépris des statuts et des règles de droit qui encadrent tous les actes de l’administration publique et des collectivités territoriales !

    Comment face à ces situations rapportées, ne pas nourrir de la méfiance envers ceux qui accèdent aux pouvoirs et légitimement soupçonner qu’ils en abusent ?

  3. Débat clos !

  4. Lol

    Bruno Beschizza sera réélu tranquillement et ça va être très dur pour vous. Si vous êtes propriétaire, il y a plein d’agences immobilière à Aulnay qui seront capables de bien vendre votre bien. Si vous êtes locataire le site seloger.com vous sera très utile

    Bien cordialement et au revoir chère madame

  5. @O. Des fins,

    Désolé mais moi la corruption, je l’a combat et les Malversations financières n’ont plus leurs places à Aulnay.
    Si notre combat contre la magouille, vous affecte, sous prétexte, que vous avez tel ou tel affinité avec un Élu ou Collaborateur, ça nous importe peu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :