Quelques réflexions autour de la gestion du virus et de l’obligation vaccinale

En tant que simple citoyenne de la société civile, terriblement choquée par l’obligation vaccinale déguisée qui nous a été infligée par Emmanuel Macron dans son allocution du 12 Juillet dernier, je suis totalement dubitative et circonspecte sur le fait que la stratégie vaccinale de masse qui nous est imposée sans aucune discussion ni débat démocratique en amont, soit vraiment la meilleure façon de faire face à cette pandémie qui pourrit la vie de tous depuis 20 mois maintenant et dont on ignore totalement si nous en sortirons vraiment un jour….

Comme on dit, la ligne d’horizon recule au fur et à mesure où nous avançons !

Dans un contexte d’informations pléthoriques, contradictoires, parfois rassurantes, parfois terrifiantes et où nous avons entendu les mêmes locuteurs dire tout et son contraire, où la communauté scientifique ne semble pas être d’accord sur les stratégies de soins recommandées par l’ARS, l’OMS, et l’ANSM, les citoyens lambdas que nous sommes ne savent plus qui croire, en qui ils peuvent avoir confiance et en qui ils « devraient  » remettre leur pouvoir de décision quant à l’utilité ou la nécessité de cette vaccination !

La France d’en bas ( et je m’inclue dedans ) constate que dans le pays des droits de l’homme la censure n’a jamais été aussi active, brutale et violente et parallèlement, ne comprend pas non plus pourquoi soudainement des chercheurs, des scientifiques, des médecins, des neurologues, des virologues qui ont fait leurs preuves d’efficacité tout au long de leur carrière professionnelle, sont aujourd’hui traités de fous, de complotistes, poussés à la démission, voire radiés parce qu’ils osent ne pas être d’accord avec la ligne sanitaire de notre gouvernement !

Est-ce imaginable et concevable dans le pays du droit d’expression ? Nos dirigeants ont-ils vraiment le droit de s’octroyer la main mise sur tout ce qui concerne les soins et la santé qui s’applique au peuple ? Ce dernier n’a-t-il pas son mot à dire sur les actes médicaux qu’on entend lui imposer de gré ou de force ? Pourquoi nos dirigeants actuels cherchent-ils donc à mettre sournoisement fin à la liberté de prescription des médecins et par voie de conséquence au droit pour chaque membre du peuple de choisir par qui et comment il veut être soigné ?

Ces mesures gravement liberticides et attentatoire au libre arbitre de chacun ne présume strictement rien de bon !

Pour les citoyens de la société civile qui subissent des mesures très coercitives visant à les pousser à se faire vacciner alors qu’ils y sont réticents, ces constats énoncés ci-dessus leur apparaissent très suspects et alimentent forcément ce que d’aucun nomme les théories du complot. Dans une société réellement démocratique et transparente, chacun devrait pouvoir s’y exprimer sans peur ni crainte d’être jugé ou étiqueté, ni taxé de qualificatifs visant à les ridiculiser, à les décrédibiliser ou à les faire passer pour des demeurés et cinglés qu’ils ne sont assurément pas !

Je suis sidérée par l’intolérance qui transpire des vaccinés envers les non encore vaccinés, soupçonnés à tort d’être les propagateurs du virus et de mettre la vie des autres en danger, ce qui là aussi est inexact, puisqu’ils sont bien portants et qu’ils respectent scrupuleusement toutes les mesures barrières, les confinements et les couvre-feus qui leur ont été prescrits par le gouvernement et qui les ont fait incroyablement souffrir sur de très longs mois, impactant négativement leur vie professionnelle, économique, familiale et sociale.

Ce virus, mais également ce gouvernement sont parvenus en moins de deux ans à monter les français les uns contre les autres, à diviser au lieu de rassembler, jusqu’à créer à terme deux sociétés irréconciliables ! J’en suis profondément consternée et inquiète, mais cela risque de nous promettre des heures bien sombres ! Devons-nous nous y résigner ?

Article  rédigé  le  1er Septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 1 septembre 2021, dans A vous la parole, Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Face aux inquiétudes légitime et aux croyances, vous trouverez ci dessous un point chiffré sur la « 4° vague » que nous subissons actuellement (vague constituée à 98% du variant Delta beaucoup plus dangereux que les précédents).
    Toutes les informations que je vais données proviennent de Santé Publique France.

    – Cette 4° vague est apparue le 28 juin. La moyenne sur une semaine était alors de 1819 cas par jours. A la même date, il y avait 8 846 personnes à l’hôpital dont 1 304 en « soin intensif ». Le nombre de personnes vaccinées (1° dose) était d’un peu plus de 33 millions.

    – Depuis, le 13 Aout a été la date du plus grand nombre de contamination quotidienne.
    Il y en a eu 23 783 (moyenne sur une semaine)
    A ce jour le nombre est redescendu à 15 713.

    – Le Nombre de personnes hospitalisées a atteint les 11 245 le 30 aout.
    A noté que la DREES dans une étude qui a porté surs les 2 premières semaines du mois d’août a constaté que 76% des personnes hospitalisés n’étaient pas vaccinés.

    – Le nombre de personnes en « soin intensif » continu à augmenter. Il est ce soir de 2 294. Dans la même étude la DREES a constaté que 80% des personnes en « soin intensif » n’étaient pas vaccinés.

    – 11 Départements connaissent un taux d’incidence supérieur à 250 pour 100 000 habitants :
    Ariège
    Alpe Ht Provence
    Gard
    Alpe Maritine
    Var
    Hérault
    Guyanne
    Vaucluse
    Saint Martin
    Bouche du Rhône, taux de 591,
    Martinique 646
    Guadeloupe 1070

    A noté que les 3 derniers départements (ceux qui sont le plus fortement concerné par la 4° vague) sont également parmi les moins vaccinés (respectivement 66% pour les Bouches du Rhône, 27% pour la Martinique, et 26% pour la Guadeloupe.
    Dernières remarques, Ces 3 départements représentent à eux 3 prés de 20 % du nombre quotidien des infections, et des hospitalisations.

    Un seul département, La Creuse ne connait que très peu de cas, avec un taux d’incidence de 43. (Le taux de vaccination avec une 1° dose est lui de 71%)

    La vaccination est de 48,5 millions ce soir
    Par tranche d’âge les taux sont les suivant :
    – Plus de 75 ans : 88% (86% au 19 juillet)
    – entre 65 et 75 ans 92% (88%)
    – entre 50 et 64 ans 88% (78%)
    – entre 30 et 49 ans 81% (63%)
    – entre 18 et 29 ans 83% (55%)
    – entre 12 et 18 ans 63%.

    Cette dernière vague n’a pas été accompagné d’un « confinement » comme les 3 précédentes.

    Je laisse chacun analyser ces données et en tirer les conclusions qu’il juge pertinentes.

    A suivre.

    • Bonjour Patrice,

      Je ne remets pas en cause vos chiffres (je vous crois sur parole) mais pour que votre réflexion soit complète, ne faudrait-il pas corroborer ces résultats avec ce que l’on peut trouver à l’étranger ? Loin de moi l’idée du complot éternel, l’histoire nous prouve que l’on peut nous cacher certaines vérités voire manipuler certaines informations. Le nuage de Tchernobyl en est un exemple flagrant, n’était ce pas des scientifiques, des météorologistes émérites qui avaient assuré que le nuage s’était arrêté aux frontières ?

      J’aurais aimé que vous m’expliquiez pourquoi des pays comme Israel et le Royaume Uni, très largement vaccinés, se retrouvent dans une situation chaotique, là où d’autres pays comme la Jordanie (proche d’Israël) s’en sortent tout en ayant un taux de vaccination bien moindre ?

      Une fois que vous m’aurez expliqué cela, je serai beaucoup plus serein vis–à-vis de cette vaccination obligatoire. Hier il y a eu plus de 200 morts au Royaume-Uni, dont de très nombreux vaccinés. Comment expliquez vous cela ?

    • Catherine Medioni

      @ Patrice | 1 septembre 2021 à 22 h 48 min

      A plusieurs reprises vous m’avez interpellée et demandé de répondre à vos demandes de justifications, ce que j’ai fait tout en vous fournissant des liens de vidéos dont vous ne me faites toujours aucun retour, en dépit du fait que je vous ai copié-collé les liens plusieurs fois.

      Que dois-je comprendre de la sourde oreille que vous faites à mes propositions ?

      Plus j’avance dans mes recherches et moins je fais confiance aux chiffres du gouvernement que vous donnez, et que je considère insincères et malhonnêtes. C’est tellement facile pour un état de mentir, de trafiquer et de gonfler artificiellement les chiffres de létalité du Covid, d’omettre des informations et de manipuler l’opinion publique….pour conduire les citoyens exactement là où il veut absolument qu’ils aillent.

      Pauvres concitoyens naïfs et confiants, bien intentionnés également, qui n’imaginent pas un seul instant que leurs dirigeants puissent leur vouloir du mal parce qu’ils projettent sur eux tous, ce qu’ils sont eux-mêmes : de bonnes personnes qui n’attenteraient jamais à la vie ni à la santé de qui que ce soit !

      Arnaud et moi-même faisons parti de ces humains respectueux de la vie et du libre arbitre de chacun. Ce qui n’est absolument pas le cas de ce gouvernement et des oligarques au dessus qui les tiennent par leur addiction à l’argent et aux pouvoirs et les corrompent sans vergogne avec leurs immenses fortunes. Les ordres en réalité viennent du dessus, s’imposent à tous les dirigeants de la planète ( nouvel ordre mondial subi de gré ou de force et dont Sarkosy avait déjà parlé ) et n’ont pas d’autres objectifs que de décimer en réalité la population pour la réduire car selon eux nous sommes bien trop nombreux, ce qui est assez vrai !

      Le mathématicien et l’informaticienne qui ont étudié scientifiquement les chiffres de la pharmacovigilance française et européenne, contredisent les chiffres que vous donnez pour justifier la vaccination…

      Cela vous mettrait-il donc dans l’embarras pour que vous ne révisiez pas vos positions à la lueur de cette étude ? Le lectorat et moi-même attendons vos conclusions.

      Pour rappel :

      https://www.facebook.com/watch/live/?extid=NS-UNK-UNK-UNK-AN_GK0T-GK1C&v=561518651699210&ref=watch_permalink

      J’ajoute également le lien que j’ai communiqué à Jean-Louis Karkidès et qui depuis est également en silence radio concernant la vaccination des enfants et des adolescents qu’une pédiatre américaine dénonce comme criminelle devant le sénat Texan :

      Et comme de plus en plus les langues enfin se délient et rompent le silence, j’en rajoute une couche avec le témoignage d’une docteresse de l’armée américaine qui affirme sans ambage qu’elle a plus de morts de la vaccination que du virus dans son armée :

      https://odysee.com/@ARMANEON:d/Un-m%C3%A9decin-de-larm%C3%A9e-am%C3%A9ricaine-r%C3%A9v%C3%A8le-que-plus-de-soldats-sont-morts-du-vaccin-que-du-COVID:9

      Qu’avez vous donc à répondre à toutes ces voix  » discordantes  » ou  » complotistes  » selon le point de vue où l’on se place ?

      Je suis curieuse de lire vos analyses et je pense que le lectorat également.

      Bien à vous

  2. Arnaud K,

    Je ne suis pas un expert, seulement une personne qui s’intéresse au sujet, se questionne et fait des « liens ».

    Pour ce qui est de l’Angleterre, je peux en partie répondre. Ma fille vivant là bas, je regarde tout les jours l’évolution.
    Le taux de vaccination est semble t’il comparable au notre. A noter cependant une différence, le vaccin le plus utilisé chez eux est Astra Zeneca contre Pfiszer chez nous.
    La 3° vague n’a commencé qu’en juin chez eux, mais a été assez forte (Jusqu’à 35 000 cas par jour). L’Euro de foot qui s’est en partie terminé chez eux a du avoir une incidence.
    La 4 ° vague semble avoir commencé en Aout. Le nombre de contamination est passé de 25 000 cas par jour à 32 000 ( Je sais qu’un grand festival de musique et de surf en Cornouaille a eu une incidence directe sur le nombre de contamination (idem chez nous suite au festival des Francofolies à La Rochelle en juillet).
    Par contre le nombre de personne à l’hôpital n’augmente peu. Il est passé sur la même période de 5 000 à 7 000.
    L’incidence sur les décès reste également limité (environ 100 morts par jour en moyenne sur une semaine contre un record à 1200 en fin janvier 2021.
    (Source la Guardian pour la mise en forme des données)
    A noter que depuis le 19 juillet, contrairement à nous il n’y a plus aucune restriction, à part le port du masque à l’intérieur.

    Pour Israël, la situation est un peu similaire.
    La vaccination des adultes serait de l’ordre de 85% (à vérifier Il resterait plus de 400 000 personnes non vaccinées)
    L’augmentation du nombre de nouveaux cas est effectivement très forte. 712 cas pour 100000 habitants et 10 000 cas par jour (info agence Reuter). A titre indicatif les Bouches du Rhône chez nous affiche un taux de 665 pour 100 000 habitants.
    Par contre l’incidence sur les décès reste faible. Entre 20 et 50 par semaine en Aout avec le pic à 73 le 23 aout.

    Pour la Jordanie, j’ai trouvé peu d’informations (Geo et le site du Ministère des Affaires Etrangères).
    La vaccination semble être de 33% de la population totale (Attention pour la France et l’Angleterre je regarde le taux de vaccination uniquement des adultes, qui parait plus pertinent).
    Par contre La Jordanie semble être sous un confinement très stricte depuis au moins le mois de Mars (couvre feu à partir de 12 H (à vérifier). Je n’imagine le gouvernement français imposé cet été un confinement et/ou un couvre feu même à 20 H…

    Il me semble que pour nos dirigeants La stratégie financière est sans doute liée au choix de l’indicateur qu’il priorise. Israël semble vouloir ne plus avoir aucun nouveaux cas. En conséquence, il se pose la question de la 3° dose ?
    La France et l’Angleterre semble, à ce jour, préoccupé par la réduction du nombre de cas à l’Hospital et en soin intensif (ce n’est qu’une hypothèse) ?

    Autre remarque les chiffres doivent être analysés en relation avec les mesures d’accompagnement mises en place.
    – Jordanie « couvre feu » (à vérifier),
    – France Passe Sanitaire.
    – Angleterre port du masque à l’intérieur,
    – Israel ?

    Voici mes premières remarques.

    Cordialement.

    • Merci pour votre réponse.
      Un site intéressant :
      https://fr.euronews.com/2021/01/14/covid-19-le-point-sur-la-vaccination-en-europe-pays-par-pays

      On remarque que des pays peu vaccinés comme la Roumanie ou la Bulgarie s’en sortent pas trop mal, mieux que certains pays beaucoup plus vaccinés
      En Israel, 36 morts aujourd’hui. Ramené à la population Française, on serait à 250 morts environ. C’est moins dramatique que pendant la première vague mais ça reste énorme tout de même pour un pays presque entièrement vacciné.

      Un ami me suggérait que s’il y a moins de morts aujourd’hui que l’année dernière, c’est peut être grâce au vaccin, mais aussi parce que les services hospitaliers sont désormais préparés et que les plus faibles ont déjà trépassé lors des précédentes vagues. Qu’en pensez vous ?

  3. Mme Medioni,

    Je respecte le fait que vous n’ayez pas confiance dans nos gouvernants.
    Il y a effectivement des cas où des gouvernements ou des institutions nous ont mentis (Le Nuage de Tchernobyl, Colin Powell au Nations Unis sur les armes chimiques de Saddam Hussein, l’Armée Française dans l’affaire Dreyfus, etc…….).
    A chaque fois, il s’agissait d’une seule information ou de quelques informations qui étaient en cause.
    Dans le cas des informations transmises quotidiennement par Santé Publique France, il s’agit de la remontée de centaines d’informations faites quotidiennement via un grand nombre de personnes.
    Affirmer comme vous le faite que ces données sont fausses, cela revient à dire que toutes les personnes qui les collectent, les compilent sont complices.
    Je ne dit pas que ce cas n’est pas envisageable, mais je persiste à penser que pour tenir une telle position il faut avoir des éléments concrets qui le prouve. Je n’en ai pas vu un seul. Pour moi, il s’agit donc d’une croyance.
    Sur les croyances, il ne peut pas avoir de débat.

    Suite à vos messages je suis aller sur le site Réinfo covid. J’ai été surpris par quelques affirmations. Je leur ai donc posé des questions par messagerie.
    J’attend les réponses. Tant que je n’ai pas ces réponses, je suis comme vous…… je doute.
    J’ai d’ailleurs fait il y a 2 mois la même chose suite à un article du Monde. Pas de réponse. Depuis je regarde qui signe les articles du Monde sur la Santé. Si je retrouve son nom forcément je douterais.

    La vidéo que vous avez transmis de la Pédiatre Angelina Ferrela semble sujette à caution.
    Voici ce que je trouvé la concernant.
    « Depuis début mai, circule une vidéo particulièrement virale. Il s’agit de l’extrait d’un débat tenu devant le comité sénatorial du Texas. La pédiatre Angelina Farella, proche d’un collectif antivaccin, y affirme que les animaux cobayes étaient morts durant les tests des vaccins, ce qui aurait poussé les fabricants à expérimenter directement sur les humains.

    Ces affirmations ne sont pas avérées. Selon la Food and Drugs Administration, l’agence de santé américaine, les laboratoires Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson ont bien testé leurs vaccins sur des animaux (souris, hamsters, ou primates). Ils ont tous constaté des effets positifs contre le SARS-CoV-2, et aucune mort d’animal n’est documentée. Les propos de la pédiatre lors de cette réunion ont été soutenus par un sénateur présent, l’incendie de l’intox était lancé. »

    Pour autant, je ne suis pas un expert sur le sujet.

    Cordialement.

    • Catherine Medioni

      @ Patrice | 2 septembre 2021 à 17 h 36 min

       » Affirmer comme vous le faite que ces données sont fausses, cela revient à dire que toutes les personnes qui les collectent, les compilent sont complices.  »

      Je ne pense pas que toutes les personnes qui collectent ces données sont complices des mensonges. Certaines d’entre elles ne doivent même soupçonner l’usage détourné qui en est fait par les conseillers scientifiques adoubés par le pouvoir en place, ainsi que par les membres du gouvernement qui jouent beaucoup sur la manière de présenter les chiffres aux citoyens, de telle manière que ce virus soit effrayant pour la majorité d’entre nous et conduisent automatiquement à se faire vacciner comme si c’était la seule solution.

      De même je suis convaincue que nombre de médecins ont fait confiance à leurs autorités de tutelle et ont donc conformément à la ;stratégie sanitaire mise en place suivi les recommandations sans les remettre en cause, du moins dans un premier temps…..

      Beaucoup d’entre eux, voyant revenir leurs patients vaccinés avec de sérieux problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant leurs injections, ont commencé à se poser des questions surtout lorsque ces phénomènes n’étaient plus minoritaires au sein de leur cabinet et se multipliaient !

      Certains médecins ont fait délibérément le choix de détourner le regard, de nier, et d’affirmer péremptoirement que les désordres de santé survenus n’étaient absolument pas liés aux vaccins !!! N’ont-ils pas déontologiquement le devoir absolu de le vérifier scientifiquement et d’écarter cette éventualité ? Dans le cas contraire, je considère qu’ils ne méritent plus la confiance de leurs patients et que le déni de leurs effets indésirables devient vraiment condamnable.

      Parmi toutes les personnes qui se sont fait vacciner et qui pour l’instant ne semblent pas avoir développé d’effets indésirables, ( et j’en suis vraiment heureuse pour eux ) se trouvent forcément des personnes qui sont du coup et à juste titre convaincues de l’innocuité du vaccin.

      Cependant les nombreux et préoccupants témoignages étouffés et censurés de quantité de citoyens vaccinés qui tombent malade ou meurent brutalement après leurs injections démontrent que tous ne sont pas égaux devant les effets indésirables et que ceux là devraient faire automatiquement etb systématiquement l’objet de remontées scrupuleuses à la pharmacovigilance, mais là aussi nous ne pouvons que constater des obstacles quasi insurmontables à ce que ces remontées se fassent !

      Il y a effectivement de quoi sérieusement douter de nos institutions, de nos dirigeants et de tous ceux qui sont supposés effectuer ces études d’innocuité ou de dangerosité !

      Qui donc à intérêt à taire et à étouffer les désordres sanitaires handicapants qui surviennent chez de nombreux vaccinés parmi lesquels se trouvent désormais des volontaires et consentants qui le regrettent et le déconseillent pour les autres ?

      N’est-ce pas insensé et criminel de poursuivre dans la voie de la vaccination de masse quand tant de maladies graves et de décès jalonnent la vie de ces infortunés moins chanceux que ceux qui sont fait vaccinés et qui se portent encore très bien, mais pour combien de temps encore ?

      Je souhaite vraiment à tous les vaccinés de n’avoir jamais à regretter plus tard leurs injections qui donnent plutôt le sentiment que ces vaccins sont comme la roulette russe, à cette différence près que la balle qui vous tue le fait rapidement et proprement.

      Ceux qui mettent en doute l’innocuité des vaccins sont parfaitement légitimes à le faire car on ne peut pas leur reprocher de ne pas vouloir jouer à la roulette russe avec leur propre vie et / ou leur santé. C’est leur droit le plus fondamental, le plus inaliénable que Macron et ses ministres ont scandaleusement piétiné et bafoué par des mesures coercitives illégales, interdites par toutes les lois existantes nationales et internationales !

      Mais n’ayez crainte, un jour que j’espère pas trop lointain, leur sera demandé des comptes, à eux ainsi qu’aux laboratoires, médecins et scientifiques qui se seront engouffrés dans le déni de la toxicité à retardement de ces injections, à l’OMS, aux ANSM, aux pouvoirs occultes tentaculaires qui dictent leurs ordres aux dirigeants de la planète et aux faux philanthropes de ce génocide qui chaque jour devient de plus en plus évident.

      Vous ne parviendrez jamais à me convaincre Patrice que ces injections sont sans effets secondaires problématiques pour la santé humaine et même pour la survie de l’humanité, et le fait que vous bottiez systématiquement en touche à mes propositions de regards sur une autre réalité qui n’est assurément pas celle des  » Merdias  » à la solde de nos dirigeants, m’indique que nous ne sommes absolument pas sur la même longueur d’onde et qu’il ne sert à rien de s’escrimer à se convaincre mutuellement.

      Je n’ai strictement rien à gagner à informer mes concitoyens des réalités que l’on nous cache. Au contraire je n’en ai pour l’instant que des inconvénients. Simplement je veux pouvoir encore me regarder dans un miroir sans avoir à rougir de ce que je suis et de ce que j’ai fait au cours de ma vie. Je ne voudrais jamais avoir à regretter si le père céleste me rappellait à lui, d’avoir détourné le regard quand au contraire il fallait rassembler son courage pour affronter les détracteurs et les critiques agressives et informer du crime contre toute l’humanité qui est en train de se jouer actuellement.

      Je ne fais qu’accomplir mon devoir.

      Vous ne me dites toujours rien des résultats de l’étude de pharmacovigilance réalisé par deux chercheurs sérieux et qui concluent sans ambages ni circonlocutions alambiquées que  » la létalité vaccinale est supérieure à la létalité covidienne  »

      Je vous remet le lien ci dessous qui prouvera au lectorat que vous ne voulez entendre que ce qui vous arrange :

      https://www.facebook.com/watch/live/?extid=NS-UNK-UNK-UNK-AN_GK0T-GK1C&v=561518651699210&ref=watch_permalink

      Le lectorat et moi-même sommes toujours dans l’attente de vos conclusions…..

      Enfin un autre lien qui corrobore que on meurt bien davantage du vaccin que du Covid :
      https://odysee.com/@ARMANEON:d/Un-m%C3%A9decin-de-larm%C3%A9e-am%C3%A9ricaine-r%C3%A9v%C3%A8le-que-plus-de-soldats-sont-morts-du-vaccin-que-du-COVID:9

  4. Patrice, tout mon respect. Vous dites ne pas être un expert mais vus l’êtes au moins sur votre persévérance à essayer de contrer ces dires conspirationnistes. Les faits sont là, moins d’hospitalisation dû au vaccin. Pour ma part, je continue mon job sur « le blog voisin » 😉

  5. J Karkides.

    Merci.

    Je vous lie régulièrement.
    Continuez.

    Cordialement

  6. Arnaud K,

    Vous avez raison :
    – c’est sûr que les médecins ont progressés dans les traitements qu’ils administrent. Il doit y avoir que le corp médical qui doit être capable de savoir combien de personnes ils guérissent alors qu’ils ne l’auraient pas fait l’année précédente. En tout cas moi j’en suis incapable.
    – je ne crois pas, en effet, qu’il y ait maintenant beaucoup de morts en maison de retraite.
    – à part aux Antilles, nos services hospitaliers ne sont plus autant en « surcharge » que l’année dernière.

    Par contre, je reviens sur un point qui me parait essentiel, les chiffres des morts communiqués quotidiennement correspondent aux morts « avec » le covid et pas forcément « du » covid.
    C’est la raison pour laquelle, personnellement je regarde quasiment en même temps le nombre des décès, et le nombre des personnes en « soin intensif ».
    Ce que je constate, c’est que l’évolution dans ces 2 catégories est plus faible que l’évolution du nombre de personnes contaminés.

    Si votre question est d’évaluer exactement l’effet de la vaccination, il me semble que l’indicateur le plus important à, suivre pour vous est la part que représente de personnes vaccinées dans les malades qui :
    – rentrent à l’hôpital,
    – sont en soin intensif,
    – décèdent.

    Pour les décès liés au covid, il me semble qu’il faut attendre les chiffres annuels de l’INSEE en début d’année prochaine.

    Cordialement.

  7. Ils veulent nous tuer c’est sur et Karkides et Suaudeau sont complices de génocide.

    • @ René | 2 septembre 2021 à 20 h 37 min

      Il est malheureusement fort probable que derrière cette pandémie qui n’est pas si létale que cela, mais qui a permis de distiller la peur parmi la population avec des chiffres impressionnants de soi-disant  » morts du Covid, » alors que beaucoup d’entre eux ne sont pas morts du Covid mais de maladies incurables juste pendant le Covid, se trouvent des objectifs inavouables qui avaient pour finalité de conduire la population à une vaccination de masse….

      Aujourd’hui les nombreux témoignages de vaccinés fort mécontents de leurs injections ne veulent plus se taire parce qu’ils ont développé depuis de graves problèmes de santé qu’ils n’avaient pas du tout avant et qui sont minimisés, niés et même étouffés par une censure active et le corps médical qui collabore à cette vaccination rendue obligatoire par des moyens coercitifs scandaleux !

      Je crains que nous n’ayons dans les mois et les années qui viennent que des mauvaises surprises et nouvelles de tous ceux qui se sont fait vacciner, que ce soit volontairement ou sous la contrainte, et qui auront perdu petit à petit leur pleine santé initiale à cause de ces injections toxiques.

      Quand à Jean-Louis et Hervé qui se sont fait vacciner parce qu’ils sont sincèrement convaincus que l’on peut faire confiance à la science ( mais de quelle science parlons-nous en vérité ? ) et qui pensent sincèrement que la vaccination est le meilleur protocole de soin face au virus, s’ils sont complices de génocide, c’est sans le savoir !
      Leur bonne foi je pense n’est pas à mettre en doute.

      Donc ils ne sont pas complices de génocide puisqu’ils ne soupçonnent même pas les sombres objectifs qui se trouvent derrière cette vaccination.

      Les complices de génocide sont ceux qui continuent à encourager la vaccination et même à l’imposer alors qu’ils ont eu connaissance des très nombreux effets indésirables et délétères sur les vaccinés et qui ont délibérément et sciemment détourné le regard !

  8. Mme Médioni,

    Je suis désolé, dans mon précédent messager je n’ai pas été clair.
    Le chapitre dans lequel je parlais du site « Rein covid » faisait référence au premier lien que vous m’avez envoyé? J’ai effectivement reconnu des vidéos présentes sur ce site.
    Vous avez donc ma réponse.

    Effectivement je n’avais pas répondu sur la vidéo de ce Médecin de l’armée américaine.
    J’estime ne pas avoir assez d’informations sur cette personne et le cadre dans lequel elle fait sa présentation pour avoir un avis.

    Par contre vous trouverez ci dessous un extrait d’une communication du Centre de contrôle des maladies, organisme qui si j’ai bien compris fait la pharmacoviligance aux Etat Unis (extrait paru sur France Info le 1° juin 2021).

    « le Centre de contrôle des maladies (CDC) qui a publié ces données. Sur 100 millions de personnes entièrement vaccinées avec deux doses de Pfizer-BioNTech ou Moderna ou une dose de Janssen entre janvier et fin avril, près de 10 000 ont quand même attrapé le virus. 700 environ ont dû être hospitalisées et 132 sont mortes des suites de la maladie. Près de 3 000 étaient asymptomatiques. Ce sont des femmes en majeure partie. L’âge médian de ces personnes vaccinées qui ont quand même eu le virus était de 58 ans.

    Sur 100 millions de personnes vaccinées, on compte donc 0,01% de personnes touchées. Mais cela ne veut pas dire que les vaccins sont efficaces à 99,99%. Les épidémiologistes estiment qu’il y a beaucoup plus d’asymptomatiques que ne le montrent ces statistiques. Mais comme ces personnes n’ont eu aucun symptôme, elles ne sont pas allées se faire tester. On comprend pourquoi il y a une différence avec les pourcentages d’efficacité donnés par les laboratoires. »

    Cordialement

  9. @ Patrice | 3 septembre 2021 à 13 h 46 min

    Vous écrivez :

     » Sur 100 millions de personnes entièrement vaccinées ( … ) 10 000 ont quand même attrapé le virus. 700 environ ont dû être hospitalisées et 132 sont mortes des suites de la maladie.  »

    Comprenez Patrice que les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner n’ont pas du tout envie de jouer à la roulette russe ni avec leur santé, ni avec leur vie, a fortiori lorsqu’ils doivent assurer la vie de leur famille ! Elles ne veulent même pas prendre le risque de faire partie des  » 0, 01 %  » et c’est leur droit le plus strict !

    Aucun chef d’état ne devrait s’arroger le droit de les y obliger si elles ne le veulent pas !

    J’ai publié déjà plusieurs articles sur les témoignages des vaccinés qui ont du essuyer de grosses déconvenues après leurs injections. je suis cela de très près et j’y accorde une grande importance. Je trouve révoltant que ces personnes soient abandonnées à elles-mêmes et renvoyées chez elles quand elles appellent le corps médical à l’aide ! Cela se nomme non assistance à personne en danger et c’est puni par la loi !

    Des vaccinés consentants ou contraints parlent….. ( 1 )

    https://aulnaycap.com/2021/08/18/inoffensifs-les-vaccins-covid-lisez-et-regardez/

    https://aulnaycap.com/2021/08/08/linnocuite-du-vaccin-dementie-par-des-photos-alarmantes-et-choquantes/

    https://aulnaycap.com/2021/08/03/temoignages-inquietants-de-vaccines-sur-un-groupe-facebook-non-repertories-dans-les-donnees-de-pharmacovigilance/

    Et Quand c’est la vaccination qui engendre ces effets indésirables, voire mortels, sur des sujets qui étaient en bonne santé avant leurs injections, on peut parler de crime contre l’humanité, et cela donnera forcément lieu à un procès mémorable qui restera dans les annales de la planète !

    Bien à vous.

  10. Un vrai parano ce Karkides

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :