Archives du blog

Déclaration des candidat.e.s de la Gauche Solidaire et Ecologiste à Aulnay-sous-Bois

Chèr.e.s ami.e.s,

Nous remercions chaleureusement les 3974 Aulnaysiennes et Aulnaysiens qui nous ont fait confiance à l’occasion du second tour des élections départementales.

Les résultats pour notre ville :
Séverine Maroun et Franck Cannarozzo (LR) : élu.e.s avec 65,37 % des voix
Adelaïde Gandji et Oussouf Siby (Gauche et Ecologistes) : 34,62 %.

Notre ville n’aura pas de conseillère et conseiller départementaux de la gauche solidaire et écologiste mais le Département reste à gauche !

Nous nous en réjouissons et partageons pleinement les propos de Stéphane Troussel Président réélu : « c’est une bonne nouvelle, cela nous permettra de continuer à agir pour l’égalité, pour l’environnement et la jeunesse. L’union de la gauche et des écologistes est la seule voie pour proposer l’alternative de justice et d’égalité que les français.e.s attendent ».

Élections régionales :
Nous remercions les 3735 électrices et électeurs qui ont apporté leur voix à la liste d’Union de la Gauche Solidaire et Ecologiste conduite par Julien Bayou. Cette union n’a malheureusement pas permis de faire basculer à gauche la Région Île de France qui reste aux mains de la droite avec comme Présidente réélue Valérie Pécresse, une droite extrême comme nous le montre ses choix politiques et ses déclarations.

L’abstention record de 73 % est une nouvelle fois la grande gagnante de ces élections. Les causes en sont multiples, sans doute un désintérêt des électeur.trice.s pour le scrutin, une défiance envers les politiques, mais aussi une méconnaissance des missions du Département et de la Région, aggravée par les dysfonctionnements inadmissibles dans la distribution des professions de foi qui auraient permis aux électeur.trice.s de connaître les candidat.e.s et leur programme.

La crise sanitaire ne nous a pas permis durant près de 2 ans de vous rencontrer comme nous le souhaitions mais les échanges que nous avons eus ces derniers mois montrent que nous pouvons compter sur vous pour continuer ensemble la lutte contre cette droite, sans aucune limite, qui insulte toutes celles et ceux qui ne pensent pas comme elle, qui depuis 2014 aggrave les inégalités entre les quartiers, casse les services publics, remet en cause les aides sociales et bétonne la ville à tout va.

Nous poursuivrons notre travail à vos côtés pour renforcer les solidarités, les choix écologistes et la démocratie dans notre ville.

Merci et à très vite !

Source : Oussouf SIBY, Adélaïde GANDJI, Christelle CHAT et Boubeka MEHDAOUI

Rencontre avec les candidats de la gauche et des écologistes pour les départementales 2021 à Aulnay-sous-Bois

Nous vous informons que dans le cadre des élections départementales des 20 et 27 juin à Aulnay-sous-Bois, l’équipe de campagne d’Oussouf Siby et d’Adelaïde Gandji  organise une rencontre en ligne sur la page agir nous protège- Aulnay.

Rendez-vous est donné le jeudi  3 juin 2021 à 19h00 pour un premier Facebook Live, avec Oussouf Siby, Adelaïde Gandji, Christelle Chat et Boubeka Mahdaoui, candidats sur le canton.

Une occasion pour eux de développer leurs propositions et répondre aux questions des aulnaysiennes et des aulnaysiens autour du projet de « la gauche solidaire et écologiste ».

Les habitants ont la possibilité de soumettre leurs questions soit en direct lors du Facebook live, soit préalablement par message privé via Messenger ou en leur envoyant un mail à agirnousprotege@gmail.com.

Source : L’équipe de campagne d’Oussouf Siby et d’Adelaïde Gandji

Départementales 2021, Adélaïde Gandji, candidate titulaire sur la liste de gauche solidaire et écologique

Bonjour Adélaïde Gangji. Co-listière d’Oussouf Siby, le lectorat d’Aulnaycap serait heureux d’en apprendre davantage sur vous et sur vos racines Aulnaysiennes. Pourriez-vous vous présenter ?

Aulnaysienne depuis ma plus tendre enfance, j’y ai  suivi toute ma scolarité, de l’école Petits Ormes au lycée Voillaume, en passant par le collège Victor Hugo.

Comme la plupart des étudiants de ma génération ont pu le faire, par nécessité ou par choix, j’ai commencé ma vie active par du bénévolat dans le milieu de l’éducation populaire avant de travailler comme animatrice puis directrice dans les centres de loisirs de la ville. Cette rencontre avec les enfants et leurs familles, mais aussi les échanges avec mes pairs, plus expérimentés, ont été à l’origine de mon engagement auprès des enfants mais aussi de leurs parents, avec déjà là, une forte prise de conscience de la notion d’intérêt public.

Au fil des années, cet engagement ne s’est pas démenti, m’amenant à proposer avec l’aide de mes équipes, des projets de plus en plus ambitieux pour les enfants du quartier afin de favoriser leur ouverture sur l’extérieur mais aussi leur permettre de s’autoriser à rêver d’autre chose que du Galion ou des tours des 3000.

Les élections municipales 2020 ont battu un record dans l’abstention. Ne craignez-vous pas le même scénario pour les départementales 2021 

Lors des dernières élections municipales, j’ai eu l’occasion de m’impliquer davantage, via une démarche participative visant à rendre les habitants acteurs de la vie de leur ville, en faisant un état des lieux et en proposant des solutions concrètes et pragmatiques. Mon engagement pour les élections départementales est une manière de poursuivre cette démarche, de montrer que nous avons tous notre rôle à jouer dans les décisions qui nous concernent en premier lieu et qu’il ne tient qu’à nous de nous saisir des opportunités offertes par la République pour faire entendre nos voix et influer sur notre futur.

En toute honnêteté, ce sera ma première expérience en politique qui m’apparait bien souvent, comme un panier de crabes où il ne fait pas bon vivre. Par contre, je sais que je n’ai pas envie de continuer à subir une situation qui ne me satisfait pas et qui me fait craindre pour l’avenir de nos enfants, c’est pourquoi je m’appuie sur le rassemblement de la Gauche, qui comme moi, pense que le mieux vivre passera, dans un département tel que le nôtre, par une priorité donnée à la jeunesse et la mise en œuvre d’une démocratie populaire de proximité pour relever les grands défis sociaux, écologiques et économiques actuels. Qui dit rassemblement, dit diversité. Dans cette diversité, la démarche communiste m’apparait indispensable pour lier luttes et perspectives, lier justice sociale et respect du vivant et de l’environnement. En un mot dépasser l’ordre économique, inéquitable en l’état, pour accéder à une nouvelle civilisation assurant l’épanouissement de chacun. C’est pour cela que j’entends incarner, par ma candidature, cette dimension indispensable pour que les plus exclus aient des raisons d’espérer un avenir meilleur… à construire avec eux !

L’éducation semble être pour vous le cœur de votre démarche citoyenne et politique… 

En effet éduquer représente un même enjeu à la fois professionnel…et citoyen.

De par mon parcours et mon expérience professionnelle, je suis éducatrice spécialisée, je suis naturellement portée vers les questions de l’éducation et de l’action sociale et donc sensible à des propositions telles que le RSA à partir de 18 ans, la réduction des inégalités face au numérique pour les élèves entrant au collège etc.…

Depuis plus d’un an, en sillonnant les marchés de la ville, j’ai pu constater qu’une bonne partie de la population semble désabusée par la politique, affichant une forme de fatalisme face à la constante dégradation de leurs conditions de vie et des promesses de campagne qui n’ont pas été tenues. La même question est souvent revenue lors de mes échanges avec les Aulnaysiens : « qu’est-ce que vous allez faire pour moi ? » A toutes ces personnes, la réponse a toujours été la même. Il ne s’agit pas de savoir ce que moi je peux faire pour vous, mais de ce que vous pouvez faire pour vous-même, ce que vous êtes prêt ou prête à faire pour vous-même en prenant le risque, car cela en est effectivement un, d’amorcer un changement qui sera à la hauteur de vos espérances ou pas, mais qui, dans tous les cas, montrera aux politiques tant décriés qu’ils sont là parce que vous le voulez bien. Mon engagement vise aussi à susciter la participation active du plus grand nombre.

Le grand Paris désormais s’invite dans le futur des Séquano-Dyonisiens et votre liste aura aussi la mission de porter leur voix …

Depuis plusieurs années maintenant, la ville d’Aulnay-sous-Bois, comme le département de la Seine Saint Denis, connaissent un grand changement avec le Grand Paris. C’est l’occasion pour les habitants de montrer qu’ils ne veulent pas se contenter de regarder passer le train mais qu’ils veulent aussi monter à bords grâce à une politique sociale équitable qui va faciliter leur vie et favoriser le vivre ensemble à tous âges, plutôt que de favoriser les investissements visant une rentabilité exclusivement financière au détriment de l’écologie. Je m’engage pour une civilisation du vivant et en faveur de la participation citoyenne et de l’engagement du plus grand nombre.

Avec Oussouf SIBY, Christelle CHAT, Boubéka MEDHAOUI et moi-même, les Aulnaysiens voteront pour  la solidarité, la démocratie et l’écologie en Seine Saint Denis.

Propos  recueillis  le 23  Mai  2021  par  Catherine  Medioni

Le programme complet du duo Oussouf Siby – Adélaïde Gandji pour les départementales 2021 à Aulnay-sous-Bois

La crise actuelle de la covid 19 nous rappelle le rôle essentiel du Département dans la mise en place de solutions répondant aux urgences sociales, économiques et climatiques.

Nous avons besoin d’un département fort qui continue à jouer son rôle de bouclier social grâce à des services publics de proximité, de qualité et accessibles à tou.t.e.s.

Notre projet pour le Département s’inscrit dans cette volonté d’agir au quotidien pour les habitant.e.s. La Seine-Saint-Denis doit amplifier son action pour combattre le réchauffement climatique tout en s’adaptant à ses effets actuels, préserver la biodiversité et améliorer le cadre de vie dans nos villes. Nous voulons poursuivre les missions de solidarité envers les personnes qui en ont besoin, de protection des plus jeunes aux aînés, faire de l’éducation la priorité et encourager le développement économique et l’insertion.

Nous tenons également à favoriser la pratique du sport, développer la culture partout et pour tout.e.s mais aussi lutter contre les comportements sexistes, les violences faites aux femmes et pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Le niveau de rémunération, le statut et l’amélioration des conditions de travail des personnels départementaux sont par ailleurs essentiels à la qualité de ces politiques ambitieuses.

Bon nombre de nos concitoyen.ne.s, déçu.e.s de la politique et par les promesses non tenues renoncent à voter. Élire ses représentants, c’est participer aux choix politiques qui dessinent notre quotidien et peuvent permettre de l’améliorer.

Cela ne suffit certes pas. Entre 2 élections, il faut rester vigilant.e.s et exiger le contrôle des décisions prises !
Nous sommes confiant.e.s dans la participation et le choix des electrices et des électeurs, en faveur d’élu.e.s de gauche et écologistes, disponibles, sincères et accessibles plutôt que des élu.e.s qui cumulent les fonctions et ont tendance à considérer que toute aide pour vivre dignement s’apparente à de l’assistanat.

Le Département de Seine-Saint-Denis doit rester à gauche, pour plus d’écologie, de solidarité et de démocratie.

Pour télécharger le programme, cliquer ici.

Oussouf Siby et Adélaïde Gandji pour défendre les couleurs de la Gauche aux départementales 2021 à Aulnay-sous-Bois

La Gauche à Aulnay-sous-Bois (qui ne comprend pas La France Insoumise) fait confiance au duo Oussouf Siby / Adélaïde Gandji pour ravir le canton à la Droite (LR). Les suppléants sont Christelle Chat et Boubeka Mehdaoui. Dans leur lettre de candidature, les candidats évoquent la crise du Covid-19 et font appel aux abstentionnistes dégoûtés de la politique.

Pour prendre connaissance du tract, cliquer sur l’image ci-dessous :

%d blogueurs aiment cette page :