Archives du blog

Cédric Villani dément tout soutien au candidat LREM dissident Abdel Benjana à Aulnay-sous-Bois

Abdel Benjana, ex-premier adjoint PS sous la précédente mandature, a affiché une photo avec le député de l’Essonne sur ses tracts pour les municipales. Sans en avertir celui-ci…

« Aucun soutien de ma part à ce candidat, que d’ailleurs, je ne connais pas. Je suis concentré sur ma propre campagne! » Clair, net et précis, Cédric Villani, député de l’Essonne et candidat dissident LREM aux municipales de Paris, dément formellement soutenir Abdel Benjana, lui-même candidat à Aulnay-sous-Bois. Et pourtant : depuis quelques semaines, ce dernier a édité un tract où il pose fièrement en compagnie… de Cédric Villani.

« C’est une photo qui été prise lors d’une de mes réunions publiques à Paris. Comme tant d’autres selfies… Mais ce n’est en aucun cas une affiche qui a été validée par mes soins », insiste encore le député marcheur, qui précise : « Les deux personnes sur la photo (NDLR : Abdel Benjana et Fouad Guendouz, tous deux candidats) ont été chaleureuses… mais je ne les connais pas. Je ne veux en aucun cas être associé à leur campagne. »

«Une confusion», selon Abdel Benjana

Contacté, Abdel Benjana, ex-premier adjoint PS sous la mandature précédente, évoque une « confusion ». S’il a fait apparaître Cédric Villani sur ce tract de campagne, c’est pour signifier qu’il partage « sa vision sur l’absence de démocratie dans le processus de désignation des candidats LREM pour les municipales ».

Ainsi, Villani, en désaccord avec le choix de Benjamin Griveaux pour porter les couleurs du parti présidentiel aux municipales dans la capitale, a maintenu sa propre candidature. Et à Aulnay-sous-Bois, Abdel Benjana, candidat à l’investiture, a maintenu la sienne alors que les instances de LREM ont désigné Benjamin Giami.

A ceux qui l’accusent d’être « piloté » par la majorité LR pour grappiller des points au candidat LREM officiel, il rétorque : « Mensonge ! Moi, je suis sur le terrain chaque semaine, je ne m’abaisse pas à faire une campagne de caniveau sur les réseaux sociaux. »

Source et article complet : Le Parisien

Un certain nombre de militants écologistes n’iront pas à la valse des appareils d’EELV et du PS pour les cantonales en Seine-Saint-Denis

EELVAlors que nous payons les factures impayées de 20 ans d’abandon des banlieues et de tergiversations sur la laïcité, que le peuple grec vient de voter pour la mise en oeuvre d’une nouvelle espérance continentale, que Grenoble est un formidable laboratoire hexagonal pour changer de cap vers une société plus écologique, que dans quasi totalité les départements de France, les élections cantonales voient naître des alliances adaptées au cas par cas à la promotion d’un personnel politique intègre au-delà des étiquettes et des appareils, mercredi 28 janvier 2015, en Seine-Saint-Denis l’appareil d’EELV 93 et le parti socialiste entendent célébrer dans l’indifférence des populations leur improbable et dérisoire union.

Cette union factice dans un grand nombre de cantons ne repose ni sur un projet partagé, ni sur une vision commune de l’avenir de notre territoire, ni sur une méthode démocratique de sortie de crise.

La sénatrice EELV, Aline Archimbaud, pourtant réputée pour son attachement au rassemblement de la gauche et des écologistes, n’a pu cautionner ni les méthodes de cet accord , ni le déni des règles démocratiques qui l’a produit : comme des dizaines de militants des deux partis, elle a déclaré publiquement sa prise de distance avec cette mascarade…

Nous n’irons pas au meeting du 28 janvier 2015, nous ne cautionnerons pas un accord bidouillé à quelques-uns, et qui, n’interroge pas les échecs que nous vivons depuis 2012 et ne porte plus aucune ambition de transformation de la vie politique. C’est pourquoi, nous appelons l’ensemble des militants, écologistes et socialistes, aspirants à une gauche
transparente, porteuse de l’intérêt général, soucieuse du respect de la démocratie, à faire de même.

Nous souhaitons avant tout défendre des idées plutôt que des postes et c’est pour cela que nous entrons en résistance pour porter d’une nouvelle espérance écologiste et progressiste.

Source : communiqué de militants EELV

%d blogueurs aiment cette page :