Archives du blog

Soutien de la Fondation du Grand Orient de France en faveur des migrants de Calais

refugies_migrantsOn est loin de la Seine-Saint-Denis, mais plusieurs lecteurs sont membres du Grand Orient de France et cette information est susceptible de les intéresser. La loge maçonnique vient de donner 50 000 € en faveur des migrants de Calais, dont le camp est en cours de démantèlement. Une geste qui tombe à pic compte-tenu des conditions spartiates dans ce camp.

Le président du GODF indique ainsi : « Cette contribution est une marque d’engagement du GODF en faveur de personnes en détresse. Le GODF continue de militer activement pour que cette condition inacceptable faite aux migrants cesse, dans l’intérêt de tous »

Source : GODF

25 propositions pour une république laïque de 21ème siècle proposées par le Grand Orient de France

  • 25-propositions- du-GODF-laïcite_Page_1Développer la pédagogie de la laïcité
    • Instaurer une journée nationale de la laïcité (non chômée) le 9 décembre.
    • Adopter une « charte de la laïcité à l’intention des élus et responsables institutionnels » pour préserver la liberté de conscience de tous les citoyens.
    • Inscrire dans la Constitution, les principes des deux premiers articles de la loi du 9 décembre 1905 : “la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes” ; “La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte”.
    • Mettre en place un enseignement des conditions historiques et juridiques d’application de la laïcité dans la formation
      des professeurs, personnels éducatifs et chefs d’établissements.
    • Mettre en place un enseignement de la laïcité dans les formations préparant aux métiers des trois fonctions publiques,et des carrières sanitaires et sociales.
  • Appliquer la loi de 1905 sur l’ensemble du territoire de la République
    • Favoriser l’adoption des mesures législatives nécessaires à l’application de la loi de 1905 dans les territoires ultramarins où elle ne s’applique pas.
    • Alsace-Moselle
      • Mettre en place une sortie progressive du régime des cultes reconnus visant l’harmonisation avec le droit commun (loi du 9 décembre 1905) ;
      • Abolir au plus tôt le délit de blasphème1 ;
      • Abolir l’obligation de suivre un enseignement religieux dans les écoles publiques.
  • Promouvoir l’école publique laïque et gratuite
    • Créer les établissements scolaires publics et les sections nécessaires dans les zones qui en sont dépourvues, chaque fois que les effectifs des élèves concernés le justifient.
    • Supprimer l’obligation pour les communes de financer la scolarité des élèves dans les établissements privés situés dans d’autres communes, découlant de la loi Carle (Art. L.442-5-1 et L.442-5-2 du code de l’éducation).
    • Faire étudier l’impact du déploiement de la charte de la laïcité dans les écoles et établissements d’enseignement publics.
    • Faire respecter, par les adultes accompagnateurs de sorties et déplacement scolaires, l’obligation de neutralité religieuse, politique, et philosophique requise par le fonctionnement du service public de l’éducation.
  • En finir avec les financements indirects aux cultes
    • Mettre un terme au financement public des activités consistant en l’exercice d’un culte, même présentées comme culturelles.
    • Faire procéder à un état des lieux chiffrés de l’ensemble des financements publics en faveur des cultes.
  • Faire vivre la laïcité dans l’enseignement supérieur
    • Faire respecter l’art. L.731-14 du code de l’éducation réservant le titre d’université aux établissements d’enseignement supérieur publics ;
    • Abroger l’accord entre la République française et le Saint-Siège sur la reconnaissance mutuelle des grades et diplômes dans l’enseignement supérieur.
    • Faire diffuser dans les établissements publics d’enseignement supérieur, et annexer à leur règlement intérieur, la Charte de la laïcité dans les services publics.
    • Prohiber, dans les salles de cours, lieux et situations d’enseignement et de recherche des établissements publics  d’enseignement supérieur, les signes et tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse.
    • Faire respecter, dans les centres d’examen, l’obligation d’identification, l’interdiction de tout objet ou manifestation susceptible de gêner les autres candidats ou de perturber le déroulement de l’épreuve, et contrevenant à la neutralité des conditions d’examen.
  • Assurer la liberté de conscience
    • Audiovisuel
      • Donner un temps d’antenne sur les chaînes publiques de télévision aux mouvements philosophiques non-confessionnels, et aux courants de pensée laïques, libres penseurs, athées.
    • Sport
      • Exiger le respect, dans les compétitions olympiques, de l’égalité hommes-femmes et de la règle 50 de la Charte Olympique interdisant toute forme de « propagande politique, religieuse, ou raciale ».
    • Ethique
      • Reconnaître, dans l’encadrement législatif de la fin de vie, le droit de mourir dans la dignité selon les souhaits exprimés par le patient.
    • Entreprises
      • Favoriser le développement des chartes de la neutralité religieuse dans les entreprises qui le souhaitent.
    • Europe
      • Défendre et promouvoir le respect de la liberté absolue de conscience au niveau européen.

Source : propositions Grand Orient de France. Article suggéré par Olivier Rimbert

%d blogueurs aiment cette page :