Archives du blog

Bibliothèque nationale de France expose sur la franc-maçonnerie

franc_maconnerie_gdLa Bibliothèque nationale de France, qui conserve l’un des plus importants fonds maçonniques au monde, consacre une exposition majeure à la franc-maçonnerie française. En partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie, elle présente plus de 450 pièces, certaines encore jamais montrées, issues des collections de la Bibliothèque mais aussi des principales obédiences françaises ou de prêts étrangers exceptionnels. Les origines de la franc-maçonnerie, l’histoire de son implantation en France, ses symboles et rituels, ses contributions dans de multiples domaines – politique, religieux, artistique et philosophique – enfin l’évocation des légendes qui lui sont attachées constituent le parcours de cette exposition dont l’ambition est de faire comprendre, dans un esprit didactique, ce qu’est la franc-maçonnerie.

Il est à noter que cette exposition est la première depuis 1942, mais à l’époque c’était dans le but de nuire à cet ordre.

Plus d’information sur cet exposition, cliquer ici.

Article proposé par Olivier Rimbert

Soutien de la Fondation du Grand Orient de France en faveur des migrants de Calais

refugies_migrantsOn est loin de la Seine-Saint-Denis, mais plusieurs lecteurs sont membres du Grand Orient de France et cette information est susceptible de les intéresser. La loge maçonnique vient de donner 50 000 € en faveur des migrants de Calais, dont le camp est en cours de démantèlement. Une geste qui tombe à pic compte-tenu des conditions spartiates dans ce camp.

Le président du GODF indique ainsi : « Cette contribution est une marque d’engagement du GODF en faveur de personnes en détresse. Le GODF continue de militer activement pour que cette condition inacceptable faite aux migrants cesse, dans l’intérêt de tous »

Source : GODF

Communiqué de Daniel Keller, Grand maitre du Grand Orient de France, sur la Laïcité

Daniel_KellerLAÏCITÉ – Un député, Philippe Doucet pour ne pas le nommer, s’est permis de traiter, dans un grand quotidien, les francs-maçons de laïcards que la religion « emmerderait » (sic). Nonobstant la vulgarité du propos, une telle affirmation traduit une méconnaissance assez profonde de notre franc-maçonnerie. Le Grand Orient de France rassemble des hommes et des femmes de toutes convictions, croyants ou libres penseurs. C’est parce que nous avons des ateliers qui travaillent sur l’évangile selon Saint Jean tandis que d’autres scandent à la fin des tenues « Ni Dieu Ni Maître » que la maçonnerie du Grand Orient de France manifeste force et vigueur. La maçonnerie n’exige pas d’adhérer à une ligne politique, elle rassemble toutes celles et tous ceux pour lesquels le contrat social est une construction de tous les jours qui néces site de rassembler ce qui est épars. Parce que la société que nous voulons n’est ni une commune populaire encadrée par des gardes rouges ni un camp entouré de barbelés.

Toutefois chacun sait qu’il n’y a pas de société sans règle du jeu si l’on veut éviter la discorde et la guerre de tous contre tous. C’est le sens de la laïcité que de fixer de telles règles en équilibrant subtilement les droits et les devoirs de chacun. Dans une République laïque chacun a le droit de pratiquer sa religion, ailleurs que dans des caves, dans une République laïque, on n’a pas à ne pas respecter les interdits alimentaires dans les cantines scolaires, c’est la raison d’être des menus de substitution, dans une République laïque on n’a pas à régir les tenues vestimentaires des uns et des autres dans la rue, sous réserve de ne pas troubler l’ordre public, dans une République laïque, on n’a pas à transformer une communauté religieuse en bouc émissaire de nos probl èmes politiques et sociaux.

Ceci étant rappelé, dans une République laïque, chacun doit aussi se mobiliser au service de la communauté des citoyens, la seule communauté dans laquelle nous puissions dépasser nos appartenances singulières pour concrétiser un véritable « être ensemble ». C’est ainsi que l’on fait société. On peut craindre que la démultiplication des revendications confessionnelles qui traversent le monde aujourd’hui ne traduise un renoncement implicite à cette ambition de bâtisseur et la tentation du retour voire de la régression vers des groupements communautaires. 

Veut-on faire communauté ou société ? Le débat est ancien. La tentation communautaire est la conséquence des impasses dans lesquelles notre temps semble nous précipiter et la réponse diffuse d’un monde en désarroi. C’est aux politiques de nous sortir de l’ornière et cela repose sur une ambition : rassembler tous les hommes et les femmes aujourd’hui en déshérence dans la construction d’un nouveau projet de société. Les Francs-Maçons peuvent y aider !

Source : communiqué de Daniel Keller, proposé par Olivier Rimbert

Une nouvelle contribution à l’histoire d’Aulnay-sous-Bois

scan0001« Présente depuis 1931 à Aulnay sous bois la Franc-maçonnerie est une Institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, la Franc-Maçonnerie a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité.

Elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité.

Elle a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience.

Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.

Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité. La Franc-Maçonnerie a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité.

Contribuant à la connaissance de l’histoire locale d’Aulnay-sous-Bois, l’ouvrage de Gérard SUSSET entre-ouvre les portes de la loge maçonnique aulnaysienne du Grand Orient de France « Raison et Laïcité ».

Exploitant les archives de sa loge, l’auteur rend compte des circonstances qui ont concouru à la présence de la Franc-Maçonnerie dans notre ville mais plus encore nous révèle la nature des travaux des Maçons effectués lors de leurs tenues (réunions) et leur engagement dans la vie de notre Cité.

Ce livre est disponible uniquement par correspondance au prix de 17 euros. Demande et renseignements à l’adresse suivante hiram0310@gmail.com« 

Source : témoignage d’un habitant d’Aulnay-sous-Bois

%d blogueurs aiment cette page :