Publicités

Archives du blog

Le groupe « Rassemblement pour Aulnay » fustige le budget de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Madame, Monsieur, vous trouverez ci-joint l’intervention que le groupe municipal « Le Rassemblement pour Aulnay » comptait faire lors du débat d’Orientation Budgétaire prévu pour le Conseil Municipal du mercredi 7 mars, auquel nous n’avons pas assisté au regard des incidents survenus.

Monsieur le Maire,

Nous sommes appelés à nous prononcer sur le débat d’orientation budgétaire de la ville d’Aulnay-sous-Bois, lors de ce Conseil Municipal. Nous y avons distingué trois parties au document préparatoire que la mairie nous a remis :

1. La première partie, très technique, présente longuement le contexte socio-économique et l’évolution institutionnelle et réglementaire qui encadrent l’organisation de préparation budgétaire des collectivités.

L’impression générale qui se dégage de cette présentation, c’est que le maire renvoie systématiquement à d’autres la responsabilité des difficultés rencontrées par notre collectivité : les lois de finances successives de ces dernières années, la loi de programmation des finances publiques pour la période 2018-2022, etc.

En somme, une tendance récurrente à faire porter à d’autres, à nos élus nationaux en particulier, une responsabilité qui est d’abord la sienne !

2. La deuxième partie du document du maire porte sur « L’atterrissage de l’exercice budgétaire 2017 » Il n’a certes pas augmenté les impôts mais il n’a pas dit aux Aulnaysiens qu’il allait avoir autant recours à l’emprunt.

Quelle différence avec la précédente municipalité ? Elle n’avait pas augmenté les impôts et elle a eu aussi un fort recours à l’emprunt ! Après un léger sursis en 2016, le maire Bruno Beschizza a fait le même choix ! Comme atterrissage on doit pouvoir faire mieux que de reporter sur les générations futures les choix qu’il fait aujourd’hui.

La lecture du document que le maire nous a remis, nous mène de surprise en surprise ! Il dit « avoir préservé un haut niveau de services publics ».

Lesquels ? Dans quels domaines ? Dans quelles parties de la ville ? Nos recherches n’ont donné aucun résultat ! Mais peut-être pourra-t-il nous éclairer ? L’éducation ? Le service social ? Le développement économique ? L’aménagement des zones d’activité économique, des terrains de PSA ? La jeunesse ? L’aide aux associations, aux clubs sportifs ?

Tous les budgets aux services ont baissé !

L’investissement a baissé de presque 20% pour les 4 années écoulées, malgré la multiplication des emprunts – cherchez l’erreur !

Enfin, le maire assure avoir maintenu « le pacte social avec les agents de la collectivité ». Les informations qui nous remontent de tous les services, de tous les secteurs contredisent son affirmation.
Au lieu de dire de telles choses qui manquent de fondement, que la ville organise une consultation anonyme du niveau de satisfaction chez l’ensemble du personnel communal.
Ainsi nous saurons ce qu’il en est objectivement et véritablement, contrairement à ce que le maire assène lors du conseil municipal.

3. Troisième partie, l’esquisse du budget 2018 : une totale navigation à vue !

On ne voit plus très bien où le maire veut mener notre ville.

Reprenons dans l’ordre :

  • Notre capacité de recours à l’emprunt est désormais très limitée !
  • Le maire a décidé de ne pas augmenter les impôts locaux.
  • Il déclare poursuivre l’effort d’économie des services en fonctionnement.

Mais il indique, dans le même temps, la nécessité d’augmenter l’investissement !

Comment ? La question n’a rien de rhétorique. Et elle aurait déterminé notre vote à l’issue du débat d’orientation budgétaire du conseil municipal.

L’équation n’est pas que mathématique : elle est politique ! Le maire a fait des choix qu’il doit aujourd’hui assumer. Il est à la fin de sa quatrième année de mandat. Il lui reste très peu de temps pour faire la démonstration de son utilité à la tête de cette ville.

Examinons donc les projets structurants qui restent à accomplir, car, pour l’instant, nous n’en avons constaté aucun.

Aucun Plan Prévisionnel d’Investissement. Ce n’est vraiment ni prudent, ni rationnel. L’éducation : le retour à la semaine des quatre jours suffira-t-il à redresser le cap ? Quel projet éducatif pour la ville ? Quels investissements ? Quel accompagnement ? La culture ? Quel bilan après 4 ans ? Quels chantiers prévus ? Quels projets, quelles actions pour nos jeunes, nos équipements, nos quartiers ? L’enfance ? Quels types d’équipements prévoit-il pour répondre à la demande croissante dans la ville compte tenu des livraisons de logements nouveaux ?

Pour la Police de Sécurité du Quotidien, pour une fois, il s’est montré peu critique envers le gouvernement. C’est un progrès ! Mais nous vous renvoyons à notre tribune dans Oxygène à ce sujet. Recrutement de nouveaux policiers municipaux, installation du Centre de Supervision et de caméra. Nous approuvons. Mais l’insécurité n’a pas baissé malgré de gros investissements. Alors quel bilan ? Quelles actions prévoyez-vous ? Comment ramener un peu de sérénité dans notre ville ?

Enfin, pour les constructions à venir, nous manquons drastiquement de détails et d’informations à propos du devenir des constructions boulevard Chagall et PSA. Quels financements sont prévus pour ces chantiers ? Quels délais ? Et là, c’est le fou le plus complet. Aucune information n’est disponible !

De même pour les quartiers Mitry, Balagny !
Toujours rien pour le Gros saule ! Aucune précision pour les dates de livraison et les engagements de travaux. Aujourd’hui, il est temps que le maire informe les Aulnaysiens sur ces enjeux majeurs. Nous sommes chaque jour plus nombreux à nous interroger sur le devenir de notre ville !

Benjamin Giami
Président du groupe « Rassemblement pour Aulnay »
Conseiller municipal

Mohamed Ayyadi,
Conseiller départemental
Conseiller municipal

Leila Abdellaoui
Conseillère municipal

Karine Fourgeray
Conseillère municipal

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :