Archives du blog

Le silence gardé de la mairie sur l’abattage des peupliers du moulin neuf !

Deux articles sont parus le 21 septembre concernant l’abattage des derniers peupliers du stade du moulin neuf, respectivement sur MonAulnay et sur Aulnaycap, et nul n’a jugé bon en mairie de confirmer ou d’invalider ces inquiétudes exprimées par plusieurs Aulnaysiens à l’occasion des journées du patrimoine ….

https://monaulnay.com/2020/09/la-mairie-veut-a-nouveau-abattre-des-arbres-pourtant-proteges-du-moulin-neuf

https://aulnaycap.com/2020/09/21/destruction-imminente-des-derniers-peupliers-du-stade-du-moulin-neuf-a-aulnay-sous-bois

Ci dessous, 2 photos du club de Rugby au stade du moulin neuf :

Observations :  comme vous pouvez le constater de visu, le trou observé dans la rangée des peupliers a été rendu nécessaire par l’installation de ce grand poteau dont la vocation est d’éclairer les entrainements et les matchs la nuit ! On a donc massacré de grands peupliers pour satisfaire un club de rugby ! Sommes-nous sérieux ? Et des rumeurs inquiétant les défenseurs du patrimoine arboricole semblent menacer les peupliers restants ! Tout cela pour désormais remplacer la pelouse naturelle par une pelouse artificielle !!!  Est-cela que l’on ose nommer  » une gestion en bon père de famille  » ???

Le maire et ses adjoints pensent-ils qu’ils n’ont aucun compte à rendre de leurs décisions et de leur gestion à leurs administrés qu’ils semblent prendre clairement pour quantité négligeable, voire carrément pour des vaches à lait dont les impôts servent surtout à donner satisfaction à un élu du conseil municipal en même temps président de l’association du rugby club Aulnaysien ? N’y a-t-il pas là conflit d’intérêt et favoritisme financé par les impôts de tous ?

Leur manière de pratiquer la démocratie est clairement dévoyée et même abusive car ceux que nous nommons les  » représentants du peuple  » investis d’un mandat de gestion ne le sont réellement que lorsqu’ils consultent et informent régulièrement les administrés et s’interdisent de pratiquer une politique d’intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général !

L’article L. 2131-11 du CGCT stipule que L’élu local membre d’une association s’expose à la qualification de « conseiller municipal intéressé » sanctionnée par le juge administratif.

Comment peuvent vivre les Aulnaysiens le fait de percevoir clairement un conflit d’intérêt entre le mandat électif d’un élu et ses activités de président d’association pour laquelle il obtient de conséquents avantages financés avec l’argent public qui peuvent être vraiment regardés comme du favoritisme, alors que d’autres associations de la ville ne reçoivent aucune aide ? Comment accepter qu’on détruise de magnifiques arbres sur un stade et qu’on plastifie un sol juste pour une association, alors que nous observons tous les jours les désastres causés par nos activités humaines délétères : inondations, sècheresse, tempêtes, réchauffement ou dérèglement aléatoire des températures, pollutions aériennes etc….

Quand les élus vont-ils cesser de gérer n’importe comment une ville qui pâtit tous les jours des décisions insensées qu’ils prennent et qui nuisent aux habitants, à notre environnement et à sa biodiversité, à l’habitat des animaux, à notre santé et à notre qualité de vie ?

Quand vont-ils cesser de détourner des fonds publics pour des procès-baillons inutiles qui ne sont que des dénonciations calomnieuses retoquées par la justice et font abusivement offense au droit d’expression consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen  ?

Quand vont-il stopper cette gabegie d’argent public pour financer des futilités non vraiment indispensables quand par ailleurs nous ne pouvons même plus nous soigner dans les centres de santé de la ville parce que les spécialités médicales en ont disparu ?

Les citoyens de la société civiles ont terriblement le sentiment d’être gérés par des amateurs et des apprentis sorciers….

Article rédigé le 23 Septembre 2020 par Catherine Medioni

L’impossibilité d’ouvrir le stade du Moulin Neuf à Aulnay-sous-Bois pour les sportifs à cause du Covid-19

Le Stade du Moulin Neuf n’est toujours pas ouvert aux athlètes du Dynamic Aulnay Club, ce qui provoque quelques mécontentements et incompréhensions.

La première adjointe Séverine Maroun, consciente que les sportifs attendent avec impatience de pouvoir s’entraîner convenablement, explique que le danger du Covid-19 est trop présent et que le Covid-Center doit pouvoir continuer de fonctionner.

Une membre du Dynamic Aulnay Club comprend cette position mais ajoute :

« Cependant, je ne peux m’empêcher de penser au fait que de nombreux sportifs se retrouvent sur les rares espaces ouverts où les gestes barrières ne sont pas respectés.
Au fait que ces mêmes personnes risquent de se retrouver dans ce centre COVID.

Au fait que ce centre ne soit pas présent sur la piste d’athlétisme, là où se pratique notre sport, mais dans le gymnase. Il me semble possible de limiter et faire respecter aux athlètes leur zone d’entraînement sans approcher le gymnase.

Au fait que la FFA – Fédération Française d’Athlétisme organise une saison de compétitions sans s’assurer que les athlètes puissent reprendre à temps pour se préparer dans de bonnes conditions.
Là où on parle d’équité, elle n’est malheureusement pas présente.

Au fait que la reprise pourrait se faire, comme dans de nombreux clubs, de manière très contrôlée : liste d’athlètes précise et réduite, créneaux d’entraînements, respect des gestes barrières.

Et quand bien même aucun de ces critères ne semblent envisageables pour les collectivités, pourquoi ne pas discuter avec des responsables dont les stades sont réouverts pour trouver un accord commun entre les clubs.

J’ai été très fière de représenter mon club, ma ville et mon pays dans de nombreuses compétitions nationales et internationales. Mon envie et ma motivation m’ont permis de m’entraîner comme j’ai pu pendant toute la période de confinement afin de retrouver le chemins de ces compétitions.
Mais il reste très difficile malgré tout d’être et de se maintenir à ce haut niveau sans soutien des collectivités.

Encore une fois je suis bien consciente que la priorité reste à la santé de la population. Je suis simplement à la recherche de solutions afin de permettre une reprise du sport sans nuire aux efforts menés pendant et après cette période de confinement pour lutter contre cette crise.« 

En attendant, les athlètes du Dynamic Aulnay Club peuvent s’entraîner à Gagny ou d’autres villes où des créneaux leur sont accordés.

%d blogueurs aiment cette page :