Archives du blog

Erratum castors contre ragondins

20160606_102659Chers amis

Certaines personnes parmi vous nous ont fait remarqué que ce ne sont pas des castors qui sont dans le canal de l’ourcq, mais bien des ragondins..

Désolé pour cette erreur que voila rectifiée.

 

Commémoration de la catastrophe de Fukushima à Drancy aujourd’hui

Smoke rises from Fukushima Daiichi nuclear power complex in this still image from video footageÀ Fukushima : 4 ans après le début de l’accident, la catastrophe continue à se déployer !

Il y a maintenant 4 ans, le 11 mars 2011 un des pires accidents nucléaires (classé niveau 7 comme Tchernobyl) a frappé le Japon. Loin d’appartenir au passé, la catastrophe de Fukushima Daiichi ne fait que commencer, démontrant le caractère ingérable d’un accident nucléaire. En solidarité avec le peuple japonais et pour éviter qu’un tel drame se produise demain en France,

informons-nous et mobilisons-nous !

La catastrophe nucléaire continue depuis quatre ans. De l’eau doit être injectée en permanence pour refroidir les réacteurs, recueillie tant bien que mal sur le site de la centrale dans plus de 1000 cuves de qualité douteuse. Au moins 400 tonnes d’eau, parfois extrêmement contaminée, se déversent chaque jour vers la mer.
Plus de 6000 travailleurs se relaient en permanence sur le site, dangereusement exposés aux rayonnements. Face à la pénurie de travailleurs qualifiés et en bonne santé, l’industrie nucléaire va jusqu’à recourir aux Yakuzas, la mafia japonaise, pour recruter des SDF comme « liquidateurs » !
Aujourd’hui des fuites d’eau contaminée ont été détectées et polluent les nappes phréatiques.

En France :
L’énergie d’origine nucléaire est annoncée comme la moins chère, or Areva, c’est 4,9 milliards de déficit. Ce chiffre ne tient pas compte du coût du démantèlement des centrales arrivées en fin de vie, ni de la gestion pour des milliers d’années des déchets radioactifs. Le démantèlement de la centrale de Brennilis, qui a fonctionné 18 ans, a commencé en 1985 et  devrait s’achever en 2025 selon EDF (soit une durée de plus de 40 ans).

La sécurité du nucléaire est en questions :
Des drones survolent des centrales nucléaires ainsi que le site militaire nucléaire de l’Île longue au moment de la sortie d’un sous-marin nucléaire.On ne connaît pas l’origine.
34 infractions en 2014 à la centrale de Belleville-sur-Loire.
Arrêt « technique » de Fessenheim.

Ici, la gare de triage de Drancy/Le Bourget/Le Blanc-Mesnil :

L’annulation de l’arrêté du 6 mars 2013 ne modifie en rien le danger toujours présent.
Nous n’avons pas oublié les multiples incidents connus (annoncent-ils un futur accident?) : déraillements,  sabotages, accrochage, sans compter sur ceux qui restent « discrets ».
400 CASTORS par an (wagons transportant des produits radioactifs, y compris les déchets) transitent ou stationnent près de chez nous !
SAMEDI 7  MARS 2015 à 14h30 UN WAGON CASTOR VU DU PONT DE LA GARE RER B
 

Fukushima chez nous demain ?

Source : communiqué anti-nucléaire

Le convoi nucléaire est actuellement en Seine-Saint-Denis !

convoi« En toute impunité et opacité les autorités stockent des tonnes d’uranium en zone dense.

Mercredi 6 février 2013 un nouveau convoi de combustibles nucléaires usagés en provenance de la centrale nucléaire de Borseele aux Pays-Bas et à destination de l’usine AREVA de La Hague1 est à nouveau passé sur les voies du RER B. Il est actuellement en gare de triage de Drancy, a quelques mètres des habitations.

DSC00283.resizedLes maires des villes alentour, comme certains l’ont déjà fait, ne doivent pas accepter ce stockage de tonnes d’uranium usagé en zone dense. A titre d’exemple, le convoi est stocké à 700m de l’hôtel de ville du Blanc-Mesnil, 1,3 km de l’hôtel de ville de Drancy et 2,9km de l’hôtel de ville d’Aulnay-sous-Bois.

Actuellement les écologistes et militants antinucléaires organisent un casse-croûte protestataire sur le pont routier de la gare RER de Drancy (voir le communiqué précédent).

Ce convoi inutile2, passe une fois de plus en zone dense en toute impunité3. Les conséquences d’un accident en pleine agglomération pourraient être gravissimes.

 

Non à la banalisation du danger radioactif dans les lieux de vie !

Alain AMEDRO vice président de la région IDF, Claire DEXHEIMER, François SIEBECKE,

Jean-Marc BLOCH, Jean-louis KARKIDES, Hervé SUAUDEAU

Contacts : Jean-Louis Karkides jlkarkides@yahoo.fr 06 10 18 33 95 et Hervé Suaudeau herve@suaudeau.fr 06 64 98 49 91

2 Les écologistes dénoncent le transport absurde et dangereux de matières dont on ne sait que faire, sous prétexte de produire du MOX qui ne fait que multiplier la quantité et la dangerosité des déchets.

3 Faire passer le convoi en provenance des Pays Bas et à destination du Cotentin par l’Île-de-France, est un détour important.« 

Source : Communiqué Aulnay Ecologie Les Verts

Nucléaire: Les écologistes aulnaysiens donnent un “cours d’autodéfense citoyen” aux voyageurs du RER B

20130131-SensibilisationNucleaire« Comment reconnaître un convoi de déchet nucléaire?

Jeudi 31 janvier au matin les écologistes aulnaysiens seront à la gare d’Aulnay pour une séance de pédagogie un peu spéciale. Avec des panneaux et un tract comprenant des photographies couleurs, édité et distribué en même temps dans nombre de gares du RER B en Seine-Saint-Denis, ils tenteront d’apprendre aux voyageurs à reconnaître les Castors1. Ce sont ces wagons de combustibles nucléaires qui circulent régulièrement dans la plus grande opacité dans nos gares.

cggadibg1Ainsi, le mercredi 12 décembre dernier un convoi de 6,7 tonnes d’uranium usagé a traversé Aulnay-sous-Bois et a stationné 14h à la gare de triage du Drancy-Le Bourget. C’est un sentiment d’impunité extraordinaire qui fait que les autorités nucléaire n’hésitent pas, en faisant même un long détour2, à faire passer un convoi aussi dangereux et inutile3 par une zone très densément peuplée. Les conséquences d’un accident en pleine agglomération pourraient être gravissimes.

Jean-Louis Karkides, co-organisateur de la manifestation à Aulnay-sous-Bois, espère un résultat efficace: “Nous espérons par ce petit happening, mais surtout par les photos que nous diffusons via ce tract, que les citoyens-voyageurs auront toutes les informations pour détecter et signaler la présence de ces convois à coté desquelles ils passent sans le savoir lors des heures de pointe. Nous ne devons pas banaliser le risque nucléaire et lutter contre l’inconscience du choix du passage par une zone fortement urbanisée de ces gigantesques dangers potentiels sur rail!”

Non à la banalisation du danger radioactif dans les lieux de vie !

Jean-Marc BLOCH, Jean-louis KARKIDES, Hervé SUAUDEAU
avec le soutien d’Alain AMEDRO vice président de la région IDF

Contacts : Jean-Louis Karkides jlkarkides@yahoo.fr 06 10 18 33 95 et Hervé Suaudeau herve@suaudeau.fr 06 64 98 49 91« 

Source : Communiqué Aulnay Ecologie Les Verts

Tract distribué : cliquer ici. L’action commence à 7h00

%d blogueurs aiment cette page :