Archives du blog

Le policier au Blanc-Mesnil Arnaud B. qui aurait tué sa compagne était atteint de troubles psychiatriques

Après la découverte macabre du corps d’une femme de 28 ans dans sa baignoire de son logement situé rue David-d’Angers dans Paris 19e, de nombreuses questions se posent sur le passé du policier Arnaud B. en poste au commissariat du Blanc-Mesnil. Celui-ci serait armé, dangereux et conduirait une Peugeot 208 de couleur blanche.

Alors que les recherches sont en cours, de nombreuses informations nous parviennent sur le passé de ce policier apparemment fragile et violent. Avant son entrée au commissariat du Blanc-Mesnil, Arnaud B. était affecté à la compagnie territoriale de la circulation et de la sécurité routière de Seine-Saint-Denis (CTCSR). On apprend qu’en 2018, Arnaud B. avait fait une tentative de suicide après une déception amoureuse.

Hospitalisé dans une unité psychiatrique d’un hôpital de Seine-et-Marne, Arnaud B. était suivi de près par les médecins et avait dû rendre son arme (qu’il n’a récupéré que récemment). Outre ces troubles, Arnaud B. était connu pour ses accès de violence contre sa compagne, si bien qu’il avait été mis en garde-à-vue. Il a suivi un programme spécifique pour lutter contre les violences faites aux femmes, mais avait pu garder son poste.

Arnaud B. est aujourd’hui injoignable, son téléphone étant éteint.

Le policier au Blanc-Mesnil soupçonné d’avoir tué sa femme reste introuvable

Ce policier du Blanc-Mesnil de 29 ans, en poste depuis trois ans, est toujours recherché depuis vendredi soir. Sa compagne a été retrouvée morte dans sa baignoire, dans le 19e arrondissement. Le policier est soupçonné de meutre dans cette affaire.

Selon Le Parisien, il y aurait eu des cas de violences conjugales par le passé.

%d blogueurs aiment cette page :