Archives du blog

Le policier qui a abattu Jean-Paul Benjamin à Sevran plaide la « légitime défense »

Illustration

Le policier de 32 ans, auteur du tir mortel sur un conducteur à Aulnay-sous-Bois, samedi 26 mars, doit être présenté à un juge d’instruction, vendredi 1er avril. Le procureur de Bobigny Éric Mathais demande sa mise en examen et un placement sous contrôle judiciaire, a-t-il indiqué lors d’un point presse.

Deux équipages de police étaient présents sur les lieux, indique Éric Mathais. Un véhicule sérigraphié, qui se trouvait juste derrière la camionnette, et une voiture banalisée de la BAC. Deux agents se trouvaient dans chaque voiture. Peu avant 12 h 30, un policier de la BAC descend de voiture, remonte à pied une file de véhicules à l’arrêt jusqu’à la camionnette, arrêtée au feu rouge. Durant sa première audition en garde à vue mercredi (hospitalisé en « état de choc », il n’avait pas pu être auditionné avant), il affirme « s’être placé à hauteur de la vitre conducteur, avoir levé son arme en criant police ». Le procureur ne précise pas s’il portait son brassard, comme l’exige le règlement.

Source et article complet : La Croix

La famille de Jean-Paul Benjamin porte plainte pour homicide volontaire, des policiers étrillent le jeune homme à cause d’objets de valeur volés dans la camionnette

La famille du jeune homme de 32 ans qui a été tué au volant d’une camionnette déclarée comme volée à Sevran vient de porter plainte pour homicide volontaire contre le policier qui a fait usage de son arme. Selon la famille, le policier ne pouvait pas ignorer la létalité de son tir qui visait le haut du corps du conducteur.

Cette mort a provoqué de nombreuses réactions mais aussi des émeutes, principalement à Sevran et Aulnay-sous-Bois. Jean-Paul Benjamin était connu dans le quartier des Beaudottes où il avait beaucoup d’amis.

Sur Sud Radio, l’image de Jean-Paul Benjamin est quelque peu ternie puisque les intervenants signalent qu’il aurait tenté de foncer sur le gendarme avec sa camionnette. De plus, il est qualifié dans cette émission de délinquant notoire. On apprend aussi que sa camionnette contenait des objets de valeur, peut-être aussi volés. Ci-dessous la vidéo de l’emission :

Le policier qui a tué Jean-Paul Benjamin à Sevran a été mis en examen

Le policier qui a tiré sur Jean-Paul Benjamin, homme de 32 ans connu dans le quartier des Beaudottes à Sevran, a été placé ce mercredi en garde à vue à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Ce policier était hospitalisé car il était «en état de choc». Il a été entendu aujourd »hui par la «police des polices».

«A ce stade de l’enquête diligentée par l’IGPN, il est placé en garde à vue du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner», a déclaré le procureur Eric Mathais dans un communiqué.

Consternation et révolte après la mort de Jean-Paul Benjamin, personnage de Sevran Beaudottes et tué par la police

On ignore les circonstances exactes de la mort de Jean-Paul Benjamin, figure très appréciée du quartier des Beaudottes à Sevran. Il conduisait une camionnette déclarée comme volée et n’aurait pas respecté un barrage policier entre Sevran et Aulnay. Un fonctionnaire de police a fait usage de son arme et a touché le jeune homme de 32 ans, père de famille, au niveau de la poitrine. Il est mort suite à cette blessure par balle malgré une prise en charge rapide par les secours.

Jean-Paul était autrefois un délinquant récidiviste mais se serait rangé dernièrement, avec un emploi comme « livreur », assurant des rondes un peu partout dans la région. La naissance de son premier enfant a dû le faire murir pour abandonner ses larcins et autres actes délictueux.

La nouvelle de sa mort s’est propagée comme une trainée de poudre à Sevran et Aulnay-sous-Bois. Feux de poubelle, bus volé et incendié, affrontements avec les forces de l’ordre… Il semblerait que la police ait du mal à faire descendre la tension. Après 4 nuits de violence, une 5e est à redouter.

%d blogueurs aiment cette page :