Audience au tribunal ce jour suite à une plainte du Maire d’Aulnay-sous-Bois, Hervé Suaudeau face à son destin

Cet après-midi a lieu une nouvelle audience contre une personnalité locale bien connue à Aulnay-sous-Bois suite à une plainte de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois. En effet, Hervé Suaudeau, militant écologiste et d’extrême-gauche, également propriétaire du blog Monaulnay.com, va devoir s’expliquer à la 17ème chambre du tribunal de Paris pour des faits supposés de diffamation.

En 2017, Hervé Suaudeau avait témoigné dans un journal Belge sur de prétendues liens entre Bruno Beschizza et des associations cultuelles qui font la promotion du salafisme et de l’intégrisme islamiste. Si Hervé Suaudeau a reconnu les faits, ce dernier estime que ses propos ont été mal traduits. En tout état de cause, il devra faire cet après-midi une démonstration devant le juge et le procureur pour justifier ses propos dans son contexte original, tout en argumentant sur les liens supposés entre l’édile d’Aulnay et de certaines associations.

Si Hervé Suaudeau est avant une personnalité politique locale, pourfendeur de la municipalité LR de Bruno Beschizza, c’est aussi à ses heures perdues un blogueur, certes axé dans le politique, mais qui a le mérite de faire du contenu original. Et si la Rédaction d’Aulnaycap ne se reconnaît pas dans ses positions parfois radicales, c’est sans hésitation que nous lui apportons un soutien moral. Car en tant que blogueurs, nous sommes solidaires entre nous et tout blogueur qui ne le soutiendrait pas moralement ne serait finalement pas un véritable blogueur.

Publié le 12 février 2021, dans Internet, Justice, Politique, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Il est profondément regrettable qu’un maire qui nous a été parachuté par les LR use et abuse des protections fonctionnelles complaisamment accordées par sa majorité pour faire obstacle au droit d’expression des citoyens de la société civile qui ont, conformément à la déclaration des droits humains et citoyens et à la constitution, celui de partager publiquement une lecture différente et de désapprouver les choix de leurs élus sans être pour autant inquiétés.

    Mais il semble que depuis que Bruno Beschizza est arrivé à la tête de notre mairie, une conception surprenante et déformée de la démocratie ait vu le jour…. C’est que l’édile, plutôt que de contre-argumenter les idées exposées par ses adversaires dans le cadre d’un débat démocratique, préfère instrumentaliser la justice et encombrer nos tribunaux d’affaires systématiquement déboutées qui ne devraient jamais y atterrir et qui coûtent fort cher aux administrés.

    Bruno Beschizza va bientôt détenir le record des procès baillons intentés et perdus contre nombre de ses adminsitrés, dans le seul objectif d’assigner tous ceux qui ne pensent pas comme lui au silence ! C’est oublier que la démocratie ne consiste pas uniquement à glisser un bulletin dans l’urne à chaque élection, ni à signer un chèque en blanc aux élus sans manifester sa désapprobation en cours de mandat lorsque c’est nécessaire.

    Fervent aficionados de Napoléon, l’empereur auto-proclamé qui a restauré l’esclavage dont les défenseurs humanistes des droits de l’homme ont plutôt honte, notre maire espère en vain nous imposer sa conception passéiste et Bonapartiste du pouvoir….. Il faut croire que 1789 n’a servi à rien et que les nostalgiques de l’autoritarisme, des privilèges et des pouvoirs sans concessions ni partage cherchent à les restaurer sous la Vème république….

    Le procès qui se déroule en ce moment est le symbole emblématique du combat entre le pot de terre et le pot de fer, celui de David contre Goliath, mais, bien qu’il pratique des excès de pouvoir et fasse des abus de position dominante, un Goliath Aulnaysien aux pieds d’argile car ses motivations à attaquer systématiquement la démocratie et leurs ayants droits n’est absolument pas légitime et la déshonore.

    On peut se demander à justeraison pourquoi Beschizza a préféré s’attaquer à un administré et une personnalité locale plutôt qu’au journal Belge qui a publié l’article…. Ce n’est pas flatteur pour lui. Dans tous les cas, même si notre maire ignorait que les prédicateurs étaient plutôt des islamismes radicaux, il n’en reste pas moins vrai qu’il est responsable de ne pas l’avoir vérifié avant de leur accorder une salle municipale au nom de tous les Aulnaysiens !

    Il dispose des pouvoirs de police et en tant que 1er magistrat de la ville, il doit garantir la sécurité des Aulnaysiens et s’assurer que les prédicateurs musulmans qui font des prêches ne contreviennent pas aux lois de la république par la teneur de leurs discours. Il semble hélas que les vérifications et les précautions les plus élémentaires qui lui incombaient n’aient jamais été prises, et il serait profondément injuste qu’Hervé Suaudeau qui n’a fait que soulever le problème soit condamné !

    L’omerta sur le clientélisme religieux ne peut plus perdurer, qu’il soit pratiqué à gauche comme nous l’avons observé sous Gérard Ségura ou à droite avec Bruno Beschizza.

    J’assume, seule, l’intégralité de mes propos car je ne dis rien qui ne soit pas factuel ni observé sur notre ville.

    Catherine Medioni

    Nota Bene :Heureusement que le destin d’Hervé ne se limite pas aux procès que lui intentent avec acharnement le maire et ses collaborateurs !

  2. M. Suaudeau, personnalité locale, soyons quand même modeste. Par contre je découvre: écologiste / extrême gauche, c’est à dire ?

  3. @ Alain M. | 14 février 2021 à 0 h 02 min

    Bien sur que monsieur Suaudeau est une personnalité locale, impliqué dans plusieurs associations et très actif depuis des années dans la vie citoyenne de notre ville. Dans tous les cas, les multiples procès qui lui sont abusivement intentés par le maire et consorts démontrent bien qu’il dérange par ses prises de position et par l’usage qu’il fait de son droit d’expression pourtant légitime car reconnu dans la convention universelle des droits humains et citoyens.

    Plusieurs administrés de la ville également attaqués par ce maire procédurier avec l’argent des contribuables fort mal employé, peuvent désormais bénéficier de ce statut, car ils ont le courage de rappeler régulièrement aux élus de tous bords politiques qu’ils sont leurs serviteurs et obligés et non point l’inverse.

     » écologiste / extrême gauche, c’est à dire ?  »

    C’est le point de vue du rédacteur de l’article. Face aux nombreux dérèglements que nous observons malheureusement quotidiennement, qui pourrait désormais refuser d’être  » écologiste « , c’est à dire simplement préoccupé par les fâcheuses conséquences de notre consumérisme outrancier et de cet acharnement à détruire davantage encore les dernières terres cultivables d’Île de France ? La  » bétonite aiguë  » de nos élus, de gauche comme de droite, au nom de la relance économique ou de la création d’emplois devient une position insensée face aux canicules régulières, aux inondations, au dérèglement des saisons perceptible depuis plusieurs années.

    Quant au qualificatif  » d’extrême gauche « , qu’est-ce que cela recouvre au juste ?

    Je laisse à Hervé le soin de donner son point de vue et encore, uniquement s’il n’a pas mieux à faire.

Répondre à Alain M. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :