Publicités

Archives du blog

Un élève du collège Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois frappe violemment une AED à la tête

En raison de faits de violence à l’encontre d’une AED perpétrés par un élève au collège Victor Hugo d’Aulnay-sous-Bois mardi 14 mai 2019, l’ensemble de la vie scolaire et des enseignants ont décidé d’exercer leur droit de retrait.

L’incident a eu lieu sur le temps du repas, à la cantine. L’élève a d’abord saisi l’AED à la gorge avant de la frapper à la tête avec un plateau. L’AED s’est rendue à l’hôpital pour une plaie ouverte à la tête nécessitant des points de suture.

En réaction à ce geste d’une extrême brutalité, qui s’inscrit dans un climat de violence permanente au sein du collège, la vie scolaire a décidé d’exercer son droit de retrait. Les enseignants ont choisi de les soutenir dans cette démarche.

Une réunion s’est tenue au cours de laquelle nous avons fait le constat d’un manque de personnels pour encadrer les élèves. Nous demandons pour notre établissement :

  •  la création de 4 postes supplémentaires d’AED,
  •  le retour du poste de psychologue clinicien supprimé en juin dernier par la mairie d’Aulnay,
  •  la mise en place de formations sur la gestion de la violence pour tous les personnels,
  •  la création au niveau national d’une prime pour les AED exerçant en éducation prioritaire. 

Les AED seront en grève ce mercredi 15 mai, tandis que les enseignants se retrouveront avant le début des cours pour décider de la suite du mouvement.

Source : Sud Education 93

Publicités

Communiqué des AED d’Aulnay-sous-Bois, Sevran et Villepinte : Stop à la précarité !

Ecole_Aulnay_InondationCe mardi 24 mai, les assistant-es d’éducation des établissements Jean Zay, Christine de Pisan, Victor Hugo à Aulnay-sous-Bois ; et des collègues Evariste Galois à Sevran et Les Mousseaux à Villepinte, se sont réuni-es à la Bourse du Travail d’Aulnay, avec le soutien des enseignant-es et des CPE. Nous étions une trentaine de personnes.

Cette assemblée continue le mouvement engagé le vendredi 20 mai avec la grève dans les établissements des villes d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran. Mouvement qui vise à dénoncer la précarité des assistant-es d’éducation dans l’Education nationale, qui sont des personnels d’éducation indispensables au bon fonctionnement des établissements, et qui sont en première ligne dans l’accompagnement des élèves.

Nous revendiquons la fin des contrats précaires pour les assistant-es d’éducation, et une pleine reconnaissance de notre rôle essentiel au sein de l’Education nationale. Nous revendiquons l’octroi d’une indemnité d’éducation prioritaire pour les assistant-es travaillant dans les réseaux d’éducation prioritaire, sur le modèle de l’indemnité dont le personnel de l’Education nationale bénéficie déjà.

Nous appelons à un rassemblement samedi 28 mai à la gare d’Aulnay à 14h qui sera suivi d’une assemblée générale, pour poursuivre le mouvement et engager d’autres actions.

Nous appelons également à un rassemblement à Nuit Debout (République) à partir de 16h15pour faire connaître nos revendications, discuter et rencontrer celles et ceux les partagent.

Tous les personnels d’éducation, tous les parents de Seine-Saint-Denis et d’Île-de-France sont appelés à nous rejoindre pour discuter et étendre la mobilisation.

Source : Communiqué Sud Education 93

%d blogueurs aiment cette page :