Archives du blog

Aulnay-sous-Bois : Alain Amedro proteste contre la capitulation du maire sortant face à l’extrême droite

amedro capitulationL’atelier philosophique aulnaysien, qui se tient depuis de très nombreuses années, a brutalement été annulé   par une décision de la municipalité. Cet atelier, qui aborde régulièrement des questions d’actualité, avait prévu le 12 février dernier de mener une réflexion ouverte sur les questions philosophiques de genre.

Alain Amédro est particulièrement choqué de cette décision dans un contexte de forte pression des milieux d’extrême droite, relayée hélas par Jean-François Copé.

Source: Communiqué Alain Amédro

Aulnay-sous-Bois : La souffrance au travail des agents municipaux et le clientélisme enfin reconnus, selon Alain Amédro

10092013_Communiqué de presse_agents_municipaux_blogsDepuis de nombreux mois les élus écologistes dénoncent les souffrances au travail subies par le personnel communal. Malgré la multiplication des signaux d’alarme, et des mouvements du personnel[1], nos alertes ont été niées par le maire sans qu’il soit contredit par les composantes de sa majorité.

Le document que nous révélons, et publions sur notre site web, prouve le contraire. Le rapport des médecins du service de santé au travail de la mairie d’Aulnay-sous-Bois tire ainsi la sonnette d’alarme dans les termes suivants :

« Le fonctionnement des services est perturbé par le retentissement du comportement « électrons libres » de certains agents récemment recrutés qui n’hésitent pas à défier toutes les règles du fonctionnement des services, habituellement pratiquées en collectivité territoriale. Ce comportement crée des conflits interpersonnels entre agents, qui se targuent d’un hypothétique soutien par les élus pour se justifier et persévérer dans leur comportement. Ces attitudes provoquent des sentiments et des réactions d’incompréhension, de démotivation, de dévalorisation, de frustration et d’absentéisme des autres agents mais aussi de décridibilisation et d’affaiblissement des supérieurs hiérarchiques qui éprouvent alors de grosses difficultés en terme de management. Ces situations portent atteinte aux valeurs du travail. Tous les ingrédients sont réunis pour générer une désorganisation du service concerné et une souffrance au travail ».

 

Alain AMEDRO, responsable du groupe des élus Verts Aulnay Ecologie et vice-président du Conseil Régional d’IDF justifie son souhait d’une large diffusion de ce rapport : « Ce que les agents nous disent à chaque rencontre est enfin écrit noir sur blanc. Les faits sont graves, ces pratiques sont clairement antirépublicaines, des gens souffrent, et le maire d’Aulnay-sous-Bois ne pouvait ignorer les conséquences sur les employés communaux de sa gestion autoritaire et clientéliste de la ville. »

Les élus écologistes ont quitté la majorité en 2010 et renoncé à leurs indemnités pour dénoncer le divorce de celle ci avec les valeurs et les pratiques de la gauche.


[1]     Dès 2010 les syndicats des employés communaux ont alerté la mairie sur ces problématiques par voie de tracts, de communiqués et de manifestations devant les fenêtres de la mairie : «  Le mal-être au tra­vail gran­dit, les déci­sions arbi­traires  pleuvent, les agents ne sont plus recon­nus » et le «  dia­logue social en voie de dis­pa­ri­tion  » pour la CGT.  FO a demandé à sa hié­rar­chie de «  reprendre son rôle (…) sans mépris ni menaces  ». Sud MEIFE a parlé d’« avan­tages finan­ciers à cer­tains sala­riés proches du Maire et impo­sés par lui », d’ « un emploi fic­tif »,  de « dan­ger qui vient de col­lègues sen­sés les pro­té­ger mais qui ont la cau­tion du maire et de sa col­la­bo­ra­trice. ». La CFTC a dénoncé les «  bri­mades  », «  pres­sions  » et «  sanc­tions  » de la part de la «  hié­rar­chie majo­ri­tai­re­ment recru­tée de façon clien­téliste  ».

Source : Communiqué des élus Verts d’Aulnay-sous-Bois

Tribune Aulnay Ecologie Les Verts : Nos enfants méritent un accueil de qualité !

Alain_Amedro_CMMPNous regrettions dès les orientations budgétaires 2013 le manque d’anticipation sur de nombreux sujets :

Le besoin d’écoles : 

Les nouveaux arrivants sur les quartiers centre notamment, vont-ils trouver une place dans l’établissement de leur secteur ? Il manque une vraie vision de notre ville qui anticipe, programme et finance les équipements et services nécessaires aux aulnaysiens. Créer du logement sans équipement, nous éloigne de la ville vivable et nous réserve des réveils difficiles.

La réforme des rythmes scolaires :

Deux réunions ont été organisées à la demande des parents mais ont suscité un fort sentiment d’improvisation et d’impréparation. Les directrices et directeurs d’écoles n’ont pas été associés.

Les besoins de formation, de recrutement, d’organisations nouvelles, de synergie avec les différents organismes de la ville mais aussi les associations, les artistes, les musiciens, devraient être pris en compte, pour assurer leur financement. Il faut porter une ambition forte de notre ville pour nos enfants, pour la qualité de leur accueil. Nous dénonçons les coupes sombres dans les budgets des écoles et des temps périscolaires.

Accueil de nos enfants : une situation préoccupante

Dès cette année, il aurait fallu effectuer un vrai effort pour améliorer la qualité de l’accueil de nos enfants dans les temps périscolaires et des centres de loisirs. Il faut travailler à améliorer la formation, la motivation, les projets et les moyens pédagogiques et matériels pour aider les animateurs à faire pleinement leur travail avec un objectif : permettre l’épanouissement de nos enfants. Nous réclamons la qualité.

Education : les centres de loisirs doivent être accessibles à tous !

La pré-inscription aux centres de loisirs prend beaucoup trop de temps : bien avant chaque période de vacances scolaires, il est exigé de se rendre en mairie, et ensuite d’attendre sans être assuré d’une place. En cas d’absence, 10€ de pénalité vous seront facturés, en plus du prix de la journée, même si vous prévenez bien à l’avance ! Aucune possibilité de souplesse pour aider les parents qui auraient vu leur emploi du temps changer depuis l’inscription, il y a plus d’un mois.

Nous partageons la colère des parents et avons voté contre ce règlement absurde. Nous réclamons sa révision au plus vite d’autant plus que la hausse de la fréquentation des centres de loisirs aurait dû être anticipée et accompagnée d’une hausse du budget, ce qui n’a pas été le cas…. Agents communaux et parents sont victimes de décisions politiques irréfléchies.

Cet exemple illustre la dégradation de la qualité des services rendus aux aulnaysiens.

Bel été à toutes et à tous !

Source : Tribune du mois de Juillet du groupe Aulnay Ecologie Les Verts

%d blogueurs aiment cette page :