Archives du blog

Valérie Pécresse dans la tourmente avec les faux militants invités tous frais payés, une association à Aulnay-sous-Bois dans le collimateur

Au mois d’août 2019, Valérie Pécresse faisait sa rentrée politique avec son tout jeune mouvement Libres! C’était un meeting à Brive, dans le parc des Perrières.

1500 personnes y ont assisté. Une enquête du site d’informations Mediapart (réservé aux abonnés) indique que ces militants ou sympathisants seraient en fait des membres d’associations communautaires, invités à participer au rassemblement, trajet et repas payés. Ces associations étant pour certaines financées par la Région Ile de France, présidée par Valérie Pécresse. 

De « faux » militants

Le site d’informations a retrouvé ces « faux » militants. Ils sont issus de différentes associations : Union des Serbes de France, parti panafricain, la fédération des associations de Wallis et Futuna en France, la coordination des Berbères de France…

Alors que certaines personnes ont fait le trajet depuis Paris pour profiter d’une journée à la campagne, « d’autres, généralement à la tête d’associations, ont confirmé qu’elles avaient participé à l’excursion, en rameutant leurs troupes, dans l’objectif de s’attirer les faveurs de la présidente de région », indique Mediapart.

Démenti de Valérie Pécresse : « Questionnée sur cette situation par Mediapart, Valérie Pécresse répond qu’il « n’y a aucun lien entre le financement de ces associations [par la région —ndlr] et [s] on activité politique ».

Les réactions en Corrèze

Frédéric Soulier, le maire LR de Brive, soutien de Valérie Pécresse, et qui avait mis le parc des Perrières à sa dispostion pour le meeting du mois d’août 2019, indique ce lundi matin par la voix de son directeur de cabinet « n’avoir aucun commentaire à apporter à l’article de Mediapart.« 

L’association Civica impliquée

Parmi les associations visées par Mediapart se trouve Civica, une association qui dispose d’un siège à Aulnay-sous-Bois et dont le président n’est autre que Paulo Marques, adjoint au Maire. Civica est une association proche de LR mais aussi de Valérie Pécresse. A quelques semaines du premier tour des élections régionales 2021, est-ce que cela aura un impact ?

Source : France3

Le conseiller municipal d’Aulnay-sous-Bois Paulo Marques à l’honneur dans une vidéo de Civica à Lisbonne

paulo_marques_civica

Vidéo

Forte d’une délégation d’une quarantaine d’élus locaux français et luso-descendants, l’association Civica s’est rendue à Lisbonne – Cascais pour un voyage d’étude du 20 au 22 octobre 2016. Paulo Marques y rencontre le président de la république portugaise et le gratifie de l’avoir reçu.

Vidéo complète accessible en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

Congrès des élus d’origine portugaise à Aulnay-sous-Bois : y a t-il eu faute en invitant Valérie Pécresse ?

civica_aulnayC’est la polémique du moment à Aulnay-sous-Bois : le 31 mai dernier, l’association Civica qui regroupent élus et personnalités d’origine Portugaise conviait des élus de cette communauté en France à une somptueuse réunion à l’Hôtel de ville d’Aulnay-sous-Bois. Tapis rouge, champagne, service, petits fours… tout rappelait ces somptueuses soirées chez l’Ambassadeur de la publicité « Ferrero Rocher » (pour ceux qui s’en souviennent).

Parmi les élus invités, Philippe Dallier, Sénateur-Maire des Pavillons-ous-Bois, Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois et Valérie Pécresse, en campagne pour les Régionales 2015 en Ile-de-France. Ces trois personnes ne sont, enfin selon nos informations, pas d’origine portugaise. Que faisaient-ils là ?

Les origines de la polémique

Pour Bruno Beschizza, cela s’explique. Il est Maire de la ville et invite une association dans son propre hôtel de ville. Pour Philippe Dallier et Valérie Pécresse, cela est par contre un peu plus difficilement défendable.

Alors que Valérie Pécresse est en pleine campagne et est donnée gagnante face à son adversaire Claude Bartolone (PS), celle-ci a t-elle profité d’un meeting partisan sans pour autant le déclarer comme tel dans ses comptes de campagne ? C’est ce qu’affirme Hervé Suaudeau, rédacteur ponctuel sur le blog Monaulnay.com. Une chose est sure : c’est une maladresse de ne pas avoir invité au moins Claude Bartolone à l’heure où, en pleine campagne, tous les coups sont permis.

civica_champagneLa signature Paulo Marques

Ce qui peut choquer également, ce sont les moyens mis à disposition pour accueillir les quelques 150 élus à la Mairie d’Aulnay-sous-Bois : champagne, menus gastronomiques, le service… Paulo Marques, président de Civica et conseiller municipal de la majorité, ne fait jamais dans la dentelle lorsqu’il organise de genre de festivité. On aime ou on n’aime pas. Les personnalités non extravagantes trouvent cela déplacé. Mais sans jeu de mot, c’est la marque de fabrique…de Paulo Marques, que la rédaction connait très bien. D’ailleurs, celui-ci ne nous a jamais fermé les portes et nous a toujours accueilli cordialement dans toutes les fêtes qu’il a organisée l’on soit d’accord ou non avec ses convictions politiques.

La campagne des régionales a bel et bien commencé

Un peu comme les municipales 2014 à Aulnay-sous-Bois, la campagne des régionales 2015 s’annonce pleine de mauvais coups où les amis peuvent devenir du jour au lendemain des ennemis, où les sourires de façade cachent en réalité quelques poignards qui seront lancés au bon moment.

Sans cautionner l’invitation incongrue de Valérie Pécresse, on peut se demander à qui profite le crime. Contrairement à ce qu’indique Le Parisien dans son article sur cette polémique, Hevé Suaudeau n’est pas un « Citoyen Ecolo » : ils ne se déplacent pas qu’en vélo, son véhicule ne roule pas au Colza ni à l’électricité, sa maison n’est pas chauffée au feu de bois et il ne lave pas son linge à l’eau claire dans le canal de l’Ourcq. Non, c’est avant tout un militant du parti EELV, que l’on verra peut-être dans une liste dissidente aux régionales 2015. C’est un ancien candidat EELV dans l’ex 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis en 2012 et colistier d’Alain Amédro en 2014 à Aulnay-sous-Bois.

Sans mettre en cause la qualité des articles sur ce blog, MonAulnay.com est avant tout le bras armé de Vivre Mieux Ensemble (VME), association où l’on retrouve ses 3 rédacteurs restants. VME n’a jamais porté l’UMP (maintenant les Républicains) dans son cœur.

Mais conclure, la venue de Valérie Pécresse reste une faute politique. Le député Goldberg aurait dû à minima être invité. Cette polémique n’aura aucune incidence sur les résultats en décembre 2015, si ce n’est que quelques centaines d’électeurs supplémentaires bouderont les urnes, voire se tourneront vers un parti moins républicain…

%d blogueurs aiment cette page :