Archives du blog

Bruno Beschizza contre la dépénalisation du cannabis mais pas Jean-Christophe Lagarde

Bruno-Beschizza_scalewidth_630Alors que Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement, veut organiser un référendum sur la dépénalisation du cannabis, de nombreuses voix se font entendre pour dire un non catégorique à une possible normalisation de la consommation de cette substance.

Ainsi, si le maire de Drancy estime, à titre personnel, vouloir légaliser la consommation du cannabis, la ministre de la santé Marisol Touraine est elle complètement opposée.

Sans reelle surprise, Bruno Beschizza se dit totalement opposé à légaliser le cannabis.

Source : RTL

La continuité et la permanence des soins assurées pendant la période des fêtes de fin d’année

2_marisol_tourainePlusieurs mots d’ordre d’appels à la grève ont été lancés par des organisations représentant les médecins libéraux et les cliniques pour la période des fêtes de fin d’année (du 23 au 31 décembre 2014 et à compter du 5 janvier 2015).

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a demandé aux Agences régionales de santé (ARS) de prendre, à l’échelle de chaque territoire, les dispositions nécessaires pour garantir la continuité des soins et s’assurer que les patients seront correctement informés et orientés pendant cette période. Tous ceux qui auront besoin de consulter un médecin seront pris en charge.

Pendant la période de grève, chaque ARS rappelle, sur son site Internet, les démarches à effectuer par les patients pour être pris en charge rapidement :

  • En journée, les 23, 24, 29 et 30 décembre, et les 2 et 3 janvier : contactez d’abord votre médecin traitant ; s’il n’assure pas ses consultations, contactez le 15 ; vous serez orienté en fonction de votre situation médicale
  • La nuit (à partir de 20h00) et en journée, les 25, 26, 27, 28 et 31 décembre, et le 1er janvier : le dispositif de permanence des soins ambulatoires (service de garde des médecins libéraux) s’applique ; contactez directement le 15 ou le numéro départemental d’appel de la permanence des soins ambulatoires ; vous serez orienté en fonction de votre situation médicale
  • Dans tous les cas, pour toute urgence médicale grave ou en cas de doute : contactez directement le 15.

Ces consignes sont également disponibles sur le site Internet du ministère.

Un suivi de l’ensemble des situations régionales est organisé quotidiennement par le ministère pour permettre d’adapter, au besoin, l’organisation des soins.

Marisol TOURAINE rappelle la vigilance de l’ensemble des services du ministère pendant cette période et sait pouvoir compter sur le sens des responsabilités des professionnels de santé engagés chaque jour au service des patients.

Source : ministère des affaires sociales

« Forfait innovation » : Marisol Touraine annonce le remboursement intégral de la prothèse épirétinienne Argus II

2_marisol_touraineGrâce à un arrêté paru ce jour au Journal officiel, la prothèse épirétinienne Argus II est désormais intégralement prise en charge dans le cadre du « forfait innovation ». Ce système de prise en charge dérogatoire a été mis en place par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, afin de mettre plus vite à disposition des patients des solutions thérapeutiques particulièrement innovantes.

La prothèse épirétinienne Argus II est un dispositif médical innovant développé par la société Second Sight, pour compenser partiellement, chez certains patients atteints de rétinopathies pigmentaires, le handicap lié à la perte de vision induite par la dégénérescence de la rétine.

Un arrêté pris ce jour permet une prise en charge intégrale par l’assurance maladie dans le cadre du « forfait innovation », système de prise en charge dérogatoire conçu pour encourager le développement et accélérer l’accès à des technologies particulièrement innovantes dans le champ de la santé. Les coûts du dispositif médical, de l’acte de pose et de l’hospitalisation seront ainsi intégralement couverts.

Grâce au « forfait innovation », des patients sélectionnés selon des critères validés par la Haute Autorité de Santé (HAS), bénéficieront ainsi gratuitement de ce dispositif médical sur une période maximale de 5 ans.

Trois établissements hospitaliers pourront proposer Argus II dans le cadre du « forfait innovation » : le Centre hospitalier national d’ophtalmologie (CHNO) des Quinze-Vingts, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux et le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Strasbourg.

Pour la première fois et sans aucune avance de frais, des patients malvoyants pourront bénéficier de cette prothèse innovante.

Article proposé par Annie  Neveu

Projet de loi Ville : un amendement gouvernemental pour la réinsertion sociale et familiale des immigrés âgés

2_marisol_touraineDans le cadre de l’examen par le Sénat du projet de loi de Programmation de la Ville et de la cohésion urbaine, François Lamy ministre délégué à la Ville, présentera un amendement gouvernemental relatif à la situation particulière des immigrés agés, souvent appelés chibanis.

Cette initiative de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, assure la mise en œuvre des articles 58 et 59 de la loi Dalo, et la mise en place, par décret, de l’aide à la réinsertion familiale et sociale des anciens migrants dans leur pays d’origine. Elle répond directement aux préconisations formulées par la mission d’information de l’Assemblée nationale sur les immigrés âgés.

Il s’agit de permettre aux retraités étrangers, en situation régulière, qui résident en foyers de travailleurs migrants ou en résidences sociales, d’effectuer des séjours de longue durée dans leur pays d’origine et de réaliser ainsi un rapprochement familial. L’allocation prévue sera calculée en fonction des ressources du bénéficiaire.

Avec cet amendement, le gouvernement remédie aux difficultés rencontrées par les travailleurs migrants âgés pour accéder à leurs droits tout en choisissant librement le lieu de leur résidence une fois à la retraite.

Plus de 35 000 immigrés âgés de plus de 65 ans vivent actuellement dans des foyers, certains y étant contraints en raison de l’absence de portabilité des droits sociaux, et malgré des conditions de résidence souvent inadaptées aux personnes vieillissantes.

La lutte contre les stigmatisations, l’effectivité de l’égalité des droits et l’intégration des plus jeunes passent aussi par la reconnaissance de la place des anciens dans notre société : ils ont participé à la construction du pays et continuent d’y jouer un rôle social. Cet amendement vient ainsi compléter les dispositions prévues dans la loi pour favoriser des actions liées à la mémoire et l’histoire des habitants dans tous les quartiers prioritaires.

Plus d’information en cliquant ici.

Protection de l’enfance : parution du décret organisant la transmission d’informations entre départements

2_marisol_touraineLe décret organisant la transmission d’informations entre départements, qui permet l’application de la loi du 5 mars 2012 relative au suivi des enfants en danger, vient d’être publié. 
Il apporte un perfectionnement important au dispositif mis en place par la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance, qui était attendu par l’ensemble des acteurs, comme ils l’avaient rappelé lors des derniers Etats généraux de l’enfance fragilisée.

Le décret améliorera le suivi des enfants qui font l’objet d’une mesure administrative ou judiciaire d’aide sociale à l’enfance ou d’une information préoccupante en cours de traitement, grâce à des échanges systématiques entre départements.

Il facilitera les interventions des départements et assurera une meilleure continuité des actions entreprises dans l’intérêt des enfants, rendant encore plus efficaces les dispositifs de protection de l’enfance.

D’une part, le décret donne une définition de la notion d’information préoccupante, à savoir une information transmise à la cellule départementale d’évaluation pour alerter sur la situation d’un mineur, bénéficiant ou non d’un accompagnement, pouvant laisser craindre que sa santé, sa sécurité ou sa moralité sont en danger ou en risque de l’être ou que les conditions de son éducation ou de son développement sont gravement compromises ou en risque de l’être.

D’autre part, le décret organise le suivi des enfants en cas de déménagement d’une famille hors du département, en particulier quand l’interruption de la mesure d’aide sociale à l’enfance met l’enfant en danger ou risque de le mettre en danger.

La protection de l’enfance est un enjeu essentiel pour notre société, qui appelle un effort permanent d’évaluation et d’amélioration des dispositifs existants. C’est une priorité de mon action et de celle du gouvernement, qui se traduira notamment par la mise en place d’une mission d’évaluation de politique publique et par la prise en compte de la question de la protection de l’enfance dans le projet de loi sur la famille.

%d blogueurs aiment cette page :